Search
L'éditorial
Vendredi 23 Février 2018
Journal Electronique

L’adieu aux larmes

Les dernières poches de la précarité éradiquées. Qui ne se souvient pas du paysage désolant de Remli, défigurant le site de Gué-de-Constantine, ou de Diar El Baraka greffé en corps étranger à la ville de Baraki en héritage du plan de Constantine, relégués au rang de «vieux souvenir». L’Algérie sociale avance d’un pas assuré dans la quête du vivre-ensemble dans la dignité et la stabilité retrouvées. Elle a définitivement tourné le dos à l’ère de la crise du logement pesant lourdement, avec un déficit de 3 millions d’unités en 1999, sur le destin des Algériens prononçant l’adieu aux larmes. Le chantier est titanesque. Il a permis le relogement de près de 57.000 familles. Le plus dur a été fait. Le programme d’une ville sans habitat précaire bat son plein. En attendant le prochain Ramadhan qui verra le lancement de la 24e opération du genre, Alger bénéfice, depuis hier, d’un vaste programme inscrit dans la 2e phase de relogement au profit de 2.000 familles, majoritairement installées à Douéra, profitant de toutes les commodités et d’un cadre de vie décent. Finie la vie cauchemardesque dans les bidonvilles, les caves, les terrasses, les habitations exiguës meublant le dur quotidien des citoyens des Abattoirs, dans la commune d’Hussein Dey, Kouba, Bir Mourad Raïs, El Harrach, Baraki, Dar El Beïda, Draria, Baba Hassen, Bouzaréah et Chéraga. L’effort colossal de l’Etat, qui a permis de relever le défi de la débidonvillisation, en faisant d’Alger l’une des rares capitales maghrébines et africaines débarrassées de ce fléau ravageur, est tourné vers la lutte contre la précarité. Bien loin du scepticisme des apôtres du chaos, l’expérience algérienne, reconnue et présentée en modèle de réussite par l’ONU, traduit les fondements de l’Etat social qui, quoi qu’il en coûte dans les pires conjonctures et les difficultés connues par le pays, n’a jamais renoncé aux principes d’équité et de soutien aux catégories les plus défavorisées. L’image d’un pays sûr de la stabilité durement arrachée et engagé dans la concrétisation des idéaux du développement humain reflète les avancées indéniables de l’Algérie de la fierté et de la justice sociale.
 Horizons

L’urbain de demain

La ville du futur est au centre de toutes les réflexions et les premières briques constitutives de son ADN commencent à être mises en place, de sorte que l’on voit bourgeonner aux quatre coins de la planète des prototypes précurseurs. L’intelligence artificielle est le maître-mot, une technologie appelée à bouleverser nos codes et modes de vie et transformer en strate archéologique la civilisation industrielle. L’Algérie n’échappe pas à ce questionnement et la célébration d’une journée nationale de la ville est révélatrice d’une prise de conscience. Elle n’en est, toutefois, qu’aux balbutiements dans cette dynamique d’exploration du futur urbain. La raison tient d’abord au fait que le souci premier est d’assurer une offre de logements capable de résorber la crise et répondre à la demande future sans tension. C’est sans surprise que les politiques s’attardent sur les concepts d’écologie, de développement durable ou d’aspect civilisationnel, dans leurs discours sur la ville. Qu’est-ce qu’une ville algérienne et qu’est-ce qui la distingue de celle des autres pays ? Quelle est l’espérance de vie du bâti produit actuellement ? Est-elle «friendly» sur le plan environnemental ? Ce sont des questions importantes, évidemment, et qui reflètent de manière le niveau des préoccupations actuelles. Mais il n’y a pas d’échappatoire, la civilisation post-industrielle s’imposera à nous si l’on ne l’accompagne pas par un effort créatif. Il est donc impératif de se préparer et de préparer l’urbain de demain, dès à présent, dans les projets de transformation des villes existantes pour les adapter à recevoir ce saut qualitatif et, surtout, dans l’opportunité de la construction de plusieurs villes nouvelles.  Que le débat s’instaure sur la ville est déjà de bon augure, surtout que les politiques prêtent une oreille attentive. Les citoyens, de leur côté, sont certes en attente d’une simple amélioration de la gestion de leurs villes et des prestations fournies, mais, pour avoir mentalement intégré toutes les avancées technologiques, ils sont prêts pour une plus audacieuse ambition.
Horizons

Partenariat d’exception

Le partenariat algéro-russe a atteint sa vitesse de croisière. Après plus d’un demi-siècle d’une longue amitié, forgée dans le combat contre le colonialisme et une convergence sur les aspects d’un monde en mutation accélérée, il est naturellement attendu que les fondamentaux héritent d’un «niveau de maturité appréciable», revendiqué par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, en visite de deux jours à Moscou. Sur de «bonnes bases», le dialogue stratégique s’est intensifié à la faveur de la visite effectuée le 10 octobre 2017 par le Premier ministre, Dmitri Medvedev, et du secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, Nikolaï Patrushev. Il est le baromètre du partenariat qui est passé à une «étape concrète» marquée par le développement des échanges commerciaux estimés à plus de 3 milliards de dollars. Lancé en 2001 à l’occasion de la visite du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, «le premier partenariat avec un pays arabe et africain» a réussi une percée non négligeable dans les domaines économique, scientifique et technique. Présentes en Algérie, les trois grandes sociétés d’hydrocarbures et d’industrie, Lukoil, Power Machines et Gazprom, s’invitent dans le marché algérien convoité par la société Sodo Export, intéressée par un investissement dans le secteur ferroviaire et les infrastructures portuaires. L’énergie, les mines, le nucléaire civil et l’agriculture constituent des créneaux rentables, ce qui a fait dire au journaliste Mikhail Gamandiy-Egorov, dans les colonnes de «Sputnik», que «le partenariat stratégique russo-algérien a de beaux jours devant lui». «Nous considérons l’Algérie comme l’un de nos principaux partenaires en Afrique et dans le monde musulman», a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, rappelant les «liens étroits» entre les deux pays qui «partagent beaucoup de choses en commun en politique étrangère». La convergence s’appuie notamment sur la lutte contre le terrorisme et la radicalisation, la revendication d’un ordre multipolaire plus démocratique et plus juste, le respect de la souveraineté nationale et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Les retombées chaotiques du «printemps arabe», dramatiquement vécu particulièrement en Syrie et en Libye, ont conforté les thèses algériennes prônant le refus de l’intervention étrangère, la promotion du dialogue inclusif et le règlement pacifique des conflits.
Horizons

Le devoir de résistance

La Journée nationale du chahid est une date qui s’inscrit dans le long et dur combat contre la barbarie coloniale procédant, le 13 février 1960, aux essais nucléaires à Reggane, lorsque, trois années presque jour pour jour, le 18 février 1957, la «question algérienne» s’est imposée à l’ONU dans un basculement inédit en faveur du droit à l’indépendance des pays et des peuples colonisés. A l’heure du révisionnisme et du travestissement par l’Occident des valeurs humanitaires et démocratiques, le devoir de mémoire impose un ressourcement sur l’apport inestimable de l’Algérie combattante à l’émergence d’un monde plus juste et débarrassé des chaînes de l’oppression. Le combat pour la liberté trouve naturellement son prolongement dans la lutte pionnière contre le terrorisme qui a permis à l’Algérie de remporter la bataille de la stabilité pour mieux avancer dans la voie d’un développement harmonieux à la hauteur des attentes et des sacrifices des martyrs de la libération et de la démocratie. C’est au nom de ces valeurs fondamentales, profondément incrustées dans la mémoire collective, que le devoir de résistance interpelle sur l’urgence d’une mobilisation nationale pour préserver l’héritage légué aux générations futures confrontées au défi de la construction nationale. «La révolution de libération a insufflé à l’Algérien une grande confiance en soi et en la patrie, et forgé son caractère de toutes les épopées et qui ont construit la personnalité algérienne, qui se distingue par ses positions et ses principes reflétant l’image d’une Algérie debout et constante qui tire, de chaque période de son histoire, des enseignements, d’où elle puise la force et la détermination de ses enfants», a affirmé, hier, le président Bouteflika. Tout en appelant «à méditer sur le sens des énormes sacrifices consentis par les enfants de notre patrie pour l’indépendance, la liberté et la dignité», le chef de l’Etat a plaidé «l’urgence d’un front uni pour l’accomplissement de la mission civilisationnelle, à l’image du modèle de résistance suivi par les peuples affaiblis dans l’affranchissement du joug colonial, sous toutes ses formes». Le devoir de résistance, dont le 18 février est l’expression concrète, renvoie au patrimoine de l’Algérie en lutte pour son droit inaliénable à la liberté, à la paix et au développement.
 Horizons

Le socle inviolable de la justice sociale

L’Algérie démocratique et sociale est une option irréversible que nulle manœuvre politicienne ne saurait atteindre. Au cœur des réformes et du nouveau modèle de croissance, présentés comme une alternative incontournable face aux multiples défis de la mondialisation implacable, elle est le socle de la stabilité politique et institutionnelle, confortée par le modèle de réconciliation nationale, le choix de l’alternance par la voie des urnes et les conquêtes sociales concourant au bien-être collectif dans un pays résolument engagé dans la préservation de la gratuité de l’enseignement et de la santé, l’accès au logement de la dignité pour tous, la défense du pouvoir d’achat des plus démunis et l’amélioration des conditions de vie à travers la densification des infrastructures de base routières, portuaires et aéroportuaires. Les avancées sont incontestables dans la marche en avant aux antipodes d’un corporatisme réducteur décrétant la grève permanente, illégitime et illégale dans des secteurs stratégiques pétris dans les idéaux de démocratisation et leur vocation essentielle frappée du sceau indélébile du droit à la scolarité et aux soins à chances égales. La dérive est toute aussi coupable que les tentatives de remise en cause du principe fondateur de justice sociale. «Ces jours-ci, j’entends que l’Etat va supprimer les subventions. C’est un mensonge», a martelé, de Biskra, le Premier ministre, évoquant une instrumentalisation d’une déclaration d’un responsable politique par les «marchands politiques». Tout en plaidant pour le devoir de vérité, attestant de la dure épreuve traversée par l’Algérie qui connaît un déficit budgétaire et une baisse drastique des réserves de change, Ahmed Ouyahia a catégoriquement réfuté toute suppression des subventions «ni pour l’essence, ni pour le pain, ni pour le lait, ni pour l’électricité, ni pour autre chose», en riposte aux prêcheurs en eau trouble. La mise au point a été également adressée par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, rappelant opportunément les «instructions strictes du Président en matière de maintien des acquis». Il dira, à cet effet, que «sur instruction du président de la République, nous n’allons jamais abandonner au niveau du gouvernement les acquis sociaux des citoyens», balayant d’un revers de la main les assertions entendues «çà et là». Tout le reste n’est que pure supputation.
Horizons

  • scène match  MCA CRB
  • Kaaouane
  • Kaaouane
  • Kaaouane
  • Kaaouane
  • Kaaouane
  • 07 02 2018 Sénat célébration 20 anniversaire ph larbi
  • 07 02 2018 Senat célébration 20 anniversaire ph larbi
  • 07 02 2018 Senat célébration 20 anniversaire ph larbi
  • 07 02 2018 Senat célébration 20 anniversaire ph larbi
  • 07 02 2018 Senat célébration 20 anniversaire ph larbi
  • scène match  MCA CRB
  • scène match  MCA CRB
  • scène match  MCA CRB
  • scène match  MCA CRB
  • Réunion  5 + 5
  • scène match  MCA CRB
  • scène match  MCA CRB
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion 5+5
  • scène match  MCA CRB
  • Réunion  5 + 5
  • scène match  MCA CRB
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • ouyahia Asal
  • Oyahia Asal
  • ouyahia Asal
  • ouyahia Asal
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • idir a la coupole
  • idir a la coupole
  • idir a la coupole

Monde

Société

    • Déperdition scolaire : 260.000 élèves quittent chaque année l'école, selon le Crasc

      D’après les statistiques du centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle d’Oran ( Crasc) , 246 000 élèves sont exclus chaque année des écoles , pour diverses raisons. Ces adolescents, quand ils ne sont pas récupérés par les centres de formation professionnelle, se retrouvent totalement livrés à eux même, sans repères ni perspectives.

Environnement

    • La hausse du niveau des océans s'accélère

      Une étude publiée lundi révèle que la montée des océans s'accélère et le niveau des eaux pourrait grimper de 65 centimètres d'ici la fin du siècle, un chiffre conforme aux estimations des Nations unies et qui pourrait poser de sérieux problèmes aux villes côtières.

Economie

Culture

Sciences et Technologies

    • Un écran LED comparable à une seconde peau

      Un écran ultrafin, souple comme un pansement, qu'on peut se coller sur la main pour recevoir et envoyer des messages: c'est l'invention d'un universitaire japonais, qui rêve de la voir utilisée notamment dans le domaine de la santé.

Sports

Santé

Medias

    • Face à une déferlante d’offres de programmes adaptés, la télévision tiendra-t-elle encore longtemps ?

      Tous les indicateurs vont dans le sens d’une régression des bassins d’audience des télévisons traditionnelles.

L'agenda

APN

La commission des transports, des Transmissions et des Télécommunications,organise le 26 février, à partir de 8h, au Centre International Abdellatif Rahal Club des Pins, une journée parlementaire autour « le rôle des secteurs du Transport, des Transmissions et des Télécommunications dans le développement économique national »

 

MDN

Le regroupement sportif national militaire d’athlétisme, sera organisé le 7 mars au centre de regroupement et de préparation des équipes nationales sportives militaires de Ben Aknoun.

 

Ministère des Moudjahidines

Le ministre des Moudjahidines, M. Tayeb Zitouni présidera le 3 mars dans la wilaya de Oum El Bouagui, la cérémonie du 61ème anniversaire de la mort du héros de la révolution, le martyr Larbi Ben M’hidi.

 

Ministère des Moudjahidines

Le ministre des Moudjahidines, M. Tayeb Zitouni présidera le 27 février à Ouargla, la cérémonie du 56ème anniversaire des manifestations du 27 février 1962à Ouargla.

 

 

Ministère des travaux publics et des transports

Le ministre des travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane, effectuera jeudi, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mascara.

 

Ministère de l'Agriculture

Le Ministre de l'agriculture du Développement Rural et de la Pêche M. Abdelkader Bouazghi effectue depuis hier une visite du travail et d'inspection dans la Wilaya de Souk Ahras.

 

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé de la population et de la réforme hospitalière organise jeudi au niveau de la place de la liberté Beb Essebt, Blida la semaine maghrébine sur la santé scolaire et universitaire .

 

Ministère du tourisme

Le Ministre du tourisme et de l'Artisanat M. Hassen Mermouri effectuera jeudi une visite de travail et d'inspection dans la wilaya d'Oran.

 

Wilaya d’Alger

La Wilaya d’Alger célébrera jeudi à 9h30, la journée nationale de la Casbah.

 

Radio DGSN

La radio DGSN émis sur la chaine 1 de la radio national et à travers l’émission de vulgarisation sur la prévention routière « Li amnikoum », sera consacrée jeudi à parti de 16h aux préoccupations et questions des auditeurs sur la prévention routière.

 FLN

Le secrétaire général du parti FLN, M. Djamel Ould Abbes organise le 24 février   à14h00 à la salle omnisport de la wilaya de Mila, une rencontre régionale avec les élus locaux.

 

ANR

Le Secrétaire général du parti, M. Belkacem Sahli animera le 24 février à9h30, à la maison de jeune Saïd Sennani de Boumerdès, une conférence régionale des élus locaux des wilayas du centre.

 

MDN

La première région militaire organise jusqu’ au 23 février à partir de 08h30, au niveau de L'École nationale préparatoire aux études d'ingénieur d’El Harrach, le championnat national militaire inter- écoles de natation

 

Musée nationale de moudjahid

Le Musée National du Moudjahid organise jeudi  à10h, à la Kisma de Sidi M’hamed et simultanément au niveau des musées de toutes les wilayas du pays, la 237ème rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de libération.

 

Institut Culturel Italien

L’institut Culturel Italien d’Alger organise le 26 février à9h30 au Palais de la Culture, Moufdi Zakaria, une journée d’étude sur le patrimoine.

 

CYCLISME

Dans le cadre des rencontres avec le sport, le ministère de la jeunesse et des sports algérien et la fédération algérienne de cyclisme, en collaboration avec l’Ambassade d’Espagne et l’institut Cervantès d’Alger , organisent jusqu’au 24 février ,des rencontres dans le domaine du cyclisme avec la participation de Alvaro Pino cycliste espagnol de renom.

 

JETRO

L'organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO) organise jusqu’ au 22 février 2018 l'envoi d'une mission d'affaires en Algérie à destination des entreprises japonaise.

 

Dar El Kenz

La galerie d’Art Dar El Kenz organise le 24 février à 15h, le vernissage de l’exposition de l’artiste Kamel Benchemakh intitulée les empreintes du temps.

 

 

HORIZONS, VOTRE JOURNAL EN PDF

Reportage

    • Sous un manteau de neige, la splendide Tikjda ravit ses visiteurs

      La station climatique de Tikjda (est de Bouira), perchée à 1.478 mètres d'altitude, a retrouvé sa splendeur hivernale grâce aux importantes quantités de neige enregistrées ces dernières 24 heures sur ses hauteurs, drainant depuis samedi des dizaines de visiteurs malgré les difficultés d'accès en raison de la chaussée glissante.

      Après plusieurs semaines d'attente, les hauteurs de ce merveilleux site touristique étaient toutes revêtues d'un manteau blanc, offrant aux différents coins une beauté féerique. D'ailleurs, dès les premières heures de dimanche et de lundi, des dizaines de visiteurs, dont des familles, affluent à Tikjda en provenance de Bouira et d'autres wilayas limitrophes à l'image de Béjaia, Boumerdès et Alger.

      Read more Sous un...

    • La Place des Martyrs fait sa mue

      Sahat Echouhada se positionne en place touristique de bonne facture

      La Place des Martyrs peut devenir un circuit touristique par excellence. La Basse Casbah compte également des Palais et des sites à découvrir. Avec l’ouverture imminente de la station qui y mènera Alger enrichira son offre touristique.

      Un reportage de Neila Benrahal

      Read more La Place...

Destination Algérie

    • L’Hôtel Tahat (Tamanrasset) fermé pour 24 mois, mise à niveau pour booster le tourisme Saharien

      L’hôtel Tahat de Tamanrasset vient de fermer ses portes, à partir du  1e Février pour des travaux de réhabilitation et modernisation. Selon l’entreprise de Gestion touristique de Tamanrasset (EGTT), cet hôtel est inscrit sur la liste de neuf hôtels à réhabiliter dans le Sud. « L’objectif est la mise à niveau aux normes internationales », a indiqué la direction.

      De notre envoyée spéciale à Tamanrasset : Neila Benrahal

Histoire

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept