Search
L'éditorial
Mardi 21 Novembre 2017
Journal Electronique

En attendant le choix du peuple

Le processus électoral relatif aux élections locales tire à sa fin. Place au choix du peuple qui exprimera, jeudi prochain, sa volonté à travers les urnes. Après trois semaines de campagne, les formations politiques et les indépendants en lice pour ce double scrutin retiennent leur souffle, en attendant le verdict des électeurs qui les départageront et configureront par conséquence le nouvel échiquier politique à l’échelle locale. C’est pour cette raison que l’enjeu du scrutin vaut toutes les considérations. En attendant, une chose est sûre : la campagne qui s’est achevée dimanche dernier à minuit aura un impact direct sur le choix des électeurs. Des lignes du paysage politique national vont certainement bouger. Des partis vont renforcer leur représentativité, d’autres vont émerger ou verront leur ancrage stagner, voire reculer. Cela étant, de l’avis de tous les acteurs participant, supervisant ou encadrant les locales, la campagne s’est déroulée sans dérapages ni débordement notable pouvant nuire à la bonne marche du processus. La Haute-Instance indépendante de surveillance des élections, par la voix de son président Abdelwahab Derbal, estime que les partis en compétition ont usé, durant les trois semaines de campagne, d’«un discours dans l’ensemble assez modéré dans le ton et avec très peu de dépassements». Une évaluation qui dénote si besoin est le sens de responsabilité dont ont fait montre les formations en lice qui, à l’unanimité, rejettent le recours à la surenchère et à la critique stérile pour conquérir des voix. Mieux, le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, qui prépare les futurs codes d’APC et APW, a prêté une oreille attentive aux différentes propositions des candidats et partis, en vue de les soumettre à débat en perspective des prochaines réformes sous-tendant le renforcement du rôle et des prérogatives des assemblées locales. Néanmoins, si la campagne a été évaluée positivement par tous les acteurs, il demeure un point noir qui focalise l’attention à chaque rendez-vous électoral. L’affichage anarchique, un acte récurrent à chaque rendez-vous électoral, constitue encore le point noir du tableau.
Horizons

L’urne du changement

La campagne électorale, jugée positive et marquée par le respect de l’éthique rarement observé lors des précédentes compétitions électorales, a pris fin hier à minuit pour consacrer le changement local par les urnes. Cette mutation démocratique est pleinement consacrée par les réformes constitutionnelles et institutionnelles qui lancent le chantier de la démocratie participative et de la bonne gouvernance locale. Dans l’attente du scrutin du 23 novembre, la locomotive a démarré samedi de Tindouf pour permettre à 87.931 électeurs et électrices de se prononcer librement et sans contrainte sur le choix de leurs représentants, sous le contrôle des observateurs de la Haute-Instance indépendante de surveillance des élections et des représentants des partis politiques. Selon un arrêté ministériel paru au Journal officiel, le déroulement du scrutin a été avancé de 72 heures dans 10 wilayas, majoritairement situées dans le Sud, pour lever les dures contraintes de l’enclavement et de l’éloignement. Les retrouvailles du 23 novembre sont perçues comme une grande opportunité pour l’ancrage de la démocratie participative, mobilisant toute la classe politique représentée dans cette compétition et appelant au verdict de l’urne citoyenne. Ce consensus massif se légitime par l’urgence de la préservation des acquis de la stabilité et de la paix. C’est la ligne rouge clairement affichée dans le débat général qui s’accorde également à relever la nécessité de doter la commune de prérogatives à même de lui permettre de relever les défis du développement local. A l’heure du choix final, tout est «totalement prêt», a affirmé le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui. Outre les moyens humains et matériels, les conditions de régularité, de transparence et de neutralité de l’administration sont réunies pour la tenue d’élections locales «responsables et libres», en coordination avec la HIISE. Arrivé à son ultime phase, le projet de loi relatif aux codes communal et de wilaya sera adopté avant la fin du premier semestre de 2018, a annoncé le ministre de l’Intérieur, pour arrimer la dynamique électorale aux exigences de la gouvernance appelée à assurer la croissance locale et satisfaire les attentes du citoyen.
Horizons

Démocratie et  réconciliation pour vaincre le terrorisme

Le label algérien domine le marché mondial de la lutte contre le terrorisme. L’image exemplaire, façonnée par des décennies de résistance et de réconciliation nationale, est confortée par une reconnaissance internationale d’un modèle crédible qui renvoie à leurs élucubrations les professionnels du nihilisme rêvant maladivement du chaos jamais assouvi. La Suisse des pays les plus sécurisés du monde, arrivée à la 7e place du classement 2017, selon l’institut Gallup basé à Washington, est confortée par le constat établi par Institute for Economics and Peace qui relève une baisse constante des victimes et du nombre d’attaques terroristes depuis 2002. Victorieuse, la citadelle imprenable n’en est pas moins vigilante intra et extra muros pour assurer une stabilité régionale menacée par le projet de délocalisation de Daech, défait en Irak et en Syrie, et prévoyant de se rendre avec armes et bagages en Libye et au Sahel. En pivot incontesté et incontestable, l’Algérie participe au renforcement du cadre africain qui s’affirme dans la mise en place du Centre africain d’études et de recherches sur le terrorisme, basé à Alger, récipiendaire du prix de La Haye 2017 décerné par le directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, Ahmet Üzümcü. Toute cette problématique a été exposée à Washington par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, présent à la réunion ministérielle américano-africaine, à l’invitation du secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson. La vision algérienne favorise «la combinaison de trois approches» fondée sur la réussite de la lutte sécuritaire et militaire tributaire de la mise en œuvre de programmes politiques, économiques, sociaux, culturels, éducatifs et religieux, la promotion de la démocratie et de l’Etat de droit comme antidote de l’extrémisme violent et, en définitive, la constitutionnalisation de la réconciliation en mode opératoire prônant «la voie du dialogue, de la raison, du sacrifice, de la générosité et du pardon, avec sincérité et engagement». A la faveur de cette démarche, Alger travaille à la consécration des valeurs du dialogue inclusif pour le règlement des crises régionales aux retombées concrètes au Mali et prometteuses en Libye voisine. Par-delà les initiatives partielles aux limites reconnues, le temps de la lutte collective s’inscrit dans la recherche d’un partenariat sécuritaire porté par Trans-Sahara Counter Terrorism Partnership. La coopération algérienne, à valeur ajoutée, se traduit par le lancement des projets d’intégration régionale actée par la Transsaharienne, la fibre optique et le gazoduc reliant Alger à Lagos et le lancement d’infrastructures routières et de chemin de fer.
Horizons

Décentralisation salvatrice

Les élus locaux se sont toujours appuyés sur les limites de leurs prérogatives et l’indisponibilité de moyens financiers conséquents pour expliquer leur incapacité à répondre rapidement et positivement aux doléances des citoyens, se contentant bien souvent de transformer leur mandat électoral en mandat bureaucratique, tout en se réfugiant dans ces forteresses de l’immobilisme contre les tentatives d’incursions citoyennes à travers comités et associations. Les partis de l’opposition, eux, ont toujours dénoncé la centralisation excessive et le peu de pouvoir des assemblées élues. Ces vieilles revendications feront bientôt partie de l’histoire avec la nouvelle vision découlant de la Constitution réformée, qui anime l’action de l’Etat. «Le citoyen est aujourd’hui placé au cœur de toutes les réformes engagées par les pouvoirs publics dans le pays», résume ainsi le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, qui annonce que les prochaines assemblées élues bénéficieront, dans le cadre de la nouvelle loi relative aux collectivités locales, autant d’une décentralisation plus grande dans la gestion de leurs territoires que d’un élargissement conséquent de leurs prérogatives. Cette plus grande liberté d’initiative s’accompagne toutefois d’une responsabilité politique directe devant les citoyens électeurs, puisque ces derniers auront droit de regard sur les décisions prises par les élus et devra une dynamique économique dont la commune pourrait tirer des revenus suffisants au bénéfice de la satisfaction des attentes de la population. Les prochains élus auront donc du pain sur la planche. Ils devront non seulement avoir à cœur de traduire dans les faits leurs promesses électorales, mais aussi changer radicalement de «mentalité» en matière de gouvernance. Il y va de leur mandat et de l’avenir des formations politiques auxquelles ils appartiennent. Pour le simple citoyen, c’est tout bénéfice puisqu’il peut, grâce à son bulletin de vote, arbitrer et éliminer du paysage politique celles qui travaillent, par leur inaction, par nostalgie de l’ancien mode de fonctionnement ou par incompétence, à perpétuer son inconfort.
 Horizons

De la modernisation de la justice

La justice vient de franchir un nouveau pas dans la voie de sa modernisation et, par extension, permet à l’Algérie d’effectuer une avancée qualitative dans la consécration des droits de l’homme, particulièrement à l’avantage de la population carcérale. La technique du bracelet électronique dont bénéficieront les individus poursuivis en justice en attendant que leurs dossiers soient tranchés par les juridictions compétentes, dans le cadre du respect du principe de la présomption d’innocence et en appui au caractère exceptionnel de la détention provisoire, a été officiellement lancée, hier, au tribunal de Bir Mourad Raïs. Cette mesure qui intervient dans le cadre des derniers amendements contenus dans le Code de procédure pénale, qui est à même de renforcer les libertés individuelles, sera généralisée l’année prochaine aux autres tribunaux de la République. Avec l’entrée en vigueur de ce dispositif, notre pays se distingue des autres nations arabes et rejoint sur le plan continental l’Afrique du Sud, devenant le second pays d’Afrique à introduire ce procédé , au même titre que les Etats-Unis et l’Europe. à l’heure où les nouvelles technologies s’imposent aux Etats comme l’unique voie menant à la modernisation, le secteur de la justice a pris manifestement une option en ce sens afin de démolir les derniers murs de la bureaucratie qui s’interposent entre le justiciable et la justice. En recourant aux procédés à la pointe de la technologie, cet objectif  devient plus que jamais à portée de main. A distance, le citoyen algérien peut, devant son ordinateur et de surcroît en temps réel, retirer notamment son casier judiciaire, son certificat de nationalité, entamer les procédures de rectification de son nom porté sur le fichier d’état civil et même suivre l’évolution de son affaire devant les tribunaux. L’introduction du système de visioconférence dans la tenue de procès à distance depuis 2015 propulse notre pays parmi les grandes nations en matière de modernisation du système judiciaire. Cela dit, les acquis engrangés grâce au programme de modernisation de la justice concourent à promouvoir et à consolider les droits de l’homme et les libertés par des actes concrets.
Horizons

  • Match Amical Algérie centre Afrique
  • Match Amical Algérie centre Afrique
  • Match Amical Algérie centre Afrique
  • Match Amical Algérie centre Afrique
  • Match Amical Algérie centre Afrique
  • 4 eme session Cofema Algérie France
  • 4 eme session Cofema Algérie France
  • 4 eme session Cofema Algérie France
  • 4 eme session Cofema Algérie France
  • 4 eme session Cofema Algérie France
  • 4 eme session Cofema Algérie France
  • Mihoubi au Slia
  • 4 eme session Cofema Algérie France
  • 4 eme session Cofema Algérie France
  • ensembles construisons l'avenir 1
  • Remise du Prix du président de la république du journaliste professionnel aux lauréats
  • affiche1
  • ensembles construisons l'avenir 2
  • Remise du Prix du président de la république du journaliste professionnel aux lauréats
  • affiche2
  • Panneau d affichage electoral
  • ensembles construisons l'avenir
  • Mourad Medelci  lors du colloque violence contre la femme
  • ensembles construisons l'avenir 3
  • remise de véhicule  voiture Mercedes
  • election-ettaref
  • Remise du Prix du président de la république du journaliste professionnel aux lauréats
  • élection-bejaia
  •  Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur l’Afrique de l’Ouest
  • Panneau d affichage electoral
  •  Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur l’Afrique de l’Ouest
  • Remise du Prix du président de la république du journaliste professionnel aux lauréats
  •  Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur l’Afrique de l’Ouest
  • Remise du Prix du président de la république du journaliste professionnel aux lauréats
  • élection-constantine
  •  Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur l’Afrique de l’Ouest
  • éléction-alger
  • Remise du Prix du président de la république du journaliste professionnel aux lauréats
  • élection-chlef
  • Remise du Prix du président de la république du journaliste professionnel aux lauréats
  • élection-bouira
  • Remise du Prix du président de la république du journaliste professionnel aux lauréats
  • élection-blida
  • La loi sur les hydrocarbures :La première mouture sera prête en juin 2018
  • Remise du Prix du président de la république du journaliste professionnel aux lauréats
  • éléction-Biskra

Monde

Société

    • Baisse sensible de la violence, selon les services de sécurité

      Le phénomène de la violence dans les nouveaux quartiers est plus  d’ordre social que sécuritaire, selon des études analytiques des services de sécurité qui  plaident  pour un accompagnement social de l’action policière. Pour ce faire, les services de police et de la Gendarmerie Nationale ont opté pour le travail de proximité, l’anticipation et la prévention.

Environnement

Economie

Culture

    • L’art est dans la rue

      Ali et Mohamed sont deux artistes, chacun à sa manière et chacun son monde d’expression. Ali est peintre et Mohamed musicien. Mais les deux ont en commun leur choix de se produire dans la rue.

Sciences et Technologies

    • Un virus voleur de bitcoins identifié par Kaspersky

      La société de sécurité informatique russe Kaspersky Labs a annoncé jeudi avoir identifié un virus qui fait les poches des détenteurs de monnaies virtuelles et dont le butin atteint pour l'heure environ 140.000 dollars.

Sports

    • Championnat arabe de natation : la belle récolte algérienne

      La natation algérienne s’est fortement distinguée lors du championnat arabe des jeunes (16-18 ans) ayant pris fin hier au centre nautique du Caire. Ainsi donc chez la catégorie masculine, le nageur Moncef Balamane a obtenu la médaille de bronze du 100 m brasse (catégorie 16-18 ans).

      Le pensionnaire de l’USM Alger a réalisé un chrono de 2:22.31, derrière le Jordanien Amro Basil Al-Wir (2:19.61 - Or) et le Tunisien Adnen Beji (2:19.84 - Argent). L'ex-sociétaire du NR Dély Ibrahim remporte ainsi sa deuxième médaille du championnat, après avoir pris l'argent du 100m brasse avec un temps de 1:05.38.

    • Coupe du Monde 2018 (qualifications -zone Afrique) : l’Algérie à la 19e position (CAF)

      L'Algérie occupe la 19e et avant dernière place au tableau général final des qualifications de la  Coupe du Monde  2018 (zone Afrique) qui ont pris fin mardi avec la consécration du Nigeria,   Egypte, Sénégal, Maroc et Tunisie, selon le classement publié ce jeudi par  la Confédération africaine de football (CAF).

Santé

    • Nager avec des dauphins virtuels, une thérapie bien réelle

      Benno se baigne dans une piscine des plus banales, faite de carrelages et de chlore, lorsqu'il voit soudain passer sous ses yeux un dauphin, lent, gracieux... et virtuel. Un animal qui, même irréel, a des vertus thérapeutiques, en particulier pour les personnes en situation de handicap ou souffrant de maux chroniques.

Medias

L'agenda

Ministère de la Communication

Le ministre de la communication, Djamel Kaouane procèdera, dans la matinée de demain à Ouled- Fayet, à l’inauguration du nouveau siège de l’agence Anep messagerie Express-AME, filiale de l’agence nationale de communication, d’Edition et de publicité-ANEP.

Ministère de la Solidarité nationale

La ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la Condition, Mme Ghania Eddalia, effectuera aujourd’hui, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Boumerdes.

Ministère de la culture 

le ministre de la culture,  Azzedine Mihoubi effectuera aujourd’hui, une visite de travail et d'inspection dans  la wilaya d’Illizi.

Ministère de la Formation

Le ministre de la formation et de l’enseignement professionnel, Mohamed Mebarki, effectuera aujourd’hui,  une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tissemsilt.

Protection civile

La direction générale de la protection civile organise aujourd’hui à 09h30, au niveau de centre de la direction de la protection civile de la wilaya d’Alger –El Harrach-, une session de formation en matière de communication en temps de crise.

Salon international du logement

La 10e édition du salon international du logement et de l’immobilier-LOGGIMO-se tiendra du 23 au 26 novembre au palais des Expositions avec plus de 200 exposants.

Musée National du Moudjahid

Le Musée National du Moudjahid organise aujourd’hui à 14h, une conférence historique à l’occasion du 63ème anniversaire du décès du héros de la révolution Badji Mokhtar

SIBAL Expo 2017

La première édition du salon international  des boissons en Algérie, Salon SIBAL –EXPO 2017 aura lieu du 27 au 29 novembre au CIC International des Conférences d’Alger.

Institut Culturel Italien

L’institut culturel Italien organise aujourd’hui à12h, une conférence dans le cadre de la 2ème édition de la Semaine Italienne dans le monde.

APRUE

Sous le haut patronage du ministre de l’Energie, l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie, organise, le 27 novembre à la salle de conférence du ministère de l’énergie un séminaire sur l’efficacité énergétique dans le secteur de l’industrie.

INSEG

L’institut national d’études de stratégie globale organise demain à 14h45, une conférence sur « La problématique de l’eau en Algérie : Enjeux et défis de l’exploitationrationneles et durable des ressources ».

 

 

HORIZONS, VOTRE JOURNAL EN PDF

Reportage

    • Il y a 16 ans, inondations meurtrières à Bab El Oued: Les leçons d’une catastrophe

      Vendredi 10 Novembre 2017. Un calme règne en ce jour de repos  à  Bab El Oued. Des  habitants et des passagers pressent  le pas vers le marché couvert pour y  faire leurs emplettes. Des salons de thé affichent déjà complets en cette matinée. Les  discussions tournent surtout  autour des déclarations de l’Entraineur de l’Equipe Nationale, Rabah Madjer. Pas loin, des enfants peu soucieux de la pluie  jouent au ballon dans un  stade de proximité. Rien n’indique que le  quartier avait vécu un drame il y a 16 années.

      Read more Il y a 16...

    • Raid des sables d’Algérie: l’Assekrem bouleverse les esprits

      Pour couronner le long circuit de plus de 2000 km les participants au raid des sables d’Algérie ont poursuivi leur montée vers l’Assekrem où ils ont été émerveillés par la beauté du site, unique au monde. Le trajet a été long et épuisant mais « ça valait le détour » résume Bilal. Après une pause déjeuner marquée à Tafilelt, où les participants se sont promenés et immortalisés la beauté du lac, des rochers et des plantes exotiques, la caravane s’est dirigée vers l’Assekrem.

      De notre envoyée spéciale : Nouria Bourihane

      Read more Raid des...

Conception/Kader Hamidi/Kdhosting . Hebergement/Kdhosting : kdconcept