Imprimer

Une autre étape

La solution constitutionnelle est en train de lever les derniers obstacles à son déploiement, alors qu’ils étaient érigés en tabous quasi infranchissables par la majorité des analystes de la scène nationale. Ainsi, quelques jours à peine après l’annonce de la date de l’élection présidentielle, la convocation du corps électoral et la mise en place de l’Autorité indépendante en charge du processus électoral, une dizaine de postulants à la magistrature suprême, au titre d’indépendants ou de représentants de partis politiques, ont déjà fait le pas et retiré les formulaires de souscription de signatures individuelles. On ne sait pas, pour le moment, qui ils sont tous, mais une chose est sûre, les candidatures aussi burlesques que scandaleuses du «cinquième mandat» n’auront pas voix au chapitre. Dès aujourd’hui commencera également une autre étape vers l’élection présidentielle avec le lancement de l’opération de révision exceptionnelle des listes électorales, qui s’étalera au 6 octobre prochain. Tous les ingrédients sont donc en place pour la fabrication d’une élection, qui a juste besoin du levain populaire pour donner la nécessaire légitimité au prochain président de la République. L’électeur sera-t-il au rendez-vous le jour fatidique ? D’évidence, cette élection présidentielle est controversée. Il y a ceux qui n’en veulent pas et qui se cramponnent à l’exigence d’un passage par la voie transitionnelle, tandis que d’autres, certes plus pragmatiques, estiment qu’il n’y a pas suffisamment de garanties pour éviter les risques que le système dénoncé par la majorité du peuple algérien depuis le 22 février ne se régénère point par ce biais et n’avorte les espoirs d’une Algérie placée définitivement dans l’orbite démocratique.
Il n’y a, toutefois, aucun sortilège qui impose une situation de statu quo. Il reste en effet du temps jusqu’à l’élection pour faire de celle-ci non seulement un pas décisif vers la sortie de la crise politique, mais aussi un moment primordial de la délivrance du pays des vieux démons qui le hantent, répulsifs jusqu’à présent à tous les exorcismes.
Horizons