Maitre Fatima Benbrahem :« Les archives restent verrouillées »
Search
Lundi 13 Juillet 2020
Journal Electronique

Les autorités françaises ont longtemps occulté la manifestation du 17 octobre 1961 qui a été réprimée de manière sanglante. La préfecture de police de Paris avait alors  déployé 10 000 policiers pour contrer près de 30 000 manifestants.

C’est ce qu’a rappelé, Mercredi Maitre Fatma-Zohra Benbrahem, au forum de la mémoire, organisé par l’association « Machaal Chahid » qui a célébré ce jour historique.

Elle a évoqué les diverses formes de violence citant les arrestations, la torture, le matraquage, ont été utilisés pour mettre fin au mouvement. « Le lendemain, le sinistre Papon, préfet de police a dans un communiqué déclaré qu’il n’a été enregistré que 2 ou 3 morts », a ajouté la conférencière.

Plus tard, la censure imposée aux journalistes et photographes a contribué à l’étouffement de cet énième crime de la France coloniale contre des Algériens sortis pacifiquement dans la rue. « Pendant des décennies, la France a censuré tous les travaux effectués sur cette période sombre et les archives relatives à cette date sont restées verrouillées », a soutenu l’avocate. Mais un événement inattendu a mis à jour la « sanglante nuit du 17 octobre 1961 ». « Le procès de Bordeaux ou le procès Papon s’est tenu en 1997. L’association « Shoah », constituée par de descendants de juifs déportés par le régime de Vichy, ont intenté un procès contre Maurice Papon, secrétaire général de la préfecture de la Gironde qui était durant la seconde guerre mondiale chargé du service des questions juives, à l’époque, pour crimes contre l’humanité », a-t-elle poursuivi. Me Benbrahem s’est attardé sur les péripéties et le verdict du procès . Elle n’a pas manqué de parler de Jean-Luc Einaudi, journaliste et militant politique qui avait écrit un article à l’issue du procès où il avait qualifie « Papon de criminel et responsable de la répression sanglante de la manifestation du 17 octobre 1961 ». « Le journaliste français a dès lors ravivé la mémoire et mis en lumière ce triste événement ». Papon n’avait pas le choix et a poursuivi en justice Einaudi pour diffamation. « C’est alors le début d’une cavale contre le journaliste contre lequel toute la machine judiciaire avait mis des bâtons dans les roues pour l’empêcher de faire éclater la vérité », a estimé l’oratrice. « Jean-Luc Einaudi s’est reconverti en enquêteur hors pair et a pu lever le voile sur ce crime d’Etat », a-t-elle ajouté. Selon elle, son livre « La bataille de Paris » (Seuil 1991) a contribué à ouvrir une des pages les plus sombres de l'histoire commune de l’Algérie et la France. « Plus de cent cinquante personnes sont mortes ou disparues », révélait Jean-Luc Einaudi, dans son ouvrage pointant du doigt la responsabilité des forces de l'ordre. Cet ouvrage avait provoqué un véritable choc dans la société française et connu un succès retentissant. Au terme de la rencontre , DA Meziane qui était en ce jour funeste à Paris a livré un poignant temoignage.

Karima Dehiles    

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Radio algérienne

La Radio algérienne organise, le 12 juillet , une journée de sensibilisation sur la pandémie de coronavirus, retransmise par les 48 radios régionales et les chaînes nationales.

 

Exposition  virtuelle
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept