Imprimer

Le favori des finales de la super coupe de handball hommes dames, le Groupement sportif des pétroliers, a été privée vendredi après-midi à la salle la Coupole de deux titres.

En effet, l’équipe masculine du GSP a été surprise par le CRB Bordj Bou Arreridj, après avoir dominé la majorité de la finale. Avec un effectif remanié pour la circonstance dont les absences de Berkous et du gardien blessé Abdellah Benmenni, le groupement a eu un pourcentage de réussite plus élevé en première période. Avec plusieurs buts inscrits par l’homme en forme de l’équipe, Abderrahim Berriah en l’occurrence, le GSP a pris deux buts d’avance en fin de première période (16-14). La seconde période a vu les Bordjiens faire leur remontada. Malgré les arrêts du gardien des Pétroliers Islam Boukhatem, les visiteurs ont commencé doucement, mais surement, à rattraper leur retard au niveau du tableau d’affichage. Les coéquipiers du gardien Reda Idri ont eu même le luxe de prendre l’avantage à quelques minutes de la fin du match. Stupéfaits par le renversement de la situation, les joueurs du GSP ont voulu faire le forcing pour remettre au moins les pendules à l’heure. Toutefois, les Bordjiens ont pu préserver leur avantage, allant jusqu’à creuser l’écart en fin de match (29-26). Une victoire historique pour les jaune et noir, après avoir décroché la saison dernière leur premier titre de champion d’Algérie. Malgré le peu de moyens ainsi que le rajeunissement de l’effectif, le CRBBA a montré que c’est un club assoiffé de titres. Les présents à la Coupole ont constaté la touche du coach Noureddine Badis. Ce dernier connu pour avoir mis sur rails le club C Chelghoum Laid, a pu en moins de deux saisons à former une équipe bordjienne compétitive. D’ailleurs, la victoire bordjienne a été celle de l’intelligence d’avoir partagé les efforts des joueurs tout au long de la rencontre. Malgré le départ de plusieurs piliers de l’équipe, le CRBBA n’a pas tremblé, montrant qu’il s’agit d’une formation qui a atteint un degrés de maturité et de constance. A la fin de la rencontre, Badis a estimé que « son team n’a pas volé sa victoire face à une très bonne équipe du GSP», saluant au passage ses poulains qui ont su puiser dans leurs ressources physique et mentale pour revenir en force dans la finale. Pour sa part, le manager du GSP Reda Zeguili a souligné que son équipe a mal géré la 2e période, ajoutant qu’il faudra penser à l’avenir et savoir se racheter en prévision des prochaines échéances. Chez les dames, l’équipe du GSP a pris le large sur son eternel rival, le HBC El Biar en l’occurrence (31-23, mi-temps 17-07) confirmant ainsi sa suprématie durant la saison écoulée. Pour rappel, le GSP filles et garçons prendront part au 35e championnat arabe des clubs champions prévu du 23 septembre au 03 octobre à Amman. Une participation massive de treize équipes est attendue.                                                                                       Adel K.