Search
Financement non conventionnel: des économistes préconisent l’encadrement pour éviter l’inflation
Samedi 23 Septembre 2017
Journal Electronique

Des économistes dont Mohamed Bakalem estiment que sans la mise en œuvre de réformes structurelles importantes, la décision du gouvernement d’introduire  le financement non conventionnel pour financer l’économie nationale sera sans effet. Pire encore, elle engendrera  des conséquences plus graves accentuant encore plus la crise financières que connait actuellement le pays. Le risque, inéluctable serait, selon eux,   l’inflation.

Expert en finances Mohamed Bakalem soutient que c’est une solution transitoire qui permettrait de préparer une économie capable de générer des richesses, de la fiscalité et des ressources budgétaires pour le financement de l’économie. « Mais sans les réformes structurelles qui permettraient l’émergence d’une économie créatrice de richesses hors hydrocarbure, on aurait rien fait sinon avoir décalé un peu l’échéance », a-t-il dit.  Il a fait observer que « le gouvernement a précisé qu’il allait maintenir la rationalisation des dépenses pour éviter justement cet effet inflationniste mais sans les réformes  nécessaires nous  n’y échapperons pas. ».  L’expert a souligné que le recours à un tel procédé de financement reste un choix parmi d’autres pour  éviter l’endettement extérieur. Mais il devra, selon lui,  être accompagné par des mesures drastiques qui assureront des résultats au profit de l’économie nationale.   Le gouvernement, a-t-il dit, est appelé  dans ce cadre à apporter plus d’amélioration au climat des affaires en encourageant les investissements directs étrangers (IDE), de mettre en place des mesures à même de booster la  productivité et d’améliorer son efficacité. Bekalem estime qu’il est temps, voire urgent, de réhabiliter la notion du travail et de placer celui-ci au cœur du système économique. Cela ne peut se faire sans la valorisation de la ressource humaine, a-t-il mentionné.  

L’expert Tawfik Hasni explique que le financement non conventionnel  consiste à permettre à l’Etat de pouvoir utiliser les ressources de la Banque d’Algérie pour couvrir  des obligations du trésor.  Il  ne cache pas ses appréhensions. « Il faut éviter surtout de verser cette argent dans la consommation  car les conséquences seront alors  catastrophiques » ; a-t-il  averti. Selon lui,  l’augmentation de la masse monétaire  sans en contre partie,  une création de richesses engendrera  une situation inflationniste. «  A court terme , l’inflation est inévitable » ,  a-t-il affirmé avant de mettre en relief la nécessité d’impliquer les investisseurs nationaux privés et étrangers dans  le  financement du développement économique du pays.  « Cela nécessite forcement des réformes » a-t-il dit. Cet expert est pour même la révision de la règle 49/51qui selon lui bloque les investisseurs étrangers.   Il a même soulevé le risque de la dévaluation du dinar qui rendra le marché algérien moins compétitif.

 Pour sa part l’économiste Mohamed Chérif  Belmihoub a mis en avant un scénario plus alarmant.  Selon lui  l’introduction du financement non conventionnel est « une solution facile, hasardeuse  et fortement risquée surtout si elle n’est pas cadrer ». Il s’explique en disant que ce mode de financement ouvrira « la porte aux abus », soulignant que le trésor public à des besoins colossaux  pour financer son budget  et  rembourser sa dette intérieur. i est impératif, a-t-il prôné, d’encadrer ce mécanisme en litant le seuil de financement à ne pas dépasser par le trésor. Il est clair ,  a-t-il dit , que le gouvernement vise par cette action  à  couvrir le financement des déficits budgétaires,  la  dotation du fonds national d’investissement et le  remboursement de dette public interne.   Lui aussi est « pour des réformes structurelles pour amoindrir les effets inflationnistes de ce mode de financement ».  Il a souligné enfin  que la Banque d’Algérie   doit  favoriser le marché financier  au lieu d’imprimer des billets pour répondre aux besoins du trésor. « Créer une monnaie artificielle sans qu’il y ait en contrepartie  de la production engendrera de l’inflation.    Nous allons ouvrir la porte à une vraie surenchère financière » a-t-il alerté.  La rigueur dans la dépense, aller vers des subventions ciblées  et la lutte contre l’informel sont mieux .  Abderrahmane Mebtoul est pour une action de sensibilisation pour faire adhérer la population à une telle action.

Wassila Ould Hamouda

 

 

 

 

  • Tripartite
  • tripartite
  • Gaid Salah
  • Attribution 15.000 logements
  • Attribution 15.000 logements
  • Attribution 15.000 logements
Monde
    • AG de l’ONU: Zuma, Mugabe et Evaristo Carvalho appellent à mettre fin à l’occupation du Sahara occidental et de la Palestine

      Les présidents de l’Afrique du Sud, du Zimbabwé et de Sao Tomé-et-Principe ont lancé à l’ONU un appel à mettre fin à l’occupation coloniale du Sahara occidental et de la Palestine, réitérant la responsabilité du Conseil de sécurité vis-à-vis des peuples sahraoui et palestinien.Devant la tribune de l’ONU, le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a affirmé que "le déni continu du droit des peuples sahraoui et palestinien à l’autodétermination (...) est immoral et constitue une question urgente pour ceux qui recherchent la paix en notre temps". 

    • La lauréate du prix Nobel de la paix piégé par le drame des Royingas

      L’Onu veut plusque les promesses de la conseillère d‘Etat birmane, Aung San Suu Kyi. Un « accès complet et sans entrave », fortement exigé par les enquêteurs sur la situation des droits de l’homme qui auront du mal à convaincre les autorités birmanes réfractaires à la mission onusienne mandatée, en mars, par une résolution adoptée par consensus par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU. 

Société
Economie
Culture
Education Nationale
    • De nouveaux enseignants abandonnent leur poste, recours aux listes d'attente

      Plusieurs enseignants, nouvellement recrutés à l’éducation nationale; n’ont pas rejoint leurs postes pour diverses raisons dont l’éloignement des postes de travail. Cette situation préjudiciable au fonctionnement des établissements scolaires a conduit  le ministère de tutelle à recourir aux inscrits sur  les  listes d'attente pour combler ces absences. 

Sports

L'agenda

Conseil de la Nation

Le Conseil de la Nation reprendra ses travaux le 25 septembre prochain, consacrés à la présentation du plan d’action du gouvernement par le Premier ministre.

 

Ministère du Tourisme et de l’Artisanat

Le ministre Tourisme et de l’Artisanat, M. Hassen Marmouri, recevra le 24 septembre à9h30, en audience au siège du ministère, l’Ambassadeur  de la République Arabe d’Egypte en Algérie, M. Omar Abou Eiche.

 

Ministère de la formation et de l’enseignement professionnel

Le ministre de la formation et de l’enseignement professionnel, M. Mohamed Mebarki , effectuera le 24 septembre ,une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Ain Defla.

 

TNA

Le théâtre national algérien, organise samedi à 18h30, la première de la pièce théâtrale « Silence….Omerta ».

 

Musée national de Moudjahid

Le Musée national de moudjahid organise le 25 septembre   à14h  simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 195e  rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate  pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

Forum DGSN

le forum DGSN organise le 24 septembre  à 09h à l’école supérieur de police Châteauneuf Alger,  une conférence de presse pour présenter le bilan des activités enregistrées durant la saison estivale 2017.

 

Editions Anep

La librairie Chaib Dzaïr de l’Anep, organise le 26 septembre à partir de 15h, la présentation du roman « Pupille »,suivie d’une vente /signature par son auteur Riadh Hadir.

 

 

Ministère de l’Energie

le ministre de l'énergie M. Mustapha Guitouni, effectuera le 24 septembre, une visite de travail et d’inspection dans la Wilaya de M’sila.

 

 

 

Musée national du Moudjahid

Le Musée national du Moudjahid, organise le 24 septembre à14h, une conférence historique à l’occasion de la célébration du 61ème anniversaire de la mort du héros de la révolution, Zighoud Youcef.

 

Salon Alger Industries

Sous le haut patronage du ministre de l’Industrie et des Mines, le 11ème salon Alger Industries aura lieu du 10 au 13 Octobre à la Safex.

 

Ambassade  du Japon

L’Ambassade du Japon en Algérie organise le 24 septembre à partir de 14h, à l’Ecole Ihssane sise à Mascara, la cérémonie d’inauguration d’un projet de don de matériel pédagogique et l’aménagement de l’Ecole.

 

Etablissement Arts et Culture

L’établissement arts et culture d’Alger organise du 07 au 23 septembre la quatorzième édition de Layali El Andalous qui se déroulera à partir de 19h, à la salle Ibn Khaldoun et à l’école de musique Cheikh Abdelkrim Dali de Kouba.

 

 

Tourism Invest

Le premier salon international de l’investissement touristique et des équipements « Tourism Invest »  se déroulera du 27 au 30 septembre au Palais des expositions-Pin Maritimes-.

 

HORIZONS, votre journal en PDF

Reportage

    • Plus de 10.000 délinquants interpellés dans les trains

      Un travailleur de  la SNTF a été, la  semaine dernière, sauvagement agressé à l’arme blanche à l’intérieur d’un train à Birtouta, dans la banlieue d’Alger. Ses collègues ont aussitôt  entamé un mouvement de protestation, pour dénoncer l’insécurité.  Selon les données de la Gendarmerie Nationale 53 plaintes liées aux agressions dont ont été victimes, des agents de la SNTF, ont été traitées, en moins de 8 mois de l’année en cours.

      Un reportage de Neila Benrahal

      Read more Plus de...

    • Au cœur de l’Akfadou, la divine surprise

      L’Akfadou recèle un site féerique. Le Lac Noir, appelé communément Agoulmim Aberkane est une  étendue d’eau qui abrite une faune et une flore très riche. Ce site découvert  récemment par le grand public est très fréquenté.  L’association écologique « Les Amis de la nature » d’Addekar, (wilaya de Béjaia)  appelle  même  les pouvoirs publics à classer la forêt d’Akfadou comme parc national  ou réserve naturelle  pour  y limiter ou carrément interdire l’activité humaine. Et lancer ensuite des recherches scientifiques sur la conservation des paysages et des écosystèmes, la gestion des ressources naturelles et l’impact des activités humaines.

      Un reportage de Karima Dehiles

      Read more Au cœur de...

Histoire

Destination Algérie

Conception/Kader Hamidi/Kdhosting . Hebergement/Kdhosting : kdconcept