Imprimer

Le ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l‘environnement a appelé les autorités compétentes de renvoyer les conteneurs de déchets abandonnés dans les ports du pays. Selon un rapport du Département général des douanes vietnamiennes, 10.100 conteneurs de déchets se sont empilés dans les ports du Vietnam à fin septembre de cette année, contre 22.000 à la fin de l'année dernière.

Les autorités compétentes doivent prendre des mesures efficaces pour empêcher l'importation de déchets au Vietnam, notamment en promulguant des normes techniques nationales en matière d'environnement pour six catégories de déchets, a indiqué le ministère. Au cours des derniers mois, les autorités vietnamiennes n’ont autorisé le déchargement que des conteneurs d’entités ou de personnes identifiées dans les bases de données du ministère des Ressources naturelles et de l‘environnement et des douanes vietnamiennes. Une liste noire a également été mise en place qui comprend les entreprises et les personnes déjà impliquées dans des infractions de la réglementation en matière d'importation de déchets et de ferraille, afin de lancer des poursuites judiciaires. Depuis que la Chine a interdit l'importation de déchets en 2018, les pays de l'ASEAN sont devenus de nouvelles destinations pour les déchets des pays développés, notamment de l'Australie, du Canada et de l'Europe. Le président des Philippines, Rodrigo Durterte, a menacé de jeter 69 conteneurs exportés aux Philippines entre 2013 et 2014 dans les eaux territoriales du Canada. L‘Indonésie, autre Etat de ‘ASEAN, a renvoyé des centaines de conteneurs de matières plastiques et de produits dangereux en Australie, à Hong Kong et au Royaume-Uni. (APS)