L'eau salubre tue plus d'enfants que la violence
Search
Lundi 26 Août 2019
Journal Electronique

Les enfants de moins de 15 ans vivant dans des pays touchés par des conflits prolongés sont, en moyenne, près de trois fois plus susceptibles de mourir d’une maladie diarrhéique provoquée par un manque d’eau salubre, d’assainissement et d’hygiène que des effets directs de la violence, affirme l’UNICEF dans un nouveau rapport paru récemment.

Ce rapport, intitulé "L’eau sous le feu des bombes", met en exergue les taux de la mortalité dans 16 pays exposés à des conflits prolongés et révèle que dans la plupart d’entre eux, les enfants de moins de 5 ans ont 20 fois plus de risques de mourir d’une maladie diarrhéique liée à un manque d’eau salubre et d’assainissement que des effets directs de la violence.

"Le combat est perdu d’avance pour les enfants qui vivent dans des pays touchés par des conflits prolongés sachant que beaucoup n’ont pas accès à des sources d’eau salubre", souligne Henrietta H. Fore, Directrice générale de l’UNICEF, ajoutant que "le fait est que le manque d’eau salubre tue plus d’enfants que les balles". "Prendre intentionnellement l’eau et l’assainissement pour cible revient à prendre les enfants pour cible", déplore Henrietta Fore. "L’eau est un droit fondamental. Sans eau, il est impossible de survivre", assure-t-elle.

En l’absence de services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène sûrs et efficaces, les enfants risquent d’être victimes de malnutrition et de contracter des maladies évitables, dont la diarrhée, la typhoïde, le choléra et la polio. La situation est encore plus compliquée pour les filles. Ces menaces sont amplifiées en période de conflit, lorsque les attaques, qu’elles soient portées délibérément ou non, détruisent les infrastructures, blessent le personnel et coupent l’alimentation électrique qui permet aux systèmes d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène de fonctionner.

Les conflits armés restreignent en outre l’accès à du matériel et à des produits de consommation essentiels, tels que le carburant ou le chlore, qui s’épuisent ou sont rationnés, ou dont la livraison peut être détournée ou bloquée. Bien trop souvent, les services indispensables à la population sont volontairement coupés. Dans les pays touchés par des conflits, l’UNICEF s’efforce de fournir des services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement sûrs et adaptés. Pour cela, l’organisation modernise et répare les systèmes de distribution d’eau, achemine de l’eau par camion, installe des latrines et sensibilise la population aux bonnes pratiques en matière d’hygiène.

A cet égard, l’UNICEF exhorte les gouvernements et ses partenaires entre autres à cesser de prendre les infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement ainsi que leur personnel pour cible, à associer les interventions humanitaires d’importance vitale au développement de systèmes d’eau et d’assainissement durables pour tous et à renforcer les capacités des gouvernements et des organismes d’aide humanitaire à fournir de manière systématique des services d’excellente qualité en matière d’eau et d’assainissement dans les situations d’urgence.

Le rapport a examiné les taux de mortalité dans 16 pays touchés par un conflit prolongé, à savoir l’Afghanistan, le Burkina Faso, le Cameroun, l’Ethiopie, l’Irak, la Libye, le Mali, le Myanmar, la Syrie, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud, le Tchad et le Yémen.

Dans tous ces pays, à l’exception de l’Irak, de la Libye et de la Syrie, les enfants de moins de 15 ans sont plus susceptibles de mourir d’une maladie transmise par l’eau que des effets de la violence collective. Quant aux enfants de moins de 5 ans, ils ont près de 20 fois plus de risques de mourir d’une maladie diarrhéique liée à un manque d’eau, assainissement et hygiène (EAH) que des effets directs de la violence, sauf s’ils vivent en République arabe syrienne ou en Libye.

Cette analyse s’appuie sur les estimations du nombre de décès imputables à la " violence collective" et aux "maladies diarrhéiques associées à un manque d’EAH " publiées par l’OMS pour la période 2014-2016.

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Conférence sur Zighoud Youcef au Musée du Moudjahid : Le « sauveur» de la révolution

      Les événements du 20 août 1955 auraient «sauvé» la révolution, selon Mohamed Guechoud . Lors d’une rencontre, Mardi, au musée du Moudjahid, ce membre de l’ALN a rappelé qu’à cette période la révolution passait par une phase difficile, suite à la mort et l’arrestation d’un bon nombre de leaders du FLN, dont des membres du groupe des 22. «C’est ce qui a compromis la stratégie de lutte suivie jusque là. La France coloniale avait mobilisé toutes ses forces dans la région des Aurès, pensant que c’était le fief de la révolution», a-t-il expliqué. « Très vite, elle a mis la région sous- embargo, rendant difficile la communication entre les chefs de la révolution et l’acheminement du ravitaillement», a-t-il renchéri.

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministère de la formation professionnelle

Le Ministre de la formation et de l'enseignement professionnels M. Dada Moussa Belkheir effectuera le 25 et le 26 Aout à 8h30 une visite de travail et d'inspection dans les wilayas de Tiaret et Ain Defla .

 Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans, en bonne santé, pour répondre en masse à l’appel du cœur.

 Ambassade de Vietnam

A l’occasion du 74e anniversaire de la fête nationale du vietnam, l’ambassade de la république socialiste du vietnam en Algérie organise le 27 Août à partir de 18h30, à la salle Ibn Zeydoun Riad El Feth, une exposition de photographies sur le vietnam et une projection d’un film documentaire intitulé » Vietnam, joyau de l’Asie ».

 FNA

Le président de front national Algérien M. Moussa Touati aujourd'hui à 10 une conférence de presse au siège de front.

 Mouvement el Binna

Le Mouvement El-Bina organise aujour'hui à 10h à Sétif un rassemblement populaire annimé par Le président du mouvement M. Abdelkader Bengrina .

 Wilaya d'Alger

Le wali d'Alger M. Abdelkhalek Siouda effectuera aujourd'hui à 7h30 une visite d'inspection des projets de secteur de l'éducation national dans la wilaya.

 

 

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept