Maladies cardiovasculaires : les syndromes coronaires aigus, première cause de mortalité en Algérie
Search
Lundi 17 Février 2020
Journal Electronique

Les syndromes coronaires aigus se placent en tête des maladies cardiovasculaires causant le plus grand nombre de décès en Algérie, avec comme principal facteur de risque le tabac, a déploré, jeudi à Alger, le Président de la Société algérienne de Cardiologie, Pr Mohammed Chettibi.

"Il existe un nombre important de personnes atteintes du syndrome coronaire aigu qui décèdent avant d'arriver à l’hôpital. C'est cette partie de l'iceberg qu’on ne voit pas. C'est sur ces patients-là, dont on ne connaît pas le nombre, qu'on veut agir", a déclaré à la presse le Pr Chettibi, en marge du 3éme congrès international de la Société algérienne de Cardiologie (CISAC).

Le spécialiste, par ailleurs Chef de Service de Cardiologie au CHU de Beni-Messous (Alger) explique qu'il s’agit de "travailler sur un système qui permettra aux malades souffrant de la pathologie coronaire d'arriver au bon moment et au bon endroit afin qu'ils puissent recevoir les traitements adéquats et être sauvés". Interrogé sur la prévalence de la maladie, il fera savoir que le taux de mortalité intra-hospitalière frise les 7 %, alors que le registre de la Société algérienne de Cardiologie a identifié le tabac comme étant le principal facteur de risque, celui-ci étant présent chez prés d'un patient sur deux atteint de syndrome coronaire aigu.

L'hypertension artérielle ainsi que le diabète constituent également des facteurs de risque fréquents chez la population algérienne, avec respectivement 39.9 % et 35.2 des patients concernés, a-t-il ajouté avant de souligner que la prise en charge de la maladie coronaire "repose souvent sur une stratégie invasive en vue d’une revascularisation précoce". Celle-ci étant associée à un traitement médical "intensif" pendant le séjour en hôpital ainsi qu'un traitement "préventif" post-hospitalisation.

De son côté, le Secrétaire général de la Société algérienne de Cardiologie, Mohamed Lamine Bouzid, a fait part de la publication "dans les prochains mois" des plus récentes statistiques liées aux pathologies cardiovasculaires en Algérie, une fois finalisé le Registre national ad hoc, avant de noter que la rencontre d’aujourd’hui sera axée, entre autres, sur la présentation des innovations technologiques en matière médicamenteuse, lesquelles sont destinées à la prévention des infarctus du myocarde (crises cardiaques), qui "souvent sont mortels", a-t-il noté.

"L'Algérie est à jour s'agissant des données scientifiques et fournit des efforts pour l’être également sur le plan de l’acquisition des nouveaux dispositifs et équipements thérapeutiques, lesquels sont très coûteux", a-t-il précisé, insistant sur l'importance de "la prévention". Celle-ci, a-t-il conclu, supposant de "traiter convenablement les facteurs de risque tel que le diabète pour lequel un nouveau traitement est en cours d’enregistrement en Algérie".

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

    • Plus d’un Algérien sur deux en surpoids :: Un mal qui épargne de moins en moins les jeunes

      Des spécialistes de la santé ont, de nouveau, tiré la sonnette d’alarme sur les dangers de l’obésité à l’origine de l’apparition de maladies cardio-vasculaires et de cancers.

      Lors de la deuxième journée de la formation médicale continue, organisée, jeudi dernier, au Centre familial de Ben Aknoun (Alger) par l’Association de médecine interne (Sami) d’El Biar, le Pr Amar Tebaibia a tiré la sonnette d’alarme sur le problème d’obésité. Selon ce praticien, chef du service médecine interne à l’EPH d’El Biar et président de la Sami, «le surpoids et de l’obésité concernent 55,6% des Algériens dont 30,1% de femmes».

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Bombardement de Sakiet Sidi Youcef : Une action désespérée

      Entretenir la mémoire des chouhada algériens et tunisiens tombés au champ d’honneur lors du bombardement, le 8 février 1958, de Sakiet Sidi Youssef, est une occasion qui s’offre pour renforcer une relation exceptionnelle qui unit les deux peuples voisins et frères. C’est ce qu’a soutenu, jeudi dernier, le secrétaire général du ministère des Moudjahidine, lors d’une conférence au Centre national d’études et de recherches sur le mouvement national et la révolution du 1er Novembre 1954, à Alger.

Sciences et Technologies

L'agenda

APN

Le groupe parlementaire algérien au Conseil de la choura de l’Union du Maghreb arabe organise, le 17 février , à 8h30,  à l’Assemblée populaire nationale, une journée à l’occasion de la célébration du 31e anniversaire de la création de l’UMA.

 

 Ministère  de la Solidarité

La ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Kirikou, préside, le 17 février à 15h, au siège du ministère, la célébration de la Journée de l’enfant maghrébin.

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, présidera, les 17 et 18 février  dans la wilaya de Saïda, la cérémonie de célébration de la Journée nationale du chahid.

Marketing touristique

L’Ecole supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Aïn Benian (Alger ) abritera, les 19 et 20 février, les 13es journées de marketing touristique, organisées par RH International Communication.

MDN

La 1re Région militaire organise, à partir de 17 février jusqu’au 20 février, à l’Ecole nationale des techniques aéronautiques, le championnat national militaire de boxe.

 

UGCAA

Le SG de l’Union générale des commerçants et artisans algériens, Hazab Ben Chahra, organise, le 17 février , à 10h, au siège de l’Union, une conférence de presse sur les marchés de gros et leur organisation à l’approche du mois de Ramadhan.

HCA

Le Haut-Commissariat à la langue amazigh célébrera, les 21 et 22 février, à Ghardaïa, la Journée internationale de la langue maternelle.

HCLA

Le Haut-Conseil de la langue arabe organise, les 19 et 20 février, à 9h, à la bibliothèque El-Hamma (Alger), une rencontre nationale sur les écoles coraniques et leur rôle dans le développement de la langue arabe.

HCI

Le Haut-Conseil islamique organisera, les 25 et 26 février, en coopération avec la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, le colloque international Mohamed-El-Arabi-Ben-Etebani intitulé «La connaissance nodale et son impact sur l’unité et la stabilité de la nation».

Salon de la logistique

Le 4e Symposium international sur la trans-logistique, le transit et l’entreposage des marchandises se tiendra le 29 février à Alger.

TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, le 17 février , à 10h30, une conférence de presse pour présenter la pièce «Bellezza», produite par l’association SOS Bab El Oued, en présence de sa réalisatrice, Di Marco Chiara.



Exposion d’arts plastiques
L’Office Riadh El-Feth (Alger) organise, jusqu’au 29 février, au Centre des arts, une exposition d’arts plastiques d’Amel Kamila Hamidou et Samira Merabet.

ONCI
L’Office national de la culture et de l’information et le Centre algérien du développement du cinéma prganisent, demain, à l’occasion de la Journée nationale du chahid, la projection du film «Le Puits» et le film documentaire intitulé «Maâraket el chabaka el kobra».

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept