Imprimer

Une prévalence de 40% des cas de stérilité en Algérie est enregistrée chez les hommes, ont révélé, jeudi dernier, des praticiens spécialistes lors des 10es journées médico-chirurgicales d’El Oued.

Les intervenants ont mis en avant la nécessité pour les hommes de passer toutes les phases de consultations liées au diagnostic des causes de stérilité et à son traitement. Un traitement qui ne peut être possible que si sont bannis définitivement les stéréotypes incombant la responsabilité de l’infertilité chez le couple à la femme seule, a déclaré le Dr Brahim Mida, représentant des praticiens privés. Le Dr Rachid Rebiha, urologue, a évoqué, dans une communication intitulée «Les mesures prises pour le diagnostic et le traitement de la stérilité chez l’homme», plusieurs causes de la stérilité, largement répandue chez la frange masculine. Les participants auront à débattre, lors de ces journées, d’autres pathologies, dont la tuberculose infantile, dans le cadre du traitement des allergies et des maladies d’infection pulmonaire chez l’enfant, à travers un plan de sensibilisation portant sur la mise en garde contre la propagation du microbe vecteur de la tuberculose, ainsi que l’explication des mécanismes médicaux étudiés pour le diagnostic. Initiées par l’Association des praticiens privés de la wilaya d’El Oued, avec le concours de 35 laboratoires de production et de distribution de produits médicamenteux, ces journées se déroulent à la maison de la culture Mohamed-Lamine-Lamoudi.