Sidi Slimane :Une plage ou le bikini est mal vue
Search
Jeudi 20 Février 2020
Journal Electronique

Située à l’est d’Alger, discrète plage de Sidi Slimane, dans la commune d’El Marsa a une originalité. Le port du bikini y mal vue et par la force des choses interdit. Les lieux sont réservés exclusivement aux familles. « Le respect de la pudeur, d’autrui sont des conditions pour se baigner dans cette magnifique plage dominée par une gigantesque falaise », confie un homme qui s’apprêtait à s’y rendre.

Avant d’emprunter des escaliers qui en serpentant mènent jusqu'à la plage, le visiteur se force à marquer une halte pour admirer le panorama. « C’est une plage occupée par des religieux en grand nombre. Il y a quelques années, elle était fréquentée uniquement par les frères musulmans et leurs familles. Depuis, elle est ouverte à tout le monde. Toutefois, elle a gardé sa réputation et présence en force des barbus découragent d’autres de venir s’y baigner  », explique Said, jeune père de famille accompagné de ses enfants.

La plage est large de cinq à six mètres. Certaines familles préfèrent prendre place en contre -bas de la falaise, haute de plus de 100m pour rester à l’ombre. Hommes et enfants s’adonnent à cœur joie aux plaisirs de la baignade dans une eau cristalline qui semble peu altérée par la pollution. Des jeunes se disputent les rochers qu’ils transforment en plongeoirs. En haut de la falaise, le béton avance. Des villas se sont érigées défigurant un site féerique. Des propriétaires d’exploitations agricoles en vendant des terres seraient derrière ce désastre. A l’ouest de Sidi Slimane, se trouve la petite plage connue sous le nom d’ « Alger Plage ». Une centaine de personnes nagent sous l’œil vigilant d’un « ange gardien ». L’homme s’est accapare des lieux pour imposer sa loi aux estivants. «  Personne d’autre ne loue de parasols plantés à deux pas du rivage », confie un jeune.

« Je n’ai pas loué la plage. J’habite ici, est c’est mon droit de travailler. Ou voulez-vous que j’aille », s’écrie t-il en gesticulant. A la rentrée de la plage, deux jeunes accueillent les automobilistes pour garder votre voiture contre 100 à 200 DA. Lundi dernier, les estivants étaient rares. Un vent d’ouest a ramené avec lui, toutes les eaux polluées, notamment celles d’oued El-Harrach. « Vous sentez cette mauvaise odeur », fait remarquer un élément de la protection civile qui vient surveiller jeunes compétiteurs d’une course à la voile. Selon lui, « toutes les plages qui se trouvent dans le littoral de la région de Bordj El Kiffane ou d’ El-Marsa, comme, Jean Bart, la 5, Déca pelage, Qadous ou la Pérouse 1 et 2 sont totalement polluées ».

Le jeune athlète, Abdelhak Dhahdou, de la ligue de Mostaganem qui a abandonné l’épreuve après que sa planche à voile (louéé ) se soit endommagée, abonde dans le même sens. Ce jeune international, fait la différence entre les côtes de l’Oranie et de l’Algérois. «  Ici , la mer est tellement polluée que cela me décourage de participer aux compétitions », confie t-il avec dépit .

Par contre, trois jeunes de Bel Abbes ont décidé de passer leurs vacances à Alger en visitant les ses plages après celle de Bejaia. « Nous sommes très contents. On n’a pas déboursé trop d’argent et au cinquième jour notre portefeuille est toujours plein », lance Amar. « Nous sommes ravis par l’hospitalité des « ouled Bladi » qui orientent et informent avec gentillesse », renchérit il.   Sous un parasol offert gratuitement par le « baron » d’Alger- plage, il savoure de bons moments. A l’entrée de cette localité , une grande pancarte annonce l’existence du «  club de maman ». Il s’agit d’une piscine et une plage privée réservée uniquement à la gente féminine. Le prix d’accès est fixé entre 5OO et 2000 DA. « Certaines femmes préfèrent se baigner dans cette piscine en eau douce et chlorée pour éviter la pollution de l’eau de mer », explique un agent de cet établissement privé. Ce dernier se trouve entre « Alger- Plage » et la plage connue sous le nom de la «  5 ».          

M. Benkeddada

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Conférence-débat sur Larbi Tébessi

      Les participants à une conférence historique consacrée à cheikh chahid Larbi Tébessi, tenue lundi dernier à l’université de Tébessa, ont appelé à consacrer davantage d’études et de recherches à cette figure emblématique du réformisme et du nationalisme algérien contemporain. «L’association des oulémas algériens, dirigée par Larbi Tébessi à une époque cruciale de l’histoire nationale, a contribué à la formation de la génération des moudjahidine artisane de la Révolution de Novembre,

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministère du Travail

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Chawki Acheuk Youcef, préside, le 20 février  à 9h, à l’Ecole supérieure de la sécurité sociale, les travaux de la journée d’information sous le thème «Un dialogue social inclusif pour une Algérie nouvelle».

Ministère de la Communication

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, procédera, le 20 février, à l’Ecole supérieure du journalisme et des sciences de l’information d’Alger, au lancement des travaux de la rencontre nationale sur la presse électronique algérienne.

 

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Nassira Benharrats, présidera, en présence de membres du gouvernement et d’acteurs de la société civile, le 20 février à Sidi Abdellah (Alger), une vaste campagne de reboisement.

 

Commune d’Alger-Centre La commune 

d’Alger-Centre célèbre, jeudi 20 février , à 16h, à la cinémathèque d’Alger, la Journée nationale de La Casbah.

  

HCA 

Le Haut-Commissariat à l’amazighité célébrera, les 21 et 22 février, à Ghardaïa, la Journée internationale de la langue maternelle.

MDN
La 1re Région militaire organise, jusqu’au 20 février, à l’Ecole nationale des techniques aéronautiques, le championnat national militaire de boxe.

 HCI

Le Haut-Conseil islamique organise, les 25 et 26 février, en coopération avec la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, le colloque international Mohamed-El-Arabi-Ben-Etebani intitulé «La connaissance nodale et son impact sur l’unité et la stabilité de la nation».

HCLA
Le Haut-Conseil de la langue arabe organise, les 19 et 20 février, à 9h, à la Bibliothèque El Hamma (Alger), une rencontre nationale sur les écoles coraniques et leur rôle dans le développement de la langue arabe.

 

Opéra d’Alger

L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh accueillera,le   jeudi 20 février à 16h, une exposition de l’artiste-peintre Fatma-Zohra Bouaouni, intitulée 
«Inspirations», et à 19h30, un concert des traditions lyriques féminines de la Saoura, intitulé «Lemma de Béchar», animé par Hasna El-Bacharia et Souad Asla.

Chu Mustapha

Le centre hospitalo-universitaire Mustapha-Pacha et le laboratoire de microbiologie médical organisent, jeudi 20 février , à 8h30, au CHU Mustapha, la 1re Journée de microbiologie, sous le thème «Coronavirus, gestion et surveillance du risque infectieux».

Commune Raïs Hamidou

La commune de Raïs Hamidou (Alger) organise, le vendredi 21 février , à 9h, devant la maison de jeunes, une exposition de voitures et de motos.

 

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept