Vol de deux lionceaux au Parc Zoologique d’El Hamma : des peines de 5 ans à 10 ans requises contre les 19 accusés
Search
Jeudi 20 Février 2020
Journal Electronique

Le parquet prés le tribunal de Sidi M’Hamed, a requis Mardi, une peine maximale de 10 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 1 million de DA, contre l’accusé principal (Abderrahmane. CH) dans l’affaire du vol de deux lionceaux appartenant au parc zoologique d’El Hamma. Des peines de prison ferme allant de 5 ans, 7 ans et 10 ans ont été également requises contre les 18 autres accusés dans cette affaire dont 9 mis en détention provisoire.

Le procès des deux lionceaux Saphir et Leo, âgés de cinq mois, volés au parc zoologique d’El-Hamma, a été examiné, par la section pénale prés le tribunal de Sidi M’Hamed, après trois reports. Dix-neuf accusés, parmi eux deux femmes, poursuivis dans cette affaire «inédite», ont comparu devant le tribunal pour répondre aux chefs d’inculpation, vol avec circonstances aggravantes, participation au vol et négligence ayant conduit au vol. L’accusé principal Abderrahmane. CH , un jeune résidant à Belouizdad a reconnu, lors de son audition, par la présidente du tribunal, qu’il a commis le vol en précisant qu’il est revenu sur son acte et les a rendus plus tard. « J’ai l’habitude de rester seul dans le Jardin d’essai, situé à quelques mètres de chez moi quand j’ai un conflit avec mes parents . La nuit des faits, j’ai pris les deux lionceaux chez moi et je les ai cachés, dans la terrasse de l’immeuble et j’ai passé la nuit avec eux car j’adore les animaux. Ce n’est qu’après mon réveil que j’ai pris conscience de la gravité de mon acte et je les ai ramené à la cour du parc, avant qu’on constate leur disparition ». La présidente du tribunal l’interrogea : « Qui sont tes complices ? », « Personne, j’ai juste contacté mon copain Mohamed .H ( poursuivi et en détention) pour m’accompagner au parc… ». Il est interrompu par la magistrate qui le confronte à ses déclarations sur Procès Verbal de la police. « Tu as déclaré que tu as volé les deux lionceaux et que tu les as ramenés aux deux autres accusés Mohamed et B. Hadi, et que c’est un cousin qui les a ramenés de la Tunisie ». L’accusé Ch. Abderrahmane réplique : «  Je n’ai pas lu le PV ». Le Procureur de la république a rejeté catégoriquement, dans son réquisitoire , les déclarations des accusés : «  C’est un faux scénario .Il y a vol et le délit de vente est prouvé. Ceux qui ont commis le vol, connaissent bien les animaux et ces derniers sont habitués à eux, surtout qu’il s’agit de deux lionceaux », en allusion aux animaliers et gardiens poursuivis dans cette affaire, dont certains étaient en congé et d’autres ont nié leur participation au vol. « C’est une négligence grave, c’est de la complicité ayant conduit à la dilapidation de biens publics » a-t-il plaidé.

Ainsi, il a requis une peine de 10 ans de prison ferme contre l’accusé principal Abderrahmane CH pour vol dans des circonstances aggravantes et des fonctionnaires au Parc Zoologique. Kamel.H , Mohamed.A , Mohamed.Z, M. Selim,S. Ishak , M. Abdeslem , M. Abdelghani et M . Nacer poursuivis pour négligence et participation au vol.

En outre, le parquet a requis une peine de 7 ans de prison ferme contre cinq autres accusés , poursuivis pour participation au vol en l’occurrence. Il s’agit d’animaliers et gardiens au Parc Zoologique et une peine de 5 ans de prison ferme et une amende de 100 000DA contre trois accusés dont deux femmes pour de dissimulation de recel de vol . Le réquisitoire a été accueilli par les pleurs et cris des familles présentes dans la salle.

Des caméras de surveillance « inefficaces » ?

 

Selon le dossier de cette affaire, l’enquête menée par les éléments de la Police judiciaire de la sûreté de daïra d’Hussein Dey, concernait en premier lieu une plainte déposée par le juriste du parc relative à la disparition de cinq paons (mâles et femelles) pesant chacun 7 kg et un perroquet. Lors de l’enquête, deux lionceaux ont été retrouvés au niveau de la cour d’un immeuble situé dans le quartier du Ruisseau, mitoyen avec le jardin d’Essai. Les investigations ont fait ressortir que ces deux lionceaux d’origine africaine, nés au parc du Hamma, ont été volés avant que les auteurs ne décident de les cacher pas loin du parc zoologique. Selon le rapport de police, les mis en cause ont défoncé la porte de la clinique vétérinaire du jardin d’Essai pour voler les deux lionceaux. Les investigations approfondies ont permis l’arrestation de 19 suspects impliqués dans cette affaire, et ce, avec la complicité d’autres individus qui travaillent au jardin d’Essai d’El Hamma. Cette affaire remet en cause l’efficacité du dispositif de sécurité mis en place. En effet, des caméras de surveillance sont installées à l’enceinte du jardin d’Essais et à l’intérieur du parc. Plusieurs vols d’animaux rares sont signalés. En ce sens, rien n’a filtré sur les paons et le perroquet volés au mois de juin dernier. Lors de son audition par les enquêteurs de la Police, l’accusé principal Ch. Abderrahmane a déclaré, qu’il a volé les deux lionceaux suite à l’échec de l’opération de vol des Paons . « Les Paons ont disparu dans des circonstances mystérieuses , ce qui provoqué un conflit entre les membres du réseau . J’ai tenté de voler alors, les deux lionceaux », lit-on dans son PV d’audition .Par contre, l’un des deux lionceaux volé est décédé quelques semaines après sa récupération.

Neïla Benrahal

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Conférence-débat sur Larbi Tébessi

      Les participants à une conférence historique consacrée à cheikh chahid Larbi Tébessi, tenue lundi dernier à l’université de Tébessa, ont appelé à consacrer davantage d’études et de recherches à cette figure emblématique du réformisme et du nationalisme algérien contemporain. «L’association des oulémas algériens, dirigée par Larbi Tébessi à une époque cruciale de l’histoire nationale, a contribué à la formation de la génération des moudjahidine artisane de la Révolution de Novembre,

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministère du Travail

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Chawki Acheuk Youcef, préside, le 20 février  à 9h, à l’Ecole supérieure de la sécurité sociale, les travaux de la journée d’information sous le thème «Un dialogue social inclusif pour une Algérie nouvelle».

Ministère de la Communication

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, procédera, le 20 février, à l’Ecole supérieure du journalisme et des sciences de l’information d’Alger, au lancement des travaux de la rencontre nationale sur la presse électronique algérienne.

 

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Nassira Benharrats, présidera, en présence de membres du gouvernement et d’acteurs de la société civile, le 20 février à Sidi Abdellah (Alger), une vaste campagne de reboisement.

 

Commune d’Alger-Centre La commune 

d’Alger-Centre célèbre, jeudi 20 février , à 16h, à la cinémathèque d’Alger, la Journée nationale de La Casbah.

  

HCA 

Le Haut-Commissariat à l’amazighité célébrera, les 21 et 22 février, à Ghardaïa, la Journée internationale de la langue maternelle.

MDN
La 1re Région militaire organise, jusqu’au 20 février, à l’Ecole nationale des techniques aéronautiques, le championnat national militaire de boxe.

 HCI

Le Haut-Conseil islamique organise, les 25 et 26 février, en coopération avec la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, le colloque international Mohamed-El-Arabi-Ben-Etebani intitulé «La connaissance nodale et son impact sur l’unité et la stabilité de la nation».

HCLA
Le Haut-Conseil de la langue arabe organise, les 19 et 20 février, à 9h, à la Bibliothèque El Hamma (Alger), une rencontre nationale sur les écoles coraniques et leur rôle dans le développement de la langue arabe.

 

Opéra d’Alger

L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh accueillera,le   jeudi 20 février à 16h, une exposition de l’artiste-peintre Fatma-Zohra Bouaouni, intitulée 
«Inspirations», et à 19h30, un concert des traditions lyriques féminines de la Saoura, intitulé «Lemma de Béchar», animé par Hasna El-Bacharia et Souad Asla.

Chu Mustapha

Le centre hospitalo-universitaire Mustapha-Pacha et le laboratoire de microbiologie médical organisent, jeudi 20 février , à 8h30, au CHU Mustapha, la 1re Journée de microbiologie, sous le thème «Coronavirus, gestion et surveillance du risque infectieux».

Commune Raïs Hamidou

La commune de Raïs Hamidou (Alger) organise, le vendredi 21 février , à 9h, devant la maison de jeunes, une exposition de voitures et de motos.

 

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept