Imprimer

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a présidé, dimanche dernier, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des droits du consommateur, le lancement de la première application contenant un guide du consommateur algérien, indiquant que cette démarche intervenait en adéquation avec le programme du gouvernement algérien visant le développement et l’élargissement de la numérisation dans tous les domaines.

Lors de la cérémonie du lancement de cette application, organisée au siège du ministère en présence du ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Aïssa Bekkai, Rezig a déclaré que le guide du consommateur algérien en tant que première expérience en son genre en Algérie, conçu dans les deux langues arabe et française, se veut un référent scientifique pour les consommateurs, les professionnels, les associations de protection du consommateur et les cadres des autorités publiques concernées par la consommation.
L’application contient des fichiers techniques traitant des différents sujets dont le consommateur, les associations de protection du consommateur et les assurances (assurance véhicule, assurance contre les catastrophes naturelles et assurance multirisque sur les logements), les contrats (dont les clauses abusives), la mise à disposition des marchandises et des services, l’autorité de contrôle ainsi que les factures d’électricité, d’eau, de gaz et de téléphone, a fait savoir le ministre. Entre autres les avantages octroyés par ce guide électronique, le ministre a relevé qu’il met à la disposition du consommateur les éléments lui permettant de connaître ses droits, ses devoirs et sa protection des dépassements ainsi qu’un meilleur usage des recours possibles. Il permet également de former les opérateurs économiques pour qu’ils ne soient pas spécialisés uniquement dans la vente de marchandises et la prestation de services, mais aussi être une source efficace pour l’information et l’orientation du consommateur. Le guide électronique contribue également à la relance du dialogue entre les secteurs public et privé et à la formation des fonctionnaires et des opérateurs pour une interaction fructifiée avec les associations du consommateur, a ajouté le ministre. Ce guide est conçu pour être un outil de développement qui accompagne la vitesse du développement de la loi algérienne suivant les exigences du consommateur et le marché aussi bien qu’un outil dynamique nécessitant l’installation d’une équipe multidisciplinaire au niveau du ministère du Commerce, ayant pour mission l’actualisation continue du guide, poursuit le ministre. Le ministre du Commerce a souligné que le guide est mis au service de tous pour sa première publication dans son édition numérique et disponible sur la plateforme de téléchargement «Playstore», ajoutant que ce guide sera traduit prochainement en langue anglaise.

Aucune perturbation dans l’approvisionnement du marché à cause du coronavirus
Le ministre a fait savoir que son département a décidé «d’annuler toutes les festivités et manifestations prévues à travers le territoire national à cause de la propagation du coronavirus». Répondant à une question sur une éventuelle perturbation dans l’approvisionnement du marché local en produits de base à cause du coronavirus, Rezig a assuré que «cela n’est pas envisageable et que les stocks contiennent des quantités pour approvisionner le marché jusqu’à la fin de l’année, au pire en produits commerciaux ou agricoles». «Plusieurs mesures avaient été prises pour assurer un approvisionnement régulier du marché, notamment au vu de la forte demande enregistrée durant le mois de Ramadhan», a-t-il rassuré relevant que le ministère du Commerce «suit de près l’évolution du coronavirus et l’approvisionnement du marché, et ce, en coordination avec les ministères de l’Agriculture et de l’Industrie en vue de garantir l’abondance de tous les produits.
Le ministère, a-t-il ajouté, a mobilisé ses laboratoires et des laboratoires relavant d’autres secteurs pour contrôler tous les produits proposés sur le marché et garantir leur qualité. Pour sa part, Bekkai a fait savoir qu’un groupe de travail a été installé pour suivre l’évolution du marché local et extérieur, notamment les marchés qui constituent une source d’approvisionnement du marché national, et ce, après la propagation du coronavirus dans certains pays avec lesquels l’Algérie entretient des partenariats commerciaux. Par ailleurs, il a annoncé le lancement prochain d’une application dédiée au commerce extérieur permettant aux exportateurs de prendre connaissance de toutes les mesures et lois relatives à ce domaine.
APS