Le télescope Cheops s'est envolé vers les exoplanètes
Search
Mercredi 08 Juillet 2020
Journal Electronique

Le télescope spatial Cheops a quitté la Terre mercredi, après un report du lancement la veille, pour gagner son poste d'observation des exoplanètes et tenter de gravir une marche supplémentaire dans la compréhension de l'origine de la vie.

Le lanceur moyen Soyouz, dont c'est le troisième lancement de l'année, a décollé à 05H54, heure de Kourou (08H54 GMT) du Centre spatial guyanais. La durée de la mission, du décollage à la séparation des satellites, sera d'environ 4 heures et 13 minutes.

"La mission Cheops représente une étape pour mieux comprendre l'astrophysique de toutes ces planètes étranges que nous avons découvertes et qui n'ont pas d'équivalence dans le système solaire", explique à l'AFP Didier Queloz, prix Nobel 2019 de physique.

Près de 4.000 exoplanètes - orbitant autour d'une étoile autre que le Soleil - ont été détectées depuis que l'astrophysicien et son collègue Michel Mayor ont débusqué la toute première, 51 Pegasi b, il y a 24 ans.

Aujourd'hui, on estime qu'il y a dans la galaxie au moins autant de planètes que d'étoiles, soit à peu près 100 milliards. "Nous voulons dépasser la statistique et les étudier en détail", expliquait à l'AFP David Ehrenreich, responsable scientifique de la mission Cheops dirigée par la Suisse et l'agence spatiale européenne (ESA). Pas toutes bien sûr. Mais Cheops va en observer à peu près 500 et ainsi composer "une photo de famille des exoplanètes", raconte Günther Hasinger, le directeur des programmes scientifiques de l'ESA.

Comment? En observant les exoplanètes quand elles passent devant leur étoile en créant comme une mini-éclipse. En comparant la lumière émise par l'étoile avant, pendant et après le transit de la planète, les astrophysiciens parviendront à déduire la taille et le rayon de la planète, avec une précision inédite.

Ces nouvelles données, combinées à des informations récoltées par les télescopes au sol sur la masse, permettront de mesurer la densité, paramètre essentiel pour déterminer la composition de la planète. Un critère fondamental pour définir la probabilité qu'une planète puisse héberger la vie.

                                                                                            "Etape émotionnelle"

"La mission va également permettre de mesurer la quantité de lumière réfléchie par ces planètes. En analysant cette lumière on peut avoir une idée de la structure soit de l'atmosphère, soit de la surface", ajoute Didier Queloz.

Quant au Graal des astrophysiciens, comprendre l'origine de la vie ou la détecter sur une autre planète?

"Ce n'est pas une question que l'on va résoudre avec Cheops, mais pour comprendre l'origine de la vie, on doit comprendre la géophysique de ces planètes", explique Didier Queloz. "C'est comme si on avait un grand escalier, on commence par la première marche".

"Il faut beaucoup de paramètres pour que la vie puisse être possible", rappelle Günther Hasinger.

Le lanceur moyen Soyouz emporte également le satellite d'observation de la Terre COSMO-SkyMed Second Generation, pour l'Agence spatiale italienne (ASI) et le ministère de la Défense italien. Et trois charges auxiliaires: Angels, premier nanosatellite financé par le CNES et intégralement produit par l'industrie française; Eyesat, également financé par le CNES; et Ops-Sat, pour le compte de l'ESA.

"Le lancement c'est un moment important, une étape émotionnelle mais le moment magique pour nous sera quand les données arriveront vraiment", avance Didier Queloz. Ce qui ne devrait pas tarder selon l'ESA, qui estime que "les premiers résultats de Cheops devraient nous parvenir assez rapidement, dans quelques mois".

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki effectuera, le 07 juillet , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de M’sila.

Ministère de la Santé  
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Pr Abderrahmane Benouzid, accompagné d’une délégation ministérielle, effectuera,  le 07 juillet , une visite de travail dans la wilaya de Laghouat.

Vital Care
La société de production distribution et logistique Vital Care organise  le 07 juillet à partir de 9h au niveau de l’Hôtel Lamaraz Kouba Alger une rencontre scientifique.

 

Talaie El Houryette
Abdelkader Saâdi, président par intérim de Talaie El Houryette animera, mardi prochain( 07 juillet ) , à 11h au siège du parti (Hydra, Alger), une conférence de presse portant sur le projet de révision de la Constitution.

 

Exposition  virtuelle
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Culture
La direction de la culture de la  wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh — fcnafa — et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight, le dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prolongé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept