La Une
Search
Samedi 28 Mars 2020
Journal Electronique

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a adressé, jeudi, un message au ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière et à travers sa personne, à l'ensemble du corps médical et agents de santé, dans lequel il a exprimé sa fierté et satisfaction des "efforts louables" déployés en vue d'endiguer la propagation du nouveau Coronavirus (COVID-19).
Voici le texte intégral du message:

"Au Professeur Abderrahmane Benbouzid, Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Que la paix et les Bénédictions de Dieu soient sur vous
Je vous adresse ce message et à travers votre personne, aux cadres et directions de wilayas relevant de votre ministère, à l'ensemble du corps médical et agents de santé, chacun dans son poste, tant dans le secteur public que privé, ainsi qu'à la corporation des pharmaciens et aux laboratoires médicaux, dans les villes et les campagnes sur étendue du territoire de notre chère patrie.
Notre pays fait face à l'épreuve d'une pandémie, nouvelle pour l'humanité, non identifiée et à la propagation rapide, laquelle a intrigué l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et accablé les capacités scientifiques et technologiques des pays les plus développés au monde, qui demeurent impuissantes et incapables d'endiguer la propagation d'une pandémie qui n'a épargné aucune région dans le monde. Ce qui se déroule sous nos yeux, aujourd'hui, présage la fin d'une étape civilisationnelle dans la vie de l'homme qui amorcera, certainement, une nouvelle étape, caractérisée par une situation géopolitique radicalement différente de celle prévalant avant l'apparition du Covid-19.
Si nous, en tant que musulmans, notre foi et notre Religion nous apprennent à considérer toutes les choses que décident notre Créateur comme
un bien certain, conformément au verset: "Il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien", cette épreuve ne
peut que renforcer notre foi, étant convaincus que la volonté divine peut à tout moment faire basculer le monde pour le changer en bien ou en mal.
L'être humain enclin à la tyrannie et à la mégalomanie, demeure un être vulnérable devant la volonté divine "quand un malheur le frappe, il est
abattu et quand un bien l'atteint, il n'en est que plus avare".

Confinement contre Coronavirus.C'est le seul choix offert en Algérie et ailleurs . Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 1,8 milliard de personnes sont en confinement à travers le monde.

Comment les familles gèrentelles cet «emprisonnement» volontaire ? Les conditions changent-elles d’une famille à une autre et en fonction des régions ? Contactées via le téléphone ou les réseaux sociaux, des familles racontent leur quotidien. Dans les quartiers populaires de la capitale, les logements parfois étroits ne favorisent pas le respect du confinement. A Bab El-Oued, Wassim, jeune étudiant en commerce, parle «d’un total chamboulement du quotidien». Avant, c’était un confinement volontaire, mais depuis mardi 24 mars, il est obligatoire. «Quand on connaît les difficultés auxquelles sont confrontés nos quartiers en temps normal, qu’en sera-t-il dans les prochains jours ?», s’interroge-t-il. «Tout est chez nous patience et solidarité», ajoute-t-il, sur un ton philosophe, faisant remarquer au passage que «nous sommes chanceux par rapport à nos voisins blidéens». Des quartiers populaires comme Bab El-Oued, Belcourt et les mégacités de la banlieue d’Alger, où il est déjà difficile de vivre, vont-ils devenir un enfer ? «Nous avons l’habitude de passer du temps avec nos amis dehors, après le dîner. Maintenant, nous sommes obligés de rester cloîtrés dans un F3 pour 6 personnes. Pas facile», reconnaît Halim, distributeur de journaux dans la capitale.

L’Algérie a adopté un protocole thérapeutique, à savoir la chloroquine, pour faire face au coronavirus. Alors qu’une polémique enfle partout dans le monde sur ce traitement en raison des effets indésirables et graves qu’il peut provoquer, les praticiens de la santé sont confiants quant aux résultats.

Traitement contre le paludisme, la chloroquine a montré des signes d’efficacité contre le nouveau coronavirus selon une étude préliminaire menée en Chine. Mais plusieurs experts ont appelé à la prudence en l’absence d’études plus poussées et en raison de ses effets indésirables qui peuvent être graves. N’empêche, le sous-directeur des urgences au ministère de la Santé, le Dr Boualem Cherchali, a rappelé que l’Algérie vient d’adopter le traitement du coronavirus par la chloroquine après une réunion d’une équipe d’experts. Ce traitement bénéficiera aux cas modérés ou sévères. «La chloroquine est un traitement antipaludéen qui a fait ses preuves. Aujourd’hui, plusieurs écoles dans le monde l’utilisent. Certaines l’associent à un antibiotique», précise-t-il. Le chef du service des maladies infectieuses à l’Etablissement hospitalier spécialisé (EHS) de Boufarik, le Dr Mohamed Yousfi, a tenu à préciser que la chloroquine est un traitement et non un vaccin. «Le vaccin n’est pas pour demain, il faut une année ou plus pour le mettre au point», a-t-il ajouté, signalant qu’actuellement, aucun traitement n’a encore été validé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

  • Alger concernée de 19h à 7h du matin
  • Seuls les magasins d’alimentation resteront ouverts
  • Durcissement des sanctions contre les contrevenants
  • Distance de sécurité entre deux personnes dans les établissements publics

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, lundi  , au siège de la présidence de la République, une réunion du Haut-Conseil de sécurité, consacrée à l’examen et au suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus dans le pays. Un communiqué a été rendu public à l’issue de cette réunion, dont voici le texte intégral :


«Dans le cadre des mesures prises par les pouvoirs publics pour faire face à l’épidémie du coronavirus covid-19, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ministre de la Défense nationale, chef suprême des forces armées, a présidé, ce jour 23 mars 2020, au siège de la présidence de la République, une réunion du Haut-Conseil de sécurité consacrée à l’examen de la situation sanitaire prévalant dans le pays à la lumière de dernières décisions prises à cet effet ainsi que les moyens de renforcement du dispositif mis en place pour endiguer la propagation de l’épidémie à travers le territoire national. Après avoir écouté un exposé de monsieur le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et en complément aux mesures déjà édictées dans le décret exécutif n°20-69 du 21 mars 2020, le président de la République a donné des instructions pour que soient mises en œuvre avec effet immédiat les mesures suivantes :

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, a présidé, ce dimanche  , au siège de la Présidence de la République, la réunion périodique du Conseil des ministres.


Le Conseil a entamé ses travaux en écoutant un exposé présenté par le Premier ministre sur l’action gouvernementale au cours des deux dernières semaines avant d’écouter une communication du ministre des Finances sur la situation financière prévalant dans le pays, suite à laquelle le président de la République a fait part au Conseil des ministres de sa décision de reporter l’examen du projet de loi de finances complémentaire jusqu’à évaluation des répercussions des mesures financières prises au niveau du gouvernement ainsi que l’évolution de la situation dans le monde. En attendant, le président de la République a annoncé les mesures qui suivent à mettre en œuvre dans l’immédiat:
- Réduction du montant de la facture d’importation de 41 à 31 milliards de dollars.
- Réduction des dépenses du budget de fonctionnement de 30% sans toucher les charges et salaires
- Arrêt de la conclusion des contrats d’études et de services avec les bureaux étrangers, ce qui épargnera à l’Algérie près de sept milliards USD/an.
- Report du lancement des projets inscrits ou en cours d’inscription, dont la réalisation n’a pas encore été entamée, à l’exception des projets prévus pour les zones de l’ombre, ainsi que le projet relatif à l’étude pour la réalisation d’un hôpital anti-cancer à Djelfa.

- Maintien des dépenses relatives au secteur de la santé, tout en renforçant les moyens de lutte contre la pandémie du coronavirus et les maladies épidémiques en général.
- Maintien du niveau de dépenses liées au secteur de l’éducation.
- Prise en charge, lors de l’élaboration de la loi de finances complémentaire, des pertes subies par les opérateurs en raison de la propagation du coronavirus.
- Le groupe Sonatrach chargé de réduire, de 14 à 7 milliards de dollars, les charges d’exploitation et les dépenses d’investissement afin de préserver les réserves de change.

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Djazagro

Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais
des expositions des Pins-Maritimes (Alger).

Urbanisme

La revue Vies de Villes organise, le 8 avril prochain à l’Ecole d’hôtellerie et de restauration d’Alger, une journée d’étude sous le thème «Concevoir l’habillage architectural : Esthétique, couleurs, métabolisme et durabilité».

Salon import-export

Le Salon import-export inter-africains Impex 2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Culture

La direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report, à des dates ultérieures, du Festival culturel national annuel du film amazigh (Fcnafa) et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturgie en tamazight. Le dépôt des candidatures à ces deux manifestations a été, donc, prolongé.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire
don de sang.

 

Centre d’études diocésain
Le centre d’études diocésain Les Glycines ferme ses portes et annonce la suspension de toutes ses activités culturelles et scientifiques jusqu’à nouvel ordre, et ce, en raison de la pandémie du coronavirus.

 Radio DGSN

L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale émise sur les ondes de la radio Chaîne I, sera consacrée  le  25 mars  à 16h aux dispositifs et
précautions pris pour éviter la propagation  du coronavirus.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept