Marée humaine à Alger et dans plusieurs wilayas revendiquant le changement du système
Search
Vendredi 28 Février 2020
Journal Electronique

Des centaines de milliers de citoyens sont sortis dans des marches populaires pacifiques à Alger et dans plusieurs villes du pays, pour le quatrième vendredi consécutif, revendiquant notamment le "changement profond" du système, a-t-on constaté. Vieux et vieilles, jeunes et moins jeunes, enfants, homme de culture, de cinéma …Alger a été envahie par une marée humaine.

Les premiers groupes de citoyens avaient commencé à converger, dès la matinée, vers Alger Centre où des rassemblements se sont formés au niveau notamment de l'esplanade de La Grande Poste et de la Place du 1er-Mai. Ils sont venus de toutes les communes d’Alger et même d’autres wilayas. Un seul mot d’ordre : le changement. Ils veulent un avenir meilleur, sous le triptyque : paix,   justice et l’unité.

Les marcheurs étaient pratiquement tous drapés de l’emblème national ou portaient des écharpes aux couleurs nationales. En face, un dispositif de police aussi imposant …que discret. L’hélicoptère de la sureté nationale survolait rues et ruelles de la capitale noire de monde. Les manifestants   brandissaient des pancartes exigeant l’instauration de la deuxième république, l’application  l'application de la Constitution. Ils scandaient des slogans appelant au "changement profond du système", au "respect de la Constitution" et ont également exprimé leur rejet des dernières décisions politiques. Sur les pancartes on pouvait lire: «Non au report sine die des élections!», « Algérie libre et démocratique ! ». «Nous sommes une République et non une monarchie ! », ou encore « Nous ne sommes pas sur facebook, nous sommes dans la rue ! », « Se révolter, c’est rester vivant ! ». Des écrits en plusieurs langues : tamazight, anglais, arabe et français….démontrant une ouverture sur le monde de cette jeunesse jalouse.   A 15h00, les rues d’Alger centres sont noires de monde.

« Nous voulons changer l’image du pays, c’est à eux de tourner la page, le plus tôt serait le mieux», lance un jeune, la vingtaine à peine. «Ce système doit partir car on veut une nouvelle Algérie. Les bonnes paroles ont fait leur temps. Un changement radical s’impose », ajoute un autre. Un autre enchaine d’un ton sérieux: «Il faut maintenir la pression. Il ne faut pas céder au chant des sirènes». Et de poursuivre : «Nous ne serons ni tranquilles ni heureux tant que ces gens là sont toujours en poste. Nous n’avons pas la même conscience, nous n’avons pas les même ambitions».

Une mère de famille lance souriante : « J’ai participé à toutes les marches organisées depuis le 22 février. Je le fais pour mes enfants. Je veux qu’ils retrouvent la joie de vivre dans leur pays. Car rien n’est plus affreux que de ne pas vivre dans son milieu».

Un sexagénaire ne tarit pas d’éloge sur le dynamisme de la rue algérienne. «Ces jeunes ne reculeront devant rien… ils ne lâcheront pas prise, ils combattront jusqu'au dernier soupir ». Vendredi, tous les ingrédients étaient réunis pour que la marche soit exceptionnelle. Elle l’a été…

Amokrane H.

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

    • Conférence-débat sur Larbi Tébessi

      Les participants à une conférence historique consacrée à cheikh chahid Larbi Tébessi, tenue lundi dernier à l’université de Tébessa, ont appelé à consacrer davantage d’études et de recherches à cette figure emblématique du réformisme et du nationalisme algérien contemporain. «L’association des oulémas algériens, dirigée par Larbi Tébessi à une époque cruciale de l’histoire nationale, a contribué à la formation de la génération des moudjahidine artisane de la Révolution de Novembre,

Sciences et Technologies

    • Olympiades de l’innovation :: L’Algérienne Sylia Khecheni remporte le Grand Prix

      L’Algérienne Sylia Khecheni a remporté le Grand Prix des Olympiades de l’innovation au Moyen-Orient ainsi que la médaille d’or avec les compliments du jury de cet évènement scientifique qui s’est tenu au Koweït. Pour célébrer cette distinction, une cérémonie a été organisée, ce dimanche( 23-02-2020) , en son honneur au siège du ministère de la Poste et des Télécommunications, en présence des ministres de la Poste et des Télécommunications, et de la Jeunesse et des Sports, respectivement Brahim Boumzar et Sid-Ali Khaldi.

L'agenda

APN
L’Assemblée populaire nationale entame,  le 27 février à 10h, ses travaux en session plénière destinée aux questions orales.

Ministère de l’Agriculture
Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Cherif Omari, présidera,  le  27 février à 13h30, à l’Institut national de la recherche agronomique d’Algérie (INRAA), les travaux d’un atelier ayant pour thème «Les applications des énergies renouvelables dans les domaines de l’agriculture et du développement rural».

Ministère de la Solidarité
La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mme Kaoutar Krikou, préside,  le  27 février à 9h30, au Centre national de formation des personnels spécialisés (CNFPS) à Birkhadem, l’ouverture de la troisième rencontre régionale des directeurs de l’action sociale du Centre et du Sud.

Ministère des Moudjahidine
Le ministre des Moudjahidine et des ayants droit, Tayeb Zitouni, effectuera, le 27 février, une visite de travail dans la wilaya d’Ouargla pour présider la cérémonie de commémoration du 58e anniversaire des manifestations du 27 février 1962 à Ouargla.

 Ministère des Ressources en eau

Sous le parrainage du ministre des Ressources en eau, l’Organisation de contrôle technique hydraulique organise,  le 27 février à 8h30, au Cercle national de l’armée (Beni Messous, Alger) une journée d’information sur «la promotion de la production nationale des matériaux et équipements hydrauliques».

 

Salon de la logistique
Le 4e Symposium international sur la trans-logistique, le transit et l’entreposage des marchandises se tiendra, le 29 février à Alger, sous le thème «La logistique à l’ère du digital».

 

Salon international du textile
La Sarl CGCOM Event organisera, du 25 au 27 février au Centre international des conférences d’Alger, le 4e Salon international du textile, habillement, cuir et équipements, Texstyle-Expo.

Salon international du textile

La sarl Cgcom Event organise, du 25 au 27 février, au CIC d’Alger, le 4e Salon international du textile, habillement, cuir et équipements
Texstyle-Expo.

Expo art plastique 

L’Office Riadh El-Feth organise, jusqu’au 29 février, au centre des arts, une exposition d’arts plastiques, d’Amel Kamila Hamidou et Samira Merabet.

Salon international du textile
La sarl CGCOM Event organise,  le 27 février , au Centre international des conférences d’Alger, le 4e Salon international du textile, habillement, cuir et équipements, Texstyle-Expo.

Laboratoire Hikma
Le directeur général des laboratoires Hikma animera, le 28 février à 15h, à l’hôtel Hyatt Regency d’Alger, avec le président de l’Association algérienne des malades de la sclérose en plaques, une conférence de presse. 


Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire don de sang.

 

Salon des arts plastiques
La première édition du Salon collectif d’arts plastiques, intitulé «Le signe entre le geste et le symbole», aura lieu le 29 février à 14h30, au centre culturel Mustapha-Kateb (Alger-Centre).

Mouvement El Bina
Le Mouvement El Bina tiendra, le 28 février , à 10h, au centre international des jeunes à Sidi Fredj (Alger), une session ordinaire de son conseil consultatif.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept