La Une
Search
Mardi 18 Juin 2019
Journal Electronique

Le Vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le Général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah a affirmé, lundi a Ouargla, que la tenue de l'élection présidentielle "barrera la route à ceux qui tentent de prolonger la crise", appelant à l'accélération de l'installation d'une instance indépendante chargée de l'organisation et la surveillance des élections, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

"La tenue de l'élection présidentielle barrera la route à ceux qui tentent de prolonger cette crise, car la principale démarche consiste en l'impérative accélération de l'installation d'une instance chargée de l'organisation et la surveillance de l'élection. Nous attendons, dans ce cadre, l'accélération de le prise des mesures adéquates pour l'activation de ce mécanisme constitutionnel, en tant qu'outil juridique le plus approprié pour préserver la voix de l'électeur et assurer la crédibilité des élections", a fait savoir le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah dans une allocution d'orientation prononcée lors d'une rencontre avec les cadres et les personnels du secteur, durant la 2ème journée de la visite de travail et d’inspection effectuée dans la 4e Région militaire à Ouargla.

Des milliers d’étudiants issus de nombre de wilayas du pays ont organisé marches et sit-in pacifiques pour appuyer les revendications du Hirak populaire et réaffirmer leur attachement et leur implication dans les questions nationales.

A Alger, les étudiants qui sont sortis pour célébrer leur journée nationale, coïncidant avec le 19 mai de chaque, et réclamer le départ des personnalités au pouvoir n’ont pas pu organiser leur marche pacifique. Le dispositif sécuritaire été renforcé en cette journée symbolique qui marque le 63e anniversaire de la grève des étudiants et lycéens en 1956. Il était presque 10h quand les manifestants se sont regroupés devant les grilles de la fac centrale pour entamer une marche vers la Grande-Poste, lieu de ralliement de la contestation, encerclée par les forces de l’ordre très tôt le matin. Drapés de l’emblème national, les manifestants brandissaient des pancartes, où l’on pouvait lire «les étudiants sont conscients de leurs responsabilité», «l’étudiant a le droit de participer à l’activité politique», «système mafieux dégage», ou encore « ne pas finir une révolution est plus dangereux que de l’avoir jamais commencée».

Interdit d’accès au parvis de la Grande-Poste, les étudiants ont été contraints d’emprunter la rue Larbi Ben M’hidi pour atteindre le tribunal de Sidi-M’hamed où ils ont clamé leur soif d’une justice indépendante.

«Nous sommes plus que jamais décidés à aller jusqu’au bout de nos revendications», clame Hamza Benrabeh, étudiant à l’INILEG de Boumerdès. D’autres étudiants ont déploré les intimidations qui se sont multipliés depuis le début du mois de Ramadhan. Cependant, cela ne semble pas les décourager. Ils songent déjà à organiser d’autres marches devant des institutions comme l’APN et le tribunal… «Nous sommes plus déterminés que jamais et nous ne baisserons pas les bras», lance un jeune étudiant.

La Confédération des syndicats autonomes (CSA) et le Forum civil pour le changement ont organisé, samedi à Alger, deux rencontres destinées à esquisser une solution pour une sortie de crise. Pour cela, les deux espaces ont décidé d’élaborer leurs propres feuilles avec comme objectif, doter le pays d’une une présidence collégiale avant l’organisation de l’élection présidentielle

Ainsi la CSA a annoncé au cours de sa rencontre en présence des représentants des syndicats, des avocats, des juges et du mouvement associatif, que sa feuille de route sera transmise à l’état-major de l’Armée nationale populaire.

«Notre objectif est de mettre en avant une série de propositions qui nous permettront de mieux préparer le déroulement de la conférence nationale», a indiqué le secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (SATEF), Boualem Amoura.

Selon lui, il faut impérativement ouvrir le dialogue et faire participer toutes les forces vives de la nation, rappelant que la société civile rejette la présidentielle du 4 juillet prochain et réclame une période de transition qui ne saurait dépasser les 6 mois. Selon lui, il faut désigner une instance présidentielle composée de trois personnalités consensuelles pour diriger la transition. Il a plaidé pour la formation d’un gouvernement de compétences nationales qui aura à réunir les conditions favorables pour l’organisation de l’élection libre et transparente.

 Ni le jeûne ni la fatigue n’ont entamé la mobilisation des Algériens qui sont sortis en masse à travers les wilayas du pays pour un 13e vendredi consécutif marqué par une mobilisation plus impressionnante que la précédente. Les manifestants ont réclamé "un changement politique radical" et la nécessité d'aller vers une période de transition devant permettre l'instauration d'un Etat de droit.

A Alger, des dizaines de milliers de manifestants ont envahi les principales artères de la ville pour réclamer «un changement politique radical» et réitérer le rejet de la prochaine élection présidentielle prévue le 4 juillet prochain. Les protestataires ont tous scandé d’une seule voix «Makanch el intikhabet ya issabat» (pas d’élections). Ils ont également insisté sur «un état civil, non pour un régime militaire» et «une véritable démocratie», tout en répétant les slogans habituels «Djeïch, chaâb, khaoua khaoua» (ANP, peuple, sont frères).

A la Grande-Poste, la situation était très tendue dès la matinée. L’esplanade de l’édifice, lieu privilégié de rassemblement des manifestants, a été interdite aux manifestants «pour des raisons sécuritaires» suite à l’apparition, selon la wilaya, de fissures sur les escaliers. Les policiers des unités de maintien de l’ordre (UMO) ont cantonné leurs camions devant l’esplanade pour empêcher tout accès au parvis. Des manifestants ont tenté de forcer le cordon sécuritaire par l’escalade des camions. Pour les repousser, les policiers ont recouru au gaz lacrymogène. La tension monte. Plusieurs manifestants ont été blessés dans les bousculades.

De Hautes personnalités ont comparu Jeudi 16 Mai, devant le procureur de la République prés le tribunal de Sidi M’Hamed, dans le cadre de l’enquête liée à la corruption ou 58 cadres sont poursuivis dont des ex P-DG d'entreprise nationales,une premiere dans les anales de la justice algérienne.Il s’agit notamment des ex premier ministres Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia et qutre ex mainistres en l'occurence  l’ex ministre des Finances Karim Djoudi, l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce, Amara Benyounes, l'ex ministre des Travaux Publics, Abdelghani Zaalane , l'ex ministre des Transports, Amar Tou et l’ex Wali d’Alger Abdelkader Zoukh et le wali d'El Bayadh, Djaafar Belmadi. En outre, l’homme d’affaires, ex Président du FCE , Ali Haddad, en détention préventive , a été transféré de la prison d’El Harrach , à bord d’un véhicule de la prison , vers le tribunal , dans le cadre de la même affaire.Une ambiance particulière régnait en cette matinée de jeudi, au niveau du tribunal de Sidi M’Hamed .Tous les accès ont été bloqués . Un dispositif sécuritaire impressionnant a été mis en place. Les éléments des Unités de Maintien de l’Ordre (UMO) , ont constitué un cordon , afin d’empêcher toute infiltration , au bureau des présentations . Une foule s’est rassemblée et scandait des slogans hostiles au système, appelant la justice à l’incarcération des corrompus. En absence d’une confirmation, des sources ont avancé la comparution des deux fils d’Ahmed Ouyahia et Abdelkader Zoukh . C’est vers 13h 30, que des hautes personnalités sont arrivées, sous une haute surveillance des policiers et des gendarmes également déployés .

Santé

Environnement

    • Des métiers verts pour réinsérer les détenus

      La réinsertion socio-économique des détenus à travers un programme de formation aux métiers verts, constitue la pierre angulaire de la stratégie développée par le secteur de l’environnement et la Direction des établissements pénitentiaires soldée par la signature d’une Convention le 20 décembre 2014. Dans cette perspective, 2708 détenus issus de 36 établissements installés dans 13 wilayas, ont suivi ce programme dont la cérémonie de clôture s’est déroulée jeudi dernier au sein de l’établissement de Koléa (Tipaza).

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Conseil de la nation
Le Conseil de la nation poursuivra ses travaux, le 17 juin, en sessions plénières pour débattre de la loi sur la prévention et à la lutte contre la corruption.

Ministère de la Santé
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui, présidera le 17 juin au CIC Abdellatif-Rahal (Alger), à 8h30,  la célébration du 50e anniversaire de l’institution de la vaccination obligatoire.

Ministère de la Solidarité nationale
La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, présidera, le 16 juin  à 9h30, au CNFPS de Birkhadem (Alger), la célébration de la Journée de l’enfant africain et visitera le Centre psychopédagogique pour enfants handicapes mentaux de Bologhine (Alger).

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Ali Hamame, effectuera  le 15  juin à 8h30, en compagnie du wali d’Alger, une visite d’inspection des différents projets du secteur dans la wilaya.

Conseil de la concurrence
Le Conseil de la concurrence et le programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association Algérie-Union européenne P3A, organiseront le 17 juin, à 8h30, à l’hôtel Sofitel (Alger), «la conférence de restitution de l’action ponctuelle mise en œuvre du programme de conformité aux règles de la concurrence».

Ministères de la Communication et de l’Environnement

Dans le cadre de la convention entre les ministères de la Communication et de l’Environnement et des Energies renouvelables, une première session de formation dans le domaine de l’environnement au profit des journalistes débutera le 15 juin, à 9h, à la Maison de l’environnement de Boumerdès.

Journée internationale du donneur de sang
Le Croissant-Rouge algérien, en collaboration avec l’Agence nationale du sang, l’Office de Riadh El Feth ainsi que l’Association scientifique des étudiants en pharmacie d’Alger et le Club des activités polyvalentes, organise le 15 juin  à 10h, une journée de collecte de sang et de sensibilisation sur l’importance du geste.

MDN
La direction régionale de l’information et de la communication du ministère de la Défense nationale organisera le 17 juin à 8h au Centre de recherche et de développement de la force aérienne à Dar El Beida (Alger) une visite guidée au profit des médias nationaux. Et le 19 juin à 14h30, le 10e regroupement militaire national d’athlétisme au Centre de regroupement et de préparation des équipes sportives de Ben Aknoun (Alger).


Musée du moudjahid    
Le Musée national du moudjahid organisera le 18 juin, à 9h30, une conférence à l’occasion du 63e anniversaire de la mort du chahid Ahmed Zahana dit «Ali la Pointe».

HCLA
Dans le cadre de la Journée internationale de la diversification culturelle pour le dialogue et le développement, le Haut-Conseil de la langue arabe organisera le 17 juin, à 9h, à la bibliothèque nationale d’El Hamma, une rencontre nationale.

Librairie Chihab et AASPPA
La Librairie Chihab internationale, en partenariat avec l’Association algérienne pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine archéologique, organisera,  le 16 juin, à 17h, une rencontre débat avec Nadir Benmatti, économiste, conférencier et essayiste.


Institut Français d’Oran
L’Institut français d’Oran organise chaque samedi, jusqu’au 27 juillet, des ateliers de slam.

Institut français d’Annaba
L’Institut français d’Annaba organisera, le 16 juin à 17h30, une conférence animée par Ryad Girod et Fréderic Boyer sur les échanges culturels à travers la littérature qui s’appuiera sur le roman de Girod «Les Yeux de Mansour».

 Librairie Chihab
La librairie Chihab organisera, en partenariat avec l’Association algérienne pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine archéologique, le 16 juin à 17h, à son niveau, une rencontre-débat avec Nadir Benmatti, économiste, conférencier et essayiste.

ONCI
L’Office national de la culture et de l’information organise jusqu’au 15 juin à la salle Afrique (Alger), la projection du film «Avengers Endgame», et les 14 et 15 juin, dans le cadre de la Journée internationale de l’enfant africain, un programme culturel dans différentes wilayas du pays.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  •  Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • École El Melah
  • École El Melah

Football

Sports Divers

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept