Imprimer

Plus de 370 000 personnes sont mortes depuis le début de la guerre en Syrie qui entre vendredi dans sa neuvième année, selon un bilan dévoilé par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Sur ce nombre, on compte 112623 civils, dont plus de 21 000 enfants et 13000 femmes, selon cette ONG, qui dispose d'un vaste réseau de sources à travers le pays en guerre. Déclenché avec la répression sanglante par le régime de manifestations prodémocratie pacifiques, le conflit en Syrie s'est transformé au fil des ans en guerre complexe, impliquant groupes rebelles, mouvements terroristes et puissances étrangères sur un territoire de plus en plus morcelé.

Environ 125000 soldats de l'armée syrienne et membres de milices qui lui sont alliées ont été tués, selon le nouveau bilan de l'OSDH. En outre, 67000 parmi les rebelles et les kurdes ont péri, d'après l'OSDH.Près de 66000 terroristes notamment du groupe Etat islamique (EI) et de Hayat Tahrir al-Cham (HTS), ex-branche d'Al-Qaïda en Syrie, ont aussi été tués, selon la même source.