Imprimer

La police sud-coréenne a perquisitionné l'agence ayant organisé l'exhibition entre la Juventus et une sélection de joueurs du championnat coréen fin juillet à Séoul, soupçonnée de fraude pour avoir assuré la présence de Ronaldo alors que celui-ci est resté sur le banc, provoquant la colère de milliers de fans.

"Nous vérifions si l'agence a organisé le match tout en sachant que Ronaldo ne jouerait pas", a déclaré un policier de Séoul à l'AFP

Une plainte pénale a été déposée par un individu contre l'agence The Fasta, l'accusant d'avoir escroqué quelque 6 milliards de won (4,4 millions d'euros) de vente de billets, en assurant que dans le contrat avec la Juventus figurait une clause assurant la présence de Cristiano Ronaldo sur le terrain pendant au moins 45 minutes.

Or, l'attaquant portugais n'a pas quitté le banc de touche lors de ce match, le staff médical du club ayant préconisé qu'il reste au repos à cause d'une fatigue musculaire.