Imprimer

Le président américain, Donald Trump, a confirmé vendredi avoir discuté avec la NRA, le puissant lobby des armes à feu, et il a assuré être le plus fervent défenseur du droit des Américains à détenir une arme.

Six jours après les deux fusillades qui ont ensanglanté, une énième fois, les Etats-Unis, à El Paso, au Texas et à Dayton dans l'Ohio, le président des Etats-Unis a exhorté à tenir les armes hors de portée des "personnes malades mentalement et dérangées".

"J'ai aussi parlé avec la NRA et d'autres afin que leurs opinions tranchées puissent être pleinement représentées et respectées", a tweeté Donald Trump, au lendemain d'un communiqué de la National Rifle Association qui exprimait son opposition au durcissement des lois sur les armes individuelles.