Hausse des cas de contamination :Les hôpitaux risquent la saturation
Search
Dimanche 05 Juillet 2020
Journal Electronique

Ce que craignaient les professionnels de la santé risque de se produire. La multiplication des cas de contamination au Covid-19 et la hausse des principaux indicateurs mettent le système de santé sur la corde raide.

Des médecins ne cessent d’avertir sur la situation alarmante dans les hôpitaux après le lancement du plan de déconfinement. «En première ligne de la lutte contre la Covid-19, les professionnels de la santé alertent sur leurs conditions de travail et la saturation des services engendrée par l’admission d’un nombre important de personnes infectées», relève le docteur Lyès Merabet, secrétaire général du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP). La situation épidémiologique risque d’exploser au vu des chiffres en hausse enregistrés cette semaine, notamment le nombre de contaminations annoncé samedi dernier frôlant les 300 cas. «La maîtrise de la pandémie nous échappe à cause de l’inconscience des citoyens et le laxisme des autorités», estime, pour sa part, le Dr Mohamed Yousfi, président du Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP) et chef du service des maladies infectieuses à l’EPH de Boufarik. Et de poursuivre : «Nous lançons un appel à la population pour faire preuve de compréhension et coopérer avec les équipes soignantes, dépassées et fatiguées, depuis près de 4 mois.» Soumis à un afflux massif de personnes contaminées, les structures sanitaires et les professionnels de la santé ne pourront pas, si la situation persiste, y faire face. «Nous avons reçu des rapports de nos adhérents qui déplorent une folle avancée du virus et recensent des malades de la Covid-19 plus nombreux qu’en mars et avril derniers. Face à la propagation de la maladie, les soignants alertent sur les risques encourus et qui mettent leur vie en danger. Les équipes en poste depuis le 1er mars sont toujours les mêmes. Il n’y a pas eu de remplaçants, surtout que dans les EPH, il n’existe pas d’intermittence», regrette le Dr Yousfi, soulignant l’épuisement, voire le «burn-out» qui guette le corps médical. Rendant hommage aux médecins, infirmiers et autres corps intervenant dans la prise en charge des patients décédés des suites de leur contamination au coronavirus, le Dr Merabet regrette «la perte de ces personnes qui se sont mises en danger ainsi que leurs familles par respect à leur serment de soigner les gens». «Nous avons perdu 20 de nos collègues et amis. Nous ne cessons d’appeler nos compatriotes à la raison et à respecter les mesures de prévention. Cette semaine, plusieurs médecins ont tiré la sonnette d’alarme pour informer le large public de la situation difficile et l’augmentation du nombre de cas de contamination», rappelle le Dr Merabet. Dans ce sillage, le Dr Yousfi confirme que le nombre des admissions Covid-19 par jour à l’EPH de Boufarik est de 30, alors qu’au début, on n’avait pas atteint ce chiffre. «Nous sommes dans une situation délicate et il est urgent de prendre des mesures drastiques pour contrer la pandémie. On va droit dans le mur», s’insurge-t-il.

Les autres malades, victimes collatérales
Le nombre de morts subites a augmenté durant la pandémie. «Les personnes atteintes d’une maladie cardiaque et les cancéreux subissent de plein fouet les conséquences de la pandémie. Ayant peur de se présenter pour poursuivre leurs soins ou effectuer leurs contrôles dans les établissements de santé, ces patients voient leur état se dégrader», reconnaît le Dr Yousfi, qui soutient qu’«à l’heure où on apercevait le bout du tunnel, la situation s’est dégradée et la pandémie a repris de plus belle». Evoquant le plan de reprise de l’activité dans d’autres services, le Dr Merabet fait remarquer que cela ne pourra se faire. «Les malades auront sûrement peur d’aller aux hôpitaux qui sont submergés de personnes infectées», relève-t-il. Il est certain que les patients Covid-19 ont besoin de soins mais il y a aussi les autres maladies graves.
 Karima Dehiles

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de la Santé
Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, et le président de l’Association des ouléma algériens, Abderrezak Guessoum, animeront, le 05 juillet , à 10h, une conférence de presse au ministère de la Santé à Alger.

FAN
Le président du parti FAN, Djamel Ben Abdeslam présidera, le 05 juillet  à 9h30 au siège du parti à Aïn Naâdja, la cérémonie organisée à la double occasion de la fête de l’Indépendance et de la Jeunesse.

Talaie El Houryette
Abdelkader Saâdi, président par intérim de Talaie El Houryette animera, mardi prochain( 07 juillet ) , à 11h au siège du parti (Hydra, Alger), une conférence de presse portant sur le projet de révision de la Constitution.

 

Exposition  virtuelle
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Culture
La direction de la culture de la  wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh — fcnafa — et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight, le dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prolongé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept