Dalia Ghanem :L'absence d'un leadership constitue un "risque pour l'avenir" du "Hirak"
Search
Lundi 20 Janvier 2020
Journal Electronique

L'absence d'un leadership constitue "un risque" pour l'avenir du mouvement populaire en Algérie (Hirak), a soutenu  mercredi 19 Juin,à Paris la chercheure algérienne Dalia Ghanem, estimant que les revendications du mouvement doivent être "claires et réalisables".

"Quatre mois après le déclenchement du Hirak, la situation en Algérie est intenable. Une conscience horizontale est née depuis le 22 février et les Algériens sont très unis. Le mouvement populaire ne veut pas avoir de leadership et ceci est un risque pour son avenir", a expliqué Dalia Ghanem, docteur en science politique, qui était l'invité de l'Institut français des relations internationales (IFRI).

Elle estime que c'est "crucial" pour le mouvement populaire, qui manifeste de façon "pacifique et civique", de déterminer un leadership, précisant lors d'une conférence, ayant pour thème "L'Algérie au pied du mur", que ses revendications doivent être "claires et réalistes".

"Aujourd'hui nous sommes dans une impasse politique. D'un côté, nous avons l'armée qui n'arrive pas à satisfaire le mouvement et un mouvement qui n'arrive pas à dégager un leadership", a-t-elle fait constater, vantant dans ce contexte l'organisation des manifestants et leur détermination.

La chercheure, qui dit avoir participé pour l'observation à quatre manifestations à Alger, a relevé que malgré la "convergence" de vision sur la situation entre l'armée et le peuple, les arrestations récentes de personnalités "n'ont pas calmé les manifestants", estimant que ces derniers "sont conscients des enjeux", même si leurs revendications n'ont pas encore été satisfaites.

Analysant la transition politique en Algérie, à travers des différentes transitions notamment en Amérique du Sud, Dalia Ghanem a livré à son auditoire une espèce de cartographie de la scène politique algérienne mettant en relief les périls qui guettent cette transition.

Elle a cité, entre autres facteurs à risque, "l'opacité du pouvoir", "le poids du militaire sur la scène politique", l'absence de leadership au sein du mouvement et la fragmentation de l'opposition politique qui a perdu, selon elle, toute crédibilité devant la population.

Interrogée lors des débats sur le risque de l'éclatement de violences, la chercheuse a considéré que l'armée, qui est en pleine phase de professionnalisation, a tiré les leçons des différentes crises précédentes qui ont secoué l'Algérie, soulignant que l'après Bouteflika "sera difficile mais ne sera pas l'apocalypse".

"La transition va être difficile et longue", a-t-elle dit, émettant deux hypothèses à ce propos. "La première consiste en des réformes concertées et négociées et la deuxième est l'utilisation par le pouvoir des ressources coercitives", a-t-elle précisé, soulignant que l'armée "ne va pas aller vers cette deuxième hypothèse, car il y a un risque de mettre en péril la cohésion de l'armée et qui va engendrer une coupure avec le peuple".

C'est dans ce sens qu'elle propose aux tenants du Hirak de se doter de représentants officiels et de composer avec l'armée, estimant dans ce cadre que la transition pourrait se dérouler dans une période de trois ans.

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

FCE

Sous le patronage des ministres des Finances et du Commerce, et en présence du wali de Tipasa, la délégation du Forum des chefs d’entreprise de Tipasa organise, le 21 janvier , à 9h, à l’Université Mosli-Abdellah, une journée d’étude sous le thème «la loi de finances 2020 et son impact sur les entreprises économiques».

HCI

Le Haut-Conseil islamique organisera, les 25 et 26 février, en coopération avec la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, le colloque international Mohamed El Arabi Ben Etebani intitulé «La connaissance nodale et son impact sur l’unité et la stabilité de la nation».

DGF
La Direction générale des forêts organise, le 22 janvier  , à partir de 14h30, à l’hôtel Golden Tulipe d’Alger, un atelier consacré à la valorisation des produits forestiers à travers la validation du rapport juridique établi par un expert de la FAO.

 Salon national du recrutement

Le 14e Salon national du recrutement «Carrefour, emploi et formation» se tiendra, du 28 au 30 janvier, au Centre international des conférences Abdellatif-Rahal (Alger).

 

Hodna Soummam

L’agence de bassin hydrographique algérois Hodna Soummam organise le 21 janvier , à 13h, à Aïn Benian (Alger), une journée de sensibilisation sur l’économie d’eau, à l’occasion de l’installation officielle d’une «classe d’eau» à l’école Larbi-Tebessi.

Université Oran 1

L’Université Oran 1 Ahmed-Ben-Bella organisera, à la fin du mois de janvier, des journées scientifiques dédiées à l’agriculture intelligente.

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans, en bonne santé, à faire un don de son sang.

Machaâl EchaHid

L’association Machaâl Echahid, en collaboration avec le quotidien El Moudjahid, organise, le 22 janvier à 10h, à l’occasion du 60e anniversaire de la création de l’état-major de l’Armée de libération nationale (ALN), une conférence de la mémoire en hommage à ses membres.

Ambassade de la RASD

L’ambassade de la République arabe sahraouie démocratique organise le 21 janvier , à 10h30, au Centre médiatique sahraoui (Didouche-Mourad, Alger), une rencontre sur la cause sahraouie, animée par l’ambassadeur sahraoui, Abdelkader Taleb Omar, et Saïd El Ayachi, président de la Commission nationale algérienne pour la solidarité avec le peuple sahraoui.

Opéra d’Alger
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’opéra d’Alger Boualem-Bessaïh présente, du 21 au 24 janvier à 19h, le spectacle «la Belle au bois dormant», du ballet de Saint-Pétersbourg.

Ligue algérienne de la pensée et de la culture
La Ligue algérienne de la pensée et de la culture organisera sa 9e conférence, le 25 janvier, à 13h, au palais de la culture Moufdi-Zakaria (Alger).

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept