Imprimer

Le tournage du film historique "Ahmed Bey", chef de la résistance populaire dans l’Est algérien contre l’occupant français prendra fin en juillet 2019, a indiqué à El Bayadh le scénariste de cette œuvre cinématographique, Rabah Drif.

"Ce grand film traite d’une étape importante de l'histoire de l’Algérie à l'époque coloniale française qu'est la résistance de Ahmed Bey dans l’Est algérien", a souligné Rabah Drif en marge de la projection du film "Ibn Badis", samedi soir à la bibliothèque principale de lecture publique d’El Bayadh, rappelant que le premier tour de manivelle de ce film, réalisé par l’iranien Djamel Shordjah, a eu lieu en août dernier.

Le taux d’avancement du tournage a dépassé les 60 %, alors que le film est interprété par le comédien Mohamed Tahar Zaoui en compagnie d’une pléiade d’acteurs dont Hassan Kechache, Sarah Lalma, Souhila Maalem et Abdelhak Maarouf.

S’agissant du film "Abdelhamid Ibn Badis", dont le scénario est également écrit par Rabah Drif, réalisé par le syrien Bassil Khatib et interprété par l’acteur Youcef Sehiri, Drif a fait savoir que toutes les opérations artistiques et techniques d’image et du son sont achevées.

Le film a été présenté en avant première à Constantine le 23 mai 2017 avant son achèvement puis a été projeté à l’opéra d’Alger et à Oran et dernièrement à Damas (Syrie) où il a été très apprécié par le public.

Cette œuvre cinématographique historique, tout comme d'autres films historiques, est "une manière de représenter des personnalités historiques algériennes et une approche collective de l’Histoire commune des Algériens dont nous sommes fiers", a souligné Rabah Drif tout en mettant l’accent sur l’importance de "simplifier pour mieux transmettre l’Histoire de l’Algérie aux générations actuelles et montantes".