« Les voies de la paix : Rahma, Concorde et Réconciliation dans le monde» d’Ammar Belhimer :« Une particularité algérienne »
Search
Lundi 06 Juillet 2020
Journal Electronique

Ammar Belhimer est docteur en droit, professeur de l’enseignement supérieur. Il est également essayiste et chroniqueur. Dans cet entretien, il revient sur l’expérience inédite de l’Algérie dans la réconciliation nationale. Le thème traité dans son dernier opus, « Les voies de la paix : Rahma, Concorde et Réconciliation dans le monde » publié par les Editions Anep.

 Entretien réalisé par: Karima Dehiles

Rahma, Concorde, Réconciliation… Que représentent ces termes ?

Ce sont trois solutions correspondant à différentes périodes. Elles sont la réponse apportée à la violence politique qu’à connue notre pays, mais à des moments divers. Elles succèdent à des périodes de dictatures ou de conflits armés internes et visent à réunir les protagonistes à la table des négociations. Cela s’est traduit à travers le monde par la fin de guerre et l’instauration de la paix. Dans son essence, le modèle algérien déroge au kit usité de vérité et réconciliation élaboré par les organisations internationales des droits de l’Homme. La réconciliation en Algérie a emprunté une voie unique, celle de la solution négociée et consensuelle à travers l’organisation d’un référendum sur la base d’un texte juridique singulier et inédit.

Quelle est votre appréciation de la réconciliation nationale ?

Les résultats parlent d’eux-mêmes. Le gourou de la violence a été vaincu et le retour à la paix est une réalité. Il est vrai que le contexte géopolitique et la position géographique de l’Algérie l’exposent au danger terroriste. Mais il reste cependant externe. L’existence de poches de résistance terroriste aux frontières avec le Sahel, la Libye, la Tunisie fait que des perturbations sont enregistrées dans le Sud. Et On ne peut pas y échapper vu la présence des intérêts des pays étrangers. Tous ces voisins exportent de la violence vers notre pays, mais dans l’ensemble au plan interne, le calme et la sérénité sont retrouvés.

Par ailleurs, il faut souligner que la charte nationale pour la paix et la réconciliation n’est pas un cadeau offert aux terroristes. C’est un texte qui accompagne sur le plan juridique la reddition des terroristes. On fait souvent le procès de ce dispositif par méconnaissance. Il est à rappeler que la Charte est appliquée aux terroristes qui n’ont pas commis des crimes de sang. Ensuite, les repentis sont soumis au contrôle du juge, et à la commission sécuritaire de wilaya qui fait le suivi au cas par cas. Je pense que c’est une expérience salutaire qui a mis fin à des années de crime, de violence.

Aussi, il est à rappeler que l’Etat a mis en place le Fonds national d’indemnisations des victimes du terrorisme. Il accompagne les familles et leur apporte une assistance au plan matériel. Il est vrai que on ne peut pas ramener les personnes qui nous sont proches, mais il faut y aller de l’avant. Toutefois, le problème des disparu reste en suspens même si cette question est du ressort de la justice qui décide du sort du disparu en dépit des circonstances dans lesquelles il est parti.

Une ingéniosité juridique est donc la solution pour mettre un terme à cette problématique dans un cadre consensuel sans chercher à réanimer le feu de la discorde.

Votre ouvrage vient-il vulgariser l’expérience algérienne, saluée et reconnue à l’échelle internationale ?

Le modèle algérien échappe au format des Nations unies. D’ailleurs, c’est ce qui fait sa particularité. Il a emprunté une voie spécifique et en plus de sa réussite, attirant l’attention de tous.

La réconciliation nationale est en bonne voie, l’ANP contrôle l’ensemble du territoire, la paix est revenue. A tous points de vue, elle a atteint ses objectifs. Pour conclure sur une note positive, je vais faire un parallèle de l’histoire de notre pays selon le processus freudien dans le couple. L’Algérie est passée par la période de l’euphorie et de l’osmose, dans les premières années de l’indépendance. La Tragédie nationale correspond aux conflitx. Maintenant nous sommes dans la période du dialogue en attendant la sérénité.

Vos projets…

Je suis sur trois ouvrages. La fin de l’empire américain, annoncé pour la moitié du siècle (2050).Mon deuxième projet traitera sur la situation des libertés dans notre pays. Le dernier sera sur la dette extérieure et les questions macroéconomiques.

K. D.

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki effectuera, le 07 juillet , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de M’sila.

Ministère de la Santé  
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Pr Abderrahmane Benouzid, accompagné d’une délégation ministérielle, effectuera,  le 07 juillet , une visite de travail dans la wilaya de Laghouat.

Vital Care
La société de production distribution et logistique Vital Care organise  le 07 juillet à partir de 9h au niveau de l’Hôtel Lamaraz Kouba Alger une rencontre scientifique.

 

Talaie El Houryette
Abdelkader Saâdi, président par intérim de Talaie El Houryette animera, mardi prochain( 07 juillet ) , à 11h au siège du parti (Hydra, Alger), une conférence de presse portant sur le projet de révision de la Constitution.

 

Exposition  virtuelle
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Culture
La direction de la culture de la  wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh — fcnafa — et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight, le dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prolongé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept