« Le bal des mensonges » de Salima Mimoune :Un joli récit sur la condition féminine en Algérie
Search
Mercredi 27 Mai 2020
Journal Electronique

Après le succès du roman « Les ombres et l’échappée belle », Salima Mimoune revient avec une autre fiction intitulée « Le bal des mensonges », parue aux éditions Enag. A travers cette nouvelle publication, l’auteure confirme son talent et nous plonge dans son récit. L’atmosphère est bien située. Il s’agit d’un mariage forcé. Dans cet univers familial, Leïla, le personnage principal remet en cause l’espace contraignant du blocage, de l’enfermement et l’hypocrisie des mentalités et des traditions qui la mènent droit vers une alternative obligée. La seule, celle de l’Occident, synonyme pour la jeune femme d’épanouissement et de liberté. L’auteure a, en tout cas réussi à nous tenir en haleine jusqu’à la fin du récit.

Le mariage forcé, un fléau dans le monde, a été traité, d’une manière subtile mais puissant. Salima Mimoune, à travers ce roman, contribue, d’une manière ou d’une autre, à libérer les esprits et permet un changement pour un changement de la nation.

Avec un style narratif simple et percutant, un livre riche en détails, Salima Mimoune sort des sentiers battus. Tout en écrivant un roman, elle a réussi à casser cette monotonie « littéraire », qu’on retrouve à chaque fois. Elle place à chaque fois des phrases pleines d’humour, offrant des messages puissants au lecteur. Scindé en 24 chapitres de 170 pages, l’écriture de ce roman est très moderne. Salima Mimoune a réussit à raconter une histoire réelle, sans trop s’impliquer. Le livre est agréable à lire, il se situe entre un récit ethnologique et un récit de voyage. Il est très agréable à lire. Ce même opus est abondamment riche en message. L’auteure raconte de sa plume expressive des histoires empreintes d’originalité et authenticité qui oscillent entre réalisme, douleur et espoir. Son nouveau livre ne pâtit pas de textes sans réelle consistance.

Ce travail s’appuie sur une riche poésie de mots, vers laquelle l’auteure invite le lecteur à découvrir une histoire aussi réelle que palpitante. Cet opus n’est pas moralisateur, Salima Mimoune veut seulement raconter une histoire poignante et marquante. Ce livre alimente aussi la réflexion nécessaire sur les rapports de l’Homme, et notamment entre parents et fille.

Salima Mimoune est née à Taher, dans la wilaya de Jijel. Après des études universitaires en science économiques, elle occupe les postes de chargée d’études et celui de chef de département dans différentes entreprises nationales et étrangères puis elle se consacre définitivement à l’écriture. Elle publie en 2011 un premier roman « Les ombres et l’échappée belle » chez l’Harmattan, roman qui sera réédité en 2015 par l’Enag, dans le cadre de la manifestation « Constantine, Capitale de la culture arabe ».

Samira Sidhoum

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

Radio DGSN

L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale, émise sur les ondes de la radio Chaîne I, sera consacrée, le 27 mai à partir de 16h, aux préoccupations et questions des auditeurs dans le domaine de la sécurité routière.

 RND

Le Rassemblement national démocratique (RND) organise,  le 28 mai à 8h, au Centre international des conférences AbdelatifRahal à Alger, son congrès extraordinaire.

 

Assurance et finance islamique 

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, la 2e édition du Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Salon Impex2020
Le Salon Import-export inter-africain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Djazagro
Le Salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins Maritimes d’Alger.

Culture
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. La date limite de dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prorogée.

Algérie Télécom
Algérie Télécom a lancé le 27 mars dernier le service de demande de lignes téléphoniques et celui de la signalisation des dérangements via son site web www.algérietelecom.dz .Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre via le courrier électronique les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements sur le site web sans déplacement.

 

 

 

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept