« Agora du livre » à l’ENAG :Abdelmadjid Merdaci s’interroge sur le « Hirak »
Search
Jeudi 21 Novembre 2019
Journal Electronique

« Interpelé par les événements liés à une actualité brulante et par tout ce qui est lié à l’Algérie, je m’exprime sur les colonnes des journaux, à travers des ouvrages et sur les plateaux de télévisions, comme je m’exprime sur l’histoire ». C’est par ces mots qu’Abdelmadjid Merdaci, a entamé le débat, mardi dernier, lors de la rencontre « Agora du livre » , à la librairie MédiaBook de l’entreprise nationale des arts graphiques (ENAG). Durant une bonne partie de la rencontre il a expliqué les motivations qui l’ont conduit à écrire un  ouvrage (Non encore édité) et qui porte le titre de « Journal de Marches, chroniques d’outre silence ».

Comme le titre le laisse supposer, l’ouvrage se nourrit de préoccupations   de l’heure, notamment le Hirak, un mouvement populaire contestataire qui revendique, depuis le 22 février dernier, « une Algérie nouvelle régie par des lois démocratiques et la rupture avec le régime totalitaire ».

L’auteur a affirmé que le contenu du livre est une somme d’articles que des journaux, avec lesquels il avait l’habitude de collaborer, ont refusé de publier à plusieurs reprises. Il n’hésitera pas à conclure à « une censure ». Ces articles, précise-t-il « sont liés au  Hirak, sur lequel je me pose des questions notamment sur la naissance de ce mouvement ». Pour Merdaci ,   « le mot Hirak est un concept étranger au langage politique algérien, une création médiatique ». L’auteur qualifie le mot Hirak d’ «OMNI » (Objet Médiatique Non Identifié) et se pose la question « comment s’est-il imposé au marcheurs ?  ». Plus que ça, l’historien se pose la question sur « les véritables instigateurs du Hirak », réfutant le caractère spontané du mouvement. Merdaci se pose d’autres questions, notamment sur    l’origine des slogans scandés par la foule et le fait que les mots d’ordre « soient repris dans toutes les villes du pays au même moment ». Il évoque in fine   « une économie sous-terraine du Hirak », «Qui finance, et sous quelles formes, le Hirak ? », s’interroge l’auteur. Revenant sur la question de la censure, Merdaci remet en cause le traitement du hirak par les médias. « Il n’y a aucune critique dans aucun organe de presse », s’exclame t-il. « Il n’est accepté aucune opinion contradictoire du Hirak », renchérit il. « Des milliers d’articles de presse traitent des marches et des marcheurs. Ils n’ont pourtant fourni aucune réponse aux multiples questions que le mouvement suscite légitimement » , écrit-il dans son livre. « Nous sommes sortis du parti unique au pouvoir, pour retomber dans le parti unique du Hirak », assène t-il.

Rattrapé par ses réflexe d’historien, Merdaci évoque le FLN qui rappelle t-il « a revendiqué les libertés, sans distinction d’origine ni de confession, dans la déclaration du premier novembre1954 ». Il s’est vigoureusement élevé contre l’amalgame entretenu entre  le FLN qui a déclenché la révolution et le parti post indépendance ». « Au risque de me tromper », se défend t-il,  il pose les questions et apporte    des hypothèses sur le sujet «  Cela aurait du se faire avant la parution de mon ouvrage », ajoute t-il. Merdaci explique qu’il « aurait aimé que ces articles soient publiés et qu’il y eut un débat autour, et écouter les avis des uns et des autres ».

Dans une première partie de l’ouvrage, Merdaci présente des articles, publiés en 2011 et liés aux « Printemps Arabes » et à leur impact sur la politique et la société algériennes.  

 

Hakim Metref

Santé

    • Stériliser les moustiques pour combattre des maladies

      L'ONU a indiqué jeudi qu'elle allait examiner s'il était possible de combattre des maladies comme la dengue ou Zika en réduisant le nombre de moustiques dans le monde, en traquant et stérilisant les mâles. Le constat de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est sans appel: les moustiques font partie des animaux les plus dangereux par le nombre de décès qu'ils provoquent dans le monde. L'infection à virus Zika, la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune sont ainsi quatre maladies transmises à l'homme par la même espèce de moustique, appelé Aedes aegypti.

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Conseil de la nation

Le Conseil de la nation reprendra ses travaux en séance plénière à partir de dimanche prochain par la présentation du projet de loi de finances 2020 (PLF 2020), suivie, le lendemain, du débat du projet de loi, puis de la présentation et du débat du projet de loi organique modifiant et complétant la loi organique relative aux lois de finances.

Ministère des Transports
Le 4e Salon international du transport et de la logistique, qu’organise la CACI en partenariat avec la Safex au Palais des expositions (Alger), prendra fin le 21 novembre.

Ministère de la Santé
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière lancera la campagne de dépistage du diabète et de l’HTA et leurs complications du 21 au 23 novembre à la place de la Liberté, wilaya de Khenchela.

Ministère des Sports
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui, présidera, le 21 novembre, à 18h30, au CCI Abdellatif-Rahal, une cérémonie en l’honneur de l’équipe nationale handisport d’athlétisme.

Ministère de l’Education nationale
Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, prendra part aux travaux de la 40e session de la Conférence générale de l’Unesco, qui aura lieu du 12 au 27 novembre à Paris (France).

 Ministère du Travail 

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam, en présence du ministre de la Santé, Mohamed Miraoui, et de l’Enseignement supérieur, Tayeb Bouzid, présidera le 21 novembre à partir de 9h au siège du ministère, la rencontre d’évaluation des travaux du comité de concertation intersectoriel.

 

Musée du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organisera, le 21 novembre , à 10h, la 416e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

CNAS

La caisse nationale de sécurité sociale, agence d’Alger lance jusqu’au 21 novembre au niveau des universités d’Alger une campagne d’information et de sensibilisation au profit des étudiants.

 

FCE
Le Forum des chefs d’entreprise, en partenariat avec l’Université des sciences et de la technologie Houari-Boumediène et Massachusetts Institute of Technology, organisera, samedi prochain, à 9h, au village universitaire de l’USTHB, une rencontre sous le thème «La recherche & développement et l’innovation en Algérie».

Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire don de sang.

Société algérienne de cardiologie
La Société algérienne de cardiologie organisera du 21 au 23 novembre à l’hôtel El Aurassi (Alger), son congrès international qui aura pour thème «les facteurs de risques cardiovasculaires et leurs impacts». 

 

Musée des beaux-arts
A l’initiative de l’ambassade d’Espagne à Alger, de la Royale Académie des beaux-arts de San Fernando et de l’Institut Cervantès d’Alger une exposition «Goya physionomiste», en hommage au peintre et sculpteur espagnol Goya, se tiendra du 21 novembre au 15 décembre prochain au Musée des beaux-arts d’Alger.

 

 Salle Ibn Zeydoun 

A l’occasion de la sortie de son nouvel album «Wlidy», le chanteur Youss donnera, le 21 novembre à la salle Ibn Zeydoun de l’Office Riadh El Feth, à Alger, un concert de musique.

 

Park Mall de Sétif
Le groupe Babylone sera en concert le 30 novembre à 14h à la salle The Dôme Park Mall, Sétif. La première partie sera assurée par Dj. Souhil.

Coupole Mohamed-Boudiaf
Le rappeur franco-algérien Anas se produira pour la première fois en Algérie avec un concert prévu le 21 novembre prochain à partir de 18h à la Coupole du complexe Mohamed-Boudiaf d’Alger. La première partie du spectacle sera assurée par Dj Randall et Zedk.

 

Roche Algérie
Le groupe pharmaceutique Roche Algérie organisera, les 22 et 23 novembre, à 14h30, au Sheraton Alger, le Sommet international de l’oncologie et hématologie.

 

Musée des beaux-arts
A l’initiative de l’ambassade d’Espagne à Alger, de la Royale Académie des beaux-arts de San Fernando et de l’Institut Cervantès d’Alger une exposition «Goya physionomiste», en hommage au peintre et sculpteur espagnol Goya, se tiendra du 21 novembre au 15 décembre prochain au Musée des beaux-arts d’Alger.

Institut français d’Alger

Robert Solé, essayiste et journaliste au journal Le Monde, animera, lundi prochain à 18h, à l’Institut français d’Alger, une conférence sous le titre «Ils ont fait l’Egypte moderne»

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept