Mohamed Lamine Bahri, universitaire et critique littéraire : «L’adaptation est une seconde vie pour l’œuvre»
Search
Samedi 04 Juillet 2020
Journal Electronique

Dans le cadre du forum virtuel du Théâtre national algérien (TNA), le professeur et critique littéraire Mohamed Lamine Bahri évoque l’interaction, dans le monde, des genres artistiques et leur enrichissement mutuel en s’interrogeant sur l’inexistence de cette interaction dans la pratique artistique en Algérie. Ni plus ni moins.

Il considère la chose comme étant l’un des facteurs de l’échec dans les différents genres artistiques chez nous.À l’ère de la mondialisation des arts, soutient l’universitaire, dans les pays développés notamment, les productions artistiques (roman, pièce de théâtre, composition musicale, film cinématographique, tableau de peinture, ...), naissent et évoluent dans leurs milieux esthétiques pour, ensuite, parcourir d’autres univers artistiques lesquels l’adoptent et l’adaptent à leurs propres mécanismes et contextes. Cette migration donne une seconde vie à l’œuvre ainsi qu’à un nouveau public. Bahri cite, en exemple, l’œuvre de Cervantès «Don Quichotte», née d’un roman puis adaptée au théâtre, aux arts plastiques, en musique, en chorégraphie, au cinéma, à la télé et en animation... L’œuvre, bien que connue en tant que roman, a connu de la sorte un élargissement du public et gagne en notoriété en interférant dans d’autres genres artistiques. Dès qu’elle quitte son genre originel, elle devient une œuvre universelle embrassant un public divers.
Le critique littéraire, considère que le mouvement artistique démontre que même des œuvres qui n’ont pas pu atteindre un public dans le genre originel, le deviennent et gagnent en notoriété grâce à d’autres genres artistiques. Il prend, à ce propos, un autre exemple, à savoir le film américain «Danse avec les loups» du réalisateur et comédien Kevin Costner, lequel film s’est inspiré d’un roman raté d’un jeune novice. Ce qui est étrange, ajoute Bahri, c’est que cette migration du texte à travers d’autres arts a contribué à la célébrité du roman, initialement abandonné et inconnu des lecteurs. Ainsi des œuvres ont parcouru tous les arts et sont devenues immortelles dans la mémoire de tous les peuples. Lorsque les arts se chevauchent, dit-il, ils se sauvent mutuellement et élargissent leur public.

Contexte
«Pourquoi ce croisement des arts ne se produit-il pas chez nous ?» s’interroge le critique. Quels en sont les obstacles? Mohamed Amine Bahri affirme que le succès ou l’échec de l’œuvre ne dépend pas uniquement de son art d’origine, mais aussi de la vivacité du reste des arts qui l’entourent. Par conséquent, la «mort» du cinéma dans notre pays nuit au théâtre et au roman, et la faiblesse du mouvement des arts plastiques est nuisible au reste des arts, et l’inactivité des groupes artistiques musicaux et de danse paralyse le mouvement théâtral, et même le roman qui prend de nos jours des pas énormes en couronnant les œuvres de nos romanciers dans le monde, et les exemples sont bien nombreux ...
«Nous appelons à partir de cette plate-forme artistique le reste des arts et ceux qui y sont impliqués, praticiens et officiels et même les masses et les amateurs, à échanger leurs produits pour qu’ils ne restent pas piégés dans leur berceau et peut-être y mourir. Le concept d’universalité part de l’ouverture mutuelle entre les arts. En effet, le secret de la vie d’un art ne réside pas en lui, mais en d’autres. En les Investissant esthétiquement et idéologiquement, et en les présentant dans des formes renouvelées qui intéresseraient d’autres genres d’arts et de publics.» Mohamed Lamine Bahri est professeur de critique littéraire et de littérature universelle à l’université de Biskra. Il a publié plusieurs livres de critique, de traduction et de réflexion. il est l’auteur de plusieurs publications dans des forums nationaux et internationaux, ainsi que des essais critiques dans le théâtre, le cinéma et le roman dans des magazines, périodiques et journaux nationaux et arabes. Il a également été membre du jury dans des prix locaux et internationaux de romans et de théâtre et dans les comités scientifiques de revues universitaires nationales et internationales.

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

    • La Chine reprogramme le lancement d'un satellite Beidou

       La Chine a reprogrammé le lancement du dernier satellite du système de navigation par satellite BeiDou (BDS) pour mardi. Les problèmes techniques, liés à la mission de lancement, ont maintenant été résolus, selon le Bureau chinois de navigation par satellite.
      Le lancement du satellite BDS-3 était initialement prévu pour le 16 juin, mais a ensuite été reporté en raison des problèmes techniques, découverts lors des tests de pré-lancement.
      Ces problèmes techniques ont maintenant été résolus, et la fusée porteuse Longue Marche-3B, qui sera utilisée pour lancer le satellite, a terminé tous les tests avant le remplissage du propergol, a annoncé le bureau. Les fonctions et les propriétés de la fusée répondent toutes aux exigences de la mission, et le remplissage de propergol conventionnel a été achevé, a-t-il ajouté.

L'agenda

Ministère de la Santé
Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, et le président de l’Association des ouléma algériens, Abderrezak Guessoum, animeront, le 05 juillet , à 10h, une conférence de presse au ministère de la Santé à Alger.

FAN
Le président du parti FAN, Djamel Ben Abdeslam présidera, le 05 juillet  à 9h30 au siège du parti à Aïn Naâdja, la cérémonie organisée à la double occasion de la fête de l’Indépendance et de la Jeunesse.

Talaie El Houryette
Abdelkader Saâdi, président par intérim de Talaie El Houryette animera, mardi prochain( 07 juillet ) , à 11h au siège du parti (Hydra, Alger), une conférence de presse portant sur le projet de révision de la Constitution.

 

Exposition  virtuelle
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Culture
La direction de la culture de la  wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh — fcnafa — et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight, le dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prolongé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept