à lire ouvert : Le 20 août 1955 dans le roman «Les Sept Remparts de la citadelle»
Search
Jeudi 04 Juin 2020
Journal Electronique


Par Mohamed Bouhamidi

Dans la région de Skikda, en août 1955, la lutte armée a réussi sa coalescence avec l’attente du combat des paysans. Les terres sont riches, mais spoliées aux tribus et propriétés, désormais, des colons. Les Algériens en possèdent aussi, moins bonnes, dans les zones montagneuses reculées. Les structures tribales sont intactes et l’ancienne économie agraire a été brisée par la colonisation, mais continuent d’arriver du Grand Sud, les éleveurs pour les alpages d’été. Se noue un amour entre un jeune paysan et une fille d’éleveur en écart avec les mœurs, les traditions, les tabous. Il obtiendra sa main en l’enlevant et tout légal qu’elle soit cette union, il sera rejeté en dehors du clan. Dans la mémoire de cette région, les traces profondes des circonscriptions forcées de la Première et Deuxième Guerres mondiales marquent les mémoires. Les massacres de masse du 8 mai 1945, encore plus, traumatismes effroyables. Pour certains algériens, ces traces sont convaincantes de la puissance invincible de la France et le paternalisme des colons les satisfait pour se faire bonne conscience que les maîtres ne sont pas si mauvais que cela. Le colon a pris possession de leurs têtes. D’autres se consolent en renvoyant aux décrets du Destin, leur sort misérable et infra humain. Mais du 8 mai 1945 d’autres Algériens sont revenus du traumatisme, ils occupent les maquis désormais et mènent la guerre. L’hésitation est le trait dominant. Caïds et assimilés créent les Harka et dès ces premiers mois de l’insurrection les clivages se font autant dans les rangs des Algériens qu’entre le peuple et le colonialisme, configuration qui se répète à chaque irruption de notre peuple dans l’histoire de la lutte contre les Romains aux luttes pour la libération du colonialisme et néocolonialisme. Le colon qui connait et «aime» ses indigènes va les acheter, les pousser à informer et attisera toutes leurs divisions. Le colon pousse, avant même l’armée française, à la guerre civile entre algériens. Rome avait fait ainsi. Dans les maquis, les premières unités combattantes se forment. Les grades n’existent pas et l’officier est le père des djounoud. Le commissaire politique qui est encore le chef militaire essaye de transformer les paysans en base de la révolution et enraciner l’idée d’indépendance. Mais le langage ALN, langage de la modernité politique, ne passe pas. Les djounoud et les paysans se parlent dans leur culture profonde : proverbes, sentences, allégories dont le but est d’exprimer et de détecter la détermination et la volonté de combat et non cette vue moderne, cette vue politique, sur une lutte qui pour eux est de l’ordre de la nécessité pas de l’option. L’offensive du 20 août décidée, douars et villages se préparent. Un très vieux patriarche, rescapé de la résistance du siècle dernier désignera comme chef militaire de cette zone, le proscrit pour faute d’amour et non d’honneur, l’homme qui connaissait le mieux les montagnes et les hommes, sous les yeux éberlués du chef politico-militaire. L’anthropologie surclassait la politique. Fresque historique et sociologique, épopée guerrière, plongée psychologique dans l’âme des acteurs, manuel de la guérilla rurale et urbaine et de l’organisation populaire, précis de logistique révolutionnaire, représentation sans complaisance des déchirures familiales et sociales, les Sept Remparts de la citadelle est aussi un livre du déchirement humain.

Les Sept Remparts de la citadelle – 2 tomes – Mohamed Maarfia – éditions ANEP – 2003 -

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

Ministère de l’Environnement
La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Mme Nacéra Benharath, présidera, le  04 juin , dans la wilaya de Ghardaïa et la wilaya déléguée d’El Ménéa, la célébration de la Journée mondiale de l’environnement.

Radio DGSN
L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale diffusée sur les ondes de la Radio Chaîne I à 16h, sera le  03 juin , consacrée à la sensibilisation sur le danger de laisser les enfants seuls dans un véhicule.

Radio algérienne
L’Etablissement public de radiodiffusion sonore organise, le  04 juin à 9h, à l’auditorium du centre culturel Aïssa-Messaoudi, une cérémonie en l’honneur du personnel de la Radio algérienne mobilisé depuis le début de la crise sanitaire.

 

Assurance et finance islamique 

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, la 2e édition du Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Salon Impex2020
Le Salon Import-export inter-africain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Djazagro
Le Salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins Maritimes d’Alger.

Culture
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. La date limite de dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prorogée.

Algérie Télécom
Algérie Télécom a lancé le 27 mars dernier le service de demande de lignes téléphoniques et celui de la signalisation des dérangements via son site web www.algérietelecom.dz .Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre via le courrier électronique les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements sur le site web sans déplacement.

 

 

 

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept