«L’homme-ferme», une nouvelle de Abdelhamid Benhadouga
Search
Lundi 10 Août 2020
Journal Electronique

Le colon, plus qu’un usurpateur, un spectre, une image qui continue d’agiter les nuits de ses victimes, plus d’un demi-siècle après l’indépendance du pays. On le voit toujours, sur les pages jaunies de vieilles revues, ou dans les documentaires historiques passés, occasionnellement, à la télé, coiffé de son Salacot, arrogant, la mine impavide, maniant sa trique en direction des pauvres fellahs à l’échine pliée par le pénible métier de la terre. Dans son recueil de nouvelles, «L’Écrivain» paru en 1984 aux éditions Enal, Abdelhamid Benhadouga en consacre toute une histoire, «L’homme-ferme» par laquelle le défunt écrivain, ancien moudjahid qui plus est, témoigne de l’horreur incarnée par ce représentant suprême de l’ordre colonial. Alam (douleur) Léonard est l’archétype de ces gros propriétaires terriens débarqués manu militari dans les bâtiments de guerre de De Bourmont, qui, quelques années plus tard, formaient presque à eux seuls l’édifice colonial avec tous les pouvoirs dont ce système les a pourvus. C’est dans la grande ferme de brigand que se déroule l’histoire, racontée par un enfant, fils de fellah, avec des mots crus, durs et lancinants, dévoilant l’image quasi surhumaine que les pauvres fellahs se faisaient de leur «maître» oppresseur. Plus d’un siècle d’une entreprise coloniale sans commune mesure en domination et en violence, il était tout à fait ordinaire que le peuple, meurtri dans sa chair et son honneur, prête à ses fouetteurs des vertus ontologiques. Si puissants, furent-ils. L’imaginaire collectif y fut profondément frappé. C’est ce que dénote ici le narrateur, dévoilant la conduite du colon envers «ses sujets» qu’il considérait, ni plus ni moins, comme ses propres bêtes. «À ses yeux, nous formions, tous, hommes, bêtes et terre, la ferme qu’il incarnait à lui seul », constate l’enfant. «Alam Léonard, poursuit-il, régentait notre vie dans ses moindres détails. Il décidait, à notre place, de notre gamelle et de notre travail… notre vie était réglée en fonction de la sienne. Nous ne pensions à rien. Nous l’attendions à son retour de voyage, nous guettions son réveil, son sommeil… tous ce que nous faisions n’était pas plus que d’appliquer ses ordres. Il vivait, nous attendions». «L’homme, à nos yeux, travaille la terre, pait le bétail, moissonne, entretient les arbres. Il est forcément d’un teint buriné à l’image de la terre». Et de s’étonner : «Le plus étrange est que nous n’avons jamais pensé qu’il n’était qu’un homme parmi les hommes. Sinon, nous nous sérions révoltés». Dans cette nouvelle, Benhadouga se prête au témoignage d’une page sombre de notre histoire. Il ne se contente pas de son statut d’écrivain-témoin. Il recourt à une approche à la fois historique, psychologique et anthropologique dans son analyse de ce monstre qui a réduit à l’asservissement tout un peuple dont la fierté, le courage et le martyre ont néanmoins fini par chasser et l’homme et le spectre. 

 Amine Goutali

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère des Ressources en eau

Une commission du ministère des Ressources en eau, dépêchée par le ministre Arezki Berraki, et présidée par le secrétaire général du ministère, effectuera, le 10 août , une visite dans la wilaya de Tindouf pour enquêter sur les raisons des perturbations enregistrées dans la distribution d’eau potable ces derniers jours.

 

MDN
La Direction des industries mécanique militaires procèdera le 11 août, à 11h, au niveau de la société algérienne de l’industrie lourde à Rouiba (Alger), à la distribution des camions Mercedes Benz au profit de la direction centrale du matériel et aux différents organismes publics et privés.

AFIC 2020

Le Forum africain sur l’investissement et le commerce AFIC 2020 aura lieu les 10 et 11 octobre à l’hôtel Sheraton d’Alger, sous le thème «Transformation énergétique, l’économie alternative».

 

Exposition  virtuelle

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

Fédération algérienne de voile 
Le premier stage des sélections algériennes de voile se déroulera la mi-août à l’Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d’Alger-Plage (Est).

Hebergement/Kdhosting : kdconcept