Imprimer

Une opération de lâcher de 500 antilopes et de 1.500 outardes a été organisée, mardi, au niveau de la réserve naturelle de la localité de Ledjdar, relevant de la commune d’El Kesdir, située à 300 kms à l’Ouest de Nâama.

Cette opération s’inscrit dans le cadre d’un programme soutenu par le bureau du Vice-Président de l’Etat des Emirats Arabes Unis, Président du Conseil des ministres, Gouverneur de Dubaï, Cheikh Mohamed Ben Rached Al Maktoum.

Ce programme vise la protection des richesses faunistiques, le repeuplement des espèces menacées d’extinction et leur réintroduction dans un environnement propice comme l’avait souligné un membre de la délégation émiratie, Khaled Ben Suleiman, qui a supervisé cette opération, en présence du wali de Nâamaa Mohamed Hadjar.

"Ces lâchers, entamés il y a trois années déjà et ayant pour but de suivre les étapes d’adaptation des gazelles et des outardes dans un espace fermé et de leur repeuplement, peuvent nous encourager à élargir ces actions pour toucher d’autres espèce, permettant à la réserve naturelle de Lejdar de jouer pleinement son rôle", a souligné le même intervenant.

Cette action initiée au niveau de cette réserve, s’étendant sur 300.000 hectares, vise à protéger l’équilibre et la diversité écologique dans cette région saharienne, avait souligné le directeur des forêts de la wilaya de Nâama, Amame Mimoune.