Imprimer


A l’instar des visites d’inspection effectuées respectivement dans les daïras de Sidi Amar et Cherchell, où il s’est enquis notamment de l’état d’avancement de projets d’équipements publics et programmes de logements implantés dans les communes relevant de ces deux circonscriptions, le wali de Tipasa, Amar Hadj Moussa, a rencontré, jeudi dernier, comme c’est de tradition désormais, des représentants de la société civile et des citoyens de la daïra de Koléa. Cette rencontre, qui s’est déroulée à l’amphithéâtre de l’école des impôts, a été une occasion pour débattre des problèmes spécifiques à la localité connue pour sa densité démographique importante. Face au wali et à l’exécutif de la wilaya, les citoyens présents ont abordé plusieurs questions inhérentes à l’organisation de la ville, la couverture sanitaire, le monde du sport ainsi qu’à d’autres secteurs d’intérêt collectif. Comme il fallait s’y attendre, le problème de stationnement dans la ville du chef-lieu de la daïra a été soulevé, particulièrement la prolifération des parkings anarchiques. A ce propos, le wali fera savoir qu’une instruction ministérielle régissant et organisant cette activité existe. Par voie de conséquence, il a donné instruction aux maires d’établir la carte de répartition des parkings en intra-muros suivant les conditions devant garantir non seulement la fluidité de la circulation, mais aussi la sécurité des véhicules. Outre cette question, les présents ont évoqué l’état des routes à Chaïba notamment ainsi que le renforcement de la carte de la santé dans cette localité. Toutes ces doléances seront prises en charge selon leur caractère urgent et les disponibilités financières. Par ailleurs, le wali de Tipasa a tenu, la semaine dernière, une réunion avec les 10 chefs de daïra ainsi que des membres de l’exécutif au terme de laquelle il a été décidé d’identifier au plus vite les zones d’ombre et les localités enclavées sur le territoire de la wilaya, et ce, pour engager des actions urgentes afin de lutter contre les disparités et, partant, améliorer les conditions de vie et de l’environnement du citoyen.
 A. L.