Search
Plus de 10.000 délinquants interpellés dans les trains
Vendredi 23 Février 2018
Journal Electronique

Un travailleur de  la SNTF a été, la  semaine dernière, sauvagement agressé à l’arme blanche à l’intérieur d’un train à Birtouta, dans la banlieue d’Alger. Ses collègues ont aussitôt  entamé un mouvement de protestation, pour dénoncer l’insécurité.  Selon les données de la Gendarmerie Nationale 53 plaintes liées aux agressions dont ont été victimes, des agents de la SNTF, ont été traitées, en moins de 8 mois de l’année en cours.

Un reportage de Neila Benrahal

Les travailleurs de la SNTF …Basta !

Le délégué des travailleurs, El Hadi Chemoun, affirme  que la sécurité est une priorité majeure.  Selon lui « le récent  mouvement de protestation visait à  attirer l’attention des autorités. Plusieurs travailleurs ont été victimes d’agressions. Le renforcement de la sécurité est notre revendication prioritaire ».

Contrôleurs et  chefs de train  estiment  que le nombre d'agents de sécurité « n'est pas suffisant pour assurer leur protection, d'autant que les actes d'agression et de saccage se multiplient ».

Dans  les trains régionaux et ceux  des grandes lignes l'insécurité est pesante , selon ces derniers mais des cas graves ont été également enregistrés sur les  trains de la banlieue de la Capitale. « Notre collègue a été hospitalisé », ont-ils déploré. Suite à ce récent incident, des responsables de la direction de la société se sont réunis avec des représentants des travailleurs : « Nous avons dialogué et sommes parvenus à un accord pour renforcer la sécurité au niveau du réseau ferroviaire et des gares », a assuré le DG-adjoint de la SNTF, Djamel Adjout.

La direction de la société s’est engagée, à renforcer la sécurité. A cet effet, la SNTF a choisi d’adopter une nouvelle approche, celle de la dissuasion. Une politique appliquée dans les limites que la loi autorise. Pour garantir la sécurité des voyageurs et des biens, l’entreprise dispose d’outils  visant  la protection des infrastructures, des installations fixes et des équipements roulants. La SNTF a fait savoir, que la sécurité ferroviaire doit répondre à plusieurs conditions. En plus de l’entretien courant des voies et installations ferroviaires, elle  assure la surveillance et l’éclairage. Sa nouvelle approche est basée principalement sur la prévention des atteintes physiques et la dissuasion contre tout acte de violence. Un important effectif, portant uniforme est engagé pour accomplir cette mission. L’assistant du PDG de la SNTF Abdelwahab Aktouche soutient que la sécurité des voyageurs, des marchandises et des travailleurs « est une priorité ». « la SNTF accorde un intérêt particulier à ce  volet.  Notre société est comme toute entreprise assure la sécurité  conformément à la loi .Des mesures ont été prises notamment le renforcement et la formation des agents de sécurité ». Le responsable a toute fois, soulevé la limite de la mission de ces  agents. « Ils ne peuvent pas interpeller l’ auteur d’un délit et nous travaillons en coordination avec les services de sécurité », a-t-il souligné.  Il signale aussi  « une baisse des accidents et incidents  grâce aux dispositifs mis en place par la direction de la SNTF notamment au niveau des grandes gares , à l’instar de celles  d’El Harrach , de Zéralda , de Thénia et de  Blida.  « Des mesures spéciales ont été prises en prévision de la rentrée   pour répondre aux besoins des étudiants et travailleurs notamment dans les trains régionaux très tôt le matin et durant la soirée », a-t-il assuré. « Il s’agit de l’affaire de tous.  Il faut que le citoyen fasse preuve de civisme et de responsabilité pour préserver ses  biens », a-t-il souligné.

Les gendarmes traquent les délinquants dans les trains

En réponse à la demande de voyageurs qui avaient déploré l’absence de véritables agents de sécurité, des brigades Ferroviaires spécialisées ont été crées, ces dernières années afin d’assurer la sécurité des biens et des personnes. « Ces brigades sont composées d’éléments formés pour  sécuriser le transport des voyageurs et des marchandises. Elles sont déployées au niveau de postes permanents au niveau des gares des grandes villes. Elles mènent des patrouilles appuyées par des Sections Spéciales d’Intervention (SSI) , unités spéciales de la GN et des brigades cynophiles de chiens spécialisés dans la lutte contre le trafic de drogue et d’explosifs» , explique le Commandant El Hadi Bachar chargé de la communication au Commandement de la GN. Il évoquera  l’importance de cette brigade dans la protection du réseau ferroviaire où des agressions et des actes de vandalisme continuent d’être déplorés, causant des dégâts tant pour les voyageurs que pour le patrimoine de la SNTF. Il a relevé que ces brigades sont présentes sur le terrain. Toutefois, leur mission ne se limite pas  à la sécurisation des voyageurs et des marchandises.  Elle est essentiellement axée sur la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, notamment le crime organisé et le terrorisme. Des criminels recherchés y compris des terroristes , ont tenté de trouver « refuge » dans les trains, pour éviter leur interpellation et identification dans les points de contrôle  routiers. Des tentatives de transport de produits explosifs à bord de train avaient été déjouées grâce à la vigilance des services de sécurité. du 1e Janvier au 15 août de l’année en cours, 10 871 personnes ont été arrêtées par les brigades ferroviaires déployées à travers 9 wilayas , pour différents délits notamment des agressions des agents de la SNTF , caillassage des wagons, Coups et Blessures Volontaires (CBV) , immigration clandestine et consommation de stupéfiants. les gendarmes ont mené 4 940 patrouilles qui se sont soldées par le contrôle de 37 847 voyageurs. Ceci a permis l’arrestation de 107 personnes recherchées , dont la moitié à Alger. Les mêmes unités ont procédé également à l’identification des véhicules au niveau des gares Ferroviaires de Chlef, Constantine, Bordj Bou Arreridj. Le plus grand nombre des voyageurs contrôlés a été enregistré aux gares Ferroviaires de la wilaya de Blida avec 18 179 personnes soumises à la fouille.  Ces opérations ont permis d’interpeller de nombreuses personnes impliquées dans des agressions contre des agents de la SNTF et des jets de pierres ainsi que des insoumis au service national . A Annaba, les brigades Ferroviaires ont interpellé 8 164 voyageurs . Les mêmes équipes ont identifié 7 071 personnes dont 56 recherchées pour différents délits. A  Béchar, les gendarmes de chemin de fer ont mené 566 patrouilles ayant permis l’identification de 2 633 voyageurs. En effet, les descentes dans les trains au niveau des gares de cette wilaya frontalière se sont soldées par 16 arrestations dont 6 liées à l’immigration clandestine. En outre, des tentatives de contrebande via le train ont été déjouées. Selon la même source, 115 bouteilles de boissons alcoolisées, 174 tabliers, 32 chemises pour hommes , 30 pantalons Jean et 48 unités de produits pyrotechniques ont été saisis . A Constantine, deux voyageurs ont été arrêtés pour notamment consommation de stupéfiants.

Une enveloppe financière a été allouée au secteur du transport Ferroviaire, dans le cadre du programme national d’investissement et de modernisation du rail. Le train est l’un des moyens les plus surs pour se déplacer. Des rames modernes et hautement équipées ont été mises en service ces dernières années. La preuve en est l’afflux de voyageurs. Asma est résidente à Blida et employée dans une entreprise publique à Alger-centre. Elle prend chaque jour le dernier train vers El Affroun. « C’est le meilleur moyen et le plus rapide mais il n’est pas le plus sûr dans certaines stations. Certes l’insécurité a sensiblement baissé et les agents de sécurité des trains sont présents dans les wagons mais le problème se pose surtout au niveau de la gare d’El Harrach et l’arrêt de Birtouta, notamment depuis le relogement des familles dans de nouveaux quartiers. Des jeunes n’hésitent pas à lancer des pierres au passage du train. D’autres profitent de la baisse du nombre des voyageurs pour circuler librement dans les wagons et n’hésitent pas à intimider les voyageurs notamment les jeunes femmes. Des agents de sécurité interviennent mais pas en force. Il faut que des policiers ou des gendarmes soient présents à l’intérieur des trains durant la soirée », a-t-elle souhaité.

Malades mentaux dans les wagons

Amine, cadre dans une société publique se dit  « client fidèle  de la SNTF ». «  Je prends le train  d’Agha vers Ain Taya mais je n’ai pas constaté un incident majeur. La sécurité est assurée et les agents sont présents. Ils mènent des patrouilles, ce qui est rassurant, surtout avec le recours de plusieurs citoyens durant la saison estivale  à ce moyen de transport, pour éviter les embouteillages au niveau de la côte Est ». Khaled habite à Boumerdes et est  fonctionnaire à Hussein dey. « J’ai un  véhicule mais je préfère emprunter le train. Le problème qui se pose concerne surtout   le non respect des horaires de départs et de destinations. Il m’est arrivé à plusieurs reprises d’assister à des scènes désolantes. il ya de cela une semaine. On avait  annoncé à la gare d’Agha  un train vers  Reghaia . Des  familles nombreuses parmi les voyageurs, ont pris place dans les wagons mais surprise, le contrôleur  annonce qu’il s’agit de la destination d’El Affroun ». Khaled  estime que le problème de l’insécurité ne se pose pas mais il  plaide pour le renforcement de la sécurité le soir dans les wagons. «  Des malades mentaux montent à bord des trains de la banlieue-Est. Leur comportement est imprévisible et ils constituent un risque, voire un danger », dit il . Des usagers de la ligne Birtouta vers Alger  font face à des désagréments dus. Mohamed, un père de famille a relevé « le manque de civisme et la passivité des voyageurs, indifférents à certains comportements agressifs notamment à l’égard des filles, ce qui a encouragé les délinquants à dicter leur loi ». «  C’est le point noir», juge-t-il. Amira a emprunté le train de Chlef, il y a quelques jours, pour assister à un mariage d’une amie. Elle fut témoin  de scènes de manque de respect envers des voyageurs .Sid Ali, agent de sécurité sur  la ligne Alger -Zéralda, avoue son incapacité à réagir face  aux délinquants éventuellement armés. « Notre travail est risqué. Nous sommes limités face de la violence et l’agressivité de certains voyageurs. Nous n’avons pas de tenues d’intervention mais des gilets et nous contrôlons avec des mains nues », se plaint il.

  • scène match  MCA CRB
  • Kaaouane
  • Kaaouane
  • Kaaouane
  • Kaaouane
  • Kaaouane
  • 07 02 2018 Sénat célébration 20 anniversaire ph larbi
  • 07 02 2018 Senat célébration 20 anniversaire ph larbi
  • 07 02 2018 Senat célébration 20 anniversaire ph larbi
  • 07 02 2018 Senat célébration 20 anniversaire ph larbi
  • 07 02 2018 Senat célébration 20 anniversaire ph larbi
  • scène match  MCA CRB
  • scène match  MCA CRB
  • scène match  MCA CRB
  • scène match  MCA CRB
  • Réunion  5 + 5
  • scène match  MCA CRB
  • scène match  MCA CRB
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion 5+5
  • scène match  MCA CRB
  • Réunion  5 + 5
  • scène match  MCA CRB
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • Réunion  5 + 5
  • ouyahia Asal
  • Oyahia Asal
  • ouyahia Asal
  • ouyahia Asal
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • Yousfi lors de l inauguration de plusieurs usine a Alger
  • idir a la coupole
  • idir a la coupole
  • idir a la coupole

Monde

Société

    • Déperdition scolaire : 260.000 élèves quittent chaque année l'école, selon le Crasc

      D’après les statistiques du centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle d’Oran ( Crasc) , 246 000 élèves sont exclus chaque année des écoles , pour diverses raisons. Ces adolescents, quand ils ne sont pas récupérés par les centres de formation professionnelle, se retrouvent totalement livrés à eux même, sans repères ni perspectives.

Environnement

    • La hausse du niveau des océans s'accélère

      Une étude publiée lundi révèle que la montée des océans s'accélère et le niveau des eaux pourrait grimper de 65 centimètres d'ici la fin du siècle, un chiffre conforme aux estimations des Nations unies et qui pourrait poser de sérieux problèmes aux villes côtières.

Economie

Culture

Sciences et Technologies

    • Un écran LED comparable à une seconde peau

      Un écran ultrafin, souple comme un pansement, qu'on peut se coller sur la main pour recevoir et envoyer des messages: c'est l'invention d'un universitaire japonais, qui rêve de la voir utilisée notamment dans le domaine de la santé.

Sports

Santé

Medias

    • Face à une déferlante d’offres de programmes adaptés, la télévision tiendra-t-elle encore longtemps ?

      Tous les indicateurs vont dans le sens d’une régression des bassins d’audience des télévisons traditionnelles.

L'agenda

APN

La commission des transports, des Transmissions et des Télécommunications,organise le 26 février, à partir de 8h, au Centre International Abdellatif Rahal Club des Pins, une journée parlementaire autour « le rôle des secteurs du Transport, des Transmissions et des Télécommunications dans le développement économique national »

 

MDN

Le regroupement sportif national militaire d’athlétisme, sera organisé le 7 mars au centre de regroupement et de préparation des équipes nationales sportives militaires de Ben Aknoun.

 

Ministère des Moudjahidines

Le ministre des Moudjahidines, M. Tayeb Zitouni présidera le 3 mars dans la wilaya de Oum El Bouagui, la cérémonie du 61ème anniversaire de la mort du héros de la révolution, le martyr Larbi Ben M’hidi.

 

Ministère des Moudjahidines

Le ministre des Moudjahidines, M. Tayeb Zitouni présidera le 27 février à Ouargla, la cérémonie du 56ème anniversaire des manifestations du 27 février 1962à Ouargla.

 

 

Ministère des travaux publics et des transports

Le ministre des travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane, effectuera jeudi, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mascara.

 

Ministère de l'Agriculture

Le Ministre de l'agriculture du Développement Rural et de la Pêche M. Abdelkader Bouazghi effectue depuis hier une visite du travail et d'inspection dans la Wilaya de Souk Ahras.

 

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé de la population et de la réforme hospitalière organise jeudi au niveau de la place de la liberté Beb Essebt, Blida la semaine maghrébine sur la santé scolaire et universitaire .

 

Ministère du tourisme

Le Ministre du tourisme et de l'Artisanat M. Hassen Mermouri effectuera jeudi une visite de travail et d'inspection dans la wilaya d'Oran.

 

Wilaya d’Alger

La Wilaya d’Alger célébrera jeudi à 9h30, la journée nationale de la Casbah.

 

Radio DGSN

La radio DGSN émis sur la chaine 1 de la radio national et à travers l’émission de vulgarisation sur la prévention routière « Li amnikoum », sera consacrée jeudi à parti de 16h aux préoccupations et questions des auditeurs sur la prévention routière.

 FLN

Le secrétaire général du parti FLN, M. Djamel Ould Abbes organise le 24 février   à14h00 à la salle omnisport de la wilaya de Mila, une rencontre régionale avec les élus locaux.

 

ANR

Le Secrétaire général du parti, M. Belkacem Sahli animera le 24 février à9h30, à la maison de jeune Saïd Sennani de Boumerdès, une conférence régionale des élus locaux des wilayas du centre.

 

MDN

La première région militaire organise jusqu’ au 23 février à partir de 08h30, au niveau de L'École nationale préparatoire aux études d'ingénieur d’El Harrach, le championnat national militaire inter- écoles de natation

 

Musée nationale de moudjahid

Le Musée National du Moudjahid organise jeudi  à10h, à la Kisma de Sidi M’hamed et simultanément au niveau des musées de toutes les wilayas du pays, la 237ème rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de libération.

 

Institut Culturel Italien

L’institut Culturel Italien d’Alger organise le 26 février à9h30 au Palais de la Culture, Moufdi Zakaria, une journée d’étude sur le patrimoine.

 

CYCLISME

Dans le cadre des rencontres avec le sport, le ministère de la jeunesse et des sports algérien et la fédération algérienne de cyclisme, en collaboration avec l’Ambassade d’Espagne et l’institut Cervantès d’Alger , organisent jusqu’au 24 février ,des rencontres dans le domaine du cyclisme avec la participation de Alvaro Pino cycliste espagnol de renom.

 

JETRO

L'organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO) organise jusqu’ au 22 février 2018 l'envoi d'une mission d'affaires en Algérie à destination des entreprises japonaise.

 

Dar El Kenz

La galerie d’Art Dar El Kenz organise le 24 février à 15h, le vernissage de l’exposition de l’artiste Kamel Benchemakh intitulée les empreintes du temps.

 

 

HORIZONS, VOTRE JOURNAL EN PDF

Reportage

    • Sous un manteau de neige, la splendide Tikjda ravit ses visiteurs

      La station climatique de Tikjda (est de Bouira), perchée à 1.478 mètres d'altitude, a retrouvé sa splendeur hivernale grâce aux importantes quantités de neige enregistrées ces dernières 24 heures sur ses hauteurs, drainant depuis samedi des dizaines de visiteurs malgré les difficultés d'accès en raison de la chaussée glissante.

      Après plusieurs semaines d'attente, les hauteurs de ce merveilleux site touristique étaient toutes revêtues d'un manteau blanc, offrant aux différents coins une beauté féerique. D'ailleurs, dès les premières heures de dimanche et de lundi, des dizaines de visiteurs, dont des familles, affluent à Tikjda en provenance de Bouira et d'autres wilayas limitrophes à l'image de Béjaia, Boumerdès et Alger.

      Read more Sous un...

    • La Place des Martyrs fait sa mue

      Sahat Echouhada se positionne en place touristique de bonne facture

      La Place des Martyrs peut devenir un circuit touristique par excellence. La Basse Casbah compte également des Palais et des sites à découvrir. Avec l’ouverture imminente de la station qui y mènera Alger enrichira son offre touristique.

      Un reportage de Neila Benrahal

      Read more La Place...

Destination Algérie

    • L’Hôtel Tahat (Tamanrasset) fermé pour 24 mois, mise à niveau pour booster le tourisme Saharien

      L’hôtel Tahat de Tamanrasset vient de fermer ses portes, à partir du  1e Février pour des travaux de réhabilitation et modernisation. Selon l’entreprise de Gestion touristique de Tamanrasset (EGTT), cet hôtel est inscrit sur la liste de neuf hôtels à réhabiliter dans le Sud. « L’objectif est la mise à niveau aux normes internationales », a indiqué la direction.

      De notre envoyée spéciale à Tamanrasset : Neila Benrahal

Histoire

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept