Search
Plus de 10.000 délinquants interpellés dans les trains
Samedi 23 Septembre 2017
Journal Electronique

Un travailleur de  la SNTF a été, la  semaine dernière, sauvagement agressé à l’arme blanche à l’intérieur d’un train à Birtouta, dans la banlieue d’Alger. Ses collègues ont aussitôt  entamé un mouvement de protestation, pour dénoncer l’insécurité.  Selon les données de la Gendarmerie Nationale 53 plaintes liées aux agressions dont ont été victimes, des agents de la SNTF, ont été traitées, en moins de 8 mois de l’année en cours.

Un reportage de Neila Benrahal

Les travailleurs de la SNTF …Basta !

Le délégué des travailleurs, El Hadi Chemoun, affirme  que la sécurité est une priorité majeure.  Selon lui « le récent  mouvement de protestation visait à  attirer l’attention des autorités. Plusieurs travailleurs ont été victimes d’agressions. Le renforcement de la sécurité est notre revendication prioritaire ».

Contrôleurs et  chefs de train  estiment  que le nombre d'agents de sécurité « n'est pas suffisant pour assurer leur protection, d'autant que les actes d'agression et de saccage se multiplient ».

Dans  les trains régionaux et ceux  des grandes lignes l'insécurité est pesante , selon ces derniers mais des cas graves ont été également enregistrés sur les  trains de la banlieue de la Capitale. « Notre collègue a été hospitalisé », ont-ils déploré. Suite à ce récent incident, des responsables de la direction de la société se sont réunis avec des représentants des travailleurs : « Nous avons dialogué et sommes parvenus à un accord pour renforcer la sécurité au niveau du réseau ferroviaire et des gares », a assuré le DG-adjoint de la SNTF, Djamel Adjout.

La direction de la société s’est engagée, à renforcer la sécurité. A cet effet, la SNTF a choisi d’adopter une nouvelle approche, celle de la dissuasion. Une politique appliquée dans les limites que la loi autorise. Pour garantir la sécurité des voyageurs et des biens, l’entreprise dispose d’outils  visant  la protection des infrastructures, des installations fixes et des équipements roulants. La SNTF a fait savoir, que la sécurité ferroviaire doit répondre à plusieurs conditions. En plus de l’entretien courant des voies et installations ferroviaires, elle  assure la surveillance et l’éclairage. Sa nouvelle approche est basée principalement sur la prévention des atteintes physiques et la dissuasion contre tout acte de violence. Un important effectif, portant uniforme est engagé pour accomplir cette mission. L’assistant du PDG de la SNTF Abdelwahab Aktouche soutient que la sécurité des voyageurs, des marchandises et des travailleurs « est une priorité ». « la SNTF accorde un intérêt particulier à ce  volet.  Notre société est comme toute entreprise assure la sécurité  conformément à la loi .Des mesures ont été prises notamment le renforcement et la formation des agents de sécurité ». Le responsable a toute fois, soulevé la limite de la mission de ces  agents. « Ils ne peuvent pas interpeller l’ auteur d’un délit et nous travaillons en coordination avec les services de sécurité », a-t-il souligné.  Il signale aussi  « une baisse des accidents et incidents  grâce aux dispositifs mis en place par la direction de la SNTF notamment au niveau des grandes gares , à l’instar de celles  d’El Harrach , de Zéralda , de Thénia et de  Blida.  « Des mesures spéciales ont été prises en prévision de la rentrée   pour répondre aux besoins des étudiants et travailleurs notamment dans les trains régionaux très tôt le matin et durant la soirée », a-t-il assuré. « Il s’agit de l’affaire de tous.  Il faut que le citoyen fasse preuve de civisme et de responsabilité pour préserver ses  biens », a-t-il souligné.

Les gendarmes traquent les délinquants dans les trains

En réponse à la demande de voyageurs qui avaient déploré l’absence de véritables agents de sécurité, des brigades Ferroviaires spécialisées ont été crées, ces dernières années afin d’assurer la sécurité des biens et des personnes. « Ces brigades sont composées d’éléments formés pour  sécuriser le transport des voyageurs et des marchandises. Elles sont déployées au niveau de postes permanents au niveau des gares des grandes villes. Elles mènent des patrouilles appuyées par des Sections Spéciales d’Intervention (SSI) , unités spéciales de la GN et des brigades cynophiles de chiens spécialisés dans la lutte contre le trafic de drogue et d’explosifs» , explique le Commandant El Hadi Bachar chargé de la communication au Commandement de la GN. Il évoquera  l’importance de cette brigade dans la protection du réseau ferroviaire où des agressions et des actes de vandalisme continuent d’être déplorés, causant des dégâts tant pour les voyageurs que pour le patrimoine de la SNTF. Il a relevé que ces brigades sont présentes sur le terrain. Toutefois, leur mission ne se limite pas  à la sécurisation des voyageurs et des marchandises.  Elle est essentiellement axée sur la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, notamment le crime organisé et le terrorisme. Des criminels recherchés y compris des terroristes , ont tenté de trouver « refuge » dans les trains, pour éviter leur interpellation et identification dans les points de contrôle  routiers. Des tentatives de transport de produits explosifs à bord de train avaient été déjouées grâce à la vigilance des services de sécurité. du 1e Janvier au 15 août de l’année en cours, 10 871 personnes ont été arrêtées par les brigades ferroviaires déployées à travers 9 wilayas , pour différents délits notamment des agressions des agents de la SNTF , caillassage des wagons, Coups et Blessures Volontaires (CBV) , immigration clandestine et consommation de stupéfiants. les gendarmes ont mené 4 940 patrouilles qui se sont soldées par le contrôle de 37 847 voyageurs. Ceci a permis l’arrestation de 107 personnes recherchées , dont la moitié à Alger. Les mêmes unités ont procédé également à l’identification des véhicules au niveau des gares Ferroviaires de Chlef, Constantine, Bordj Bou Arreridj. Le plus grand nombre des voyageurs contrôlés a été enregistré aux gares Ferroviaires de la wilaya de Blida avec 18 179 personnes soumises à la fouille.  Ces opérations ont permis d’interpeller de nombreuses personnes impliquées dans des agressions contre des agents de la SNTF et des jets de pierres ainsi que des insoumis au service national . A Annaba, les brigades Ferroviaires ont interpellé 8 164 voyageurs . Les mêmes équipes ont identifié 7 071 personnes dont 56 recherchées pour différents délits. A  Béchar, les gendarmes de chemin de fer ont mené 566 patrouilles ayant permis l’identification de 2 633 voyageurs. En effet, les descentes dans les trains au niveau des gares de cette wilaya frontalière se sont soldées par 16 arrestations dont 6 liées à l’immigration clandestine. En outre, des tentatives de contrebande via le train ont été déjouées. Selon la même source, 115 bouteilles de boissons alcoolisées, 174 tabliers, 32 chemises pour hommes , 30 pantalons Jean et 48 unités de produits pyrotechniques ont été saisis . A Constantine, deux voyageurs ont été arrêtés pour notamment consommation de stupéfiants.

Une enveloppe financière a été allouée au secteur du transport Ferroviaire, dans le cadre du programme national d’investissement et de modernisation du rail. Le train est l’un des moyens les plus surs pour se déplacer. Des rames modernes et hautement équipées ont été mises en service ces dernières années. La preuve en est l’afflux de voyageurs. Asma est résidente à Blida et employée dans une entreprise publique à Alger-centre. Elle prend chaque jour le dernier train vers El Affroun. « C’est le meilleur moyen et le plus rapide mais il n’est pas le plus sûr dans certaines stations. Certes l’insécurité a sensiblement baissé et les agents de sécurité des trains sont présents dans les wagons mais le problème se pose surtout au niveau de la gare d’El Harrach et l’arrêt de Birtouta, notamment depuis le relogement des familles dans de nouveaux quartiers. Des jeunes n’hésitent pas à lancer des pierres au passage du train. D’autres profitent de la baisse du nombre des voyageurs pour circuler librement dans les wagons et n’hésitent pas à intimider les voyageurs notamment les jeunes femmes. Des agents de sécurité interviennent mais pas en force. Il faut que des policiers ou des gendarmes soient présents à l’intérieur des trains durant la soirée », a-t-elle souhaité.

Malades mentaux dans les wagons

Amine, cadre dans une société publique se dit  « client fidèle  de la SNTF ». «  Je prends le train  d’Agha vers Ain Taya mais je n’ai pas constaté un incident majeur. La sécurité est assurée et les agents sont présents. Ils mènent des patrouilles, ce qui est rassurant, surtout avec le recours de plusieurs citoyens durant la saison estivale  à ce moyen de transport, pour éviter les embouteillages au niveau de la côte Est ». Khaled habite à Boumerdes et est  fonctionnaire à Hussein dey. « J’ai un  véhicule mais je préfère emprunter le train. Le problème qui se pose concerne surtout   le non respect des horaires de départs et de destinations. Il m’est arrivé à plusieurs reprises d’assister à des scènes désolantes. il ya de cela une semaine. On avait  annoncé à la gare d’Agha  un train vers  Reghaia . Des  familles nombreuses parmi les voyageurs, ont pris place dans les wagons mais surprise, le contrôleur  annonce qu’il s’agit de la destination d’El Affroun ». Khaled  estime que le problème de l’insécurité ne se pose pas mais il  plaide pour le renforcement de la sécurité le soir dans les wagons. «  Des malades mentaux montent à bord des trains de la banlieue-Est. Leur comportement est imprévisible et ils constituent un risque, voire un danger », dit il . Des usagers de la ligne Birtouta vers Alger  font face à des désagréments dus. Mohamed, un père de famille a relevé « le manque de civisme et la passivité des voyageurs, indifférents à certains comportements agressifs notamment à l’égard des filles, ce qui a encouragé les délinquants à dicter leur loi ». «  C’est le point noir», juge-t-il. Amira a emprunté le train de Chlef, il y a quelques jours, pour assister à un mariage d’une amie. Elle fut témoin  de scènes de manque de respect envers des voyageurs .Sid Ali, agent de sécurité sur  la ligne Alger -Zéralda, avoue son incapacité à réagir face  aux délinquants éventuellement armés. « Notre travail est risqué. Nous sommes limités face de la violence et l’agressivité de certains voyageurs. Nous n’avons pas de tenues d’intervention mais des gilets et nous contrôlons avec des mains nues », se plaint il.

  • Tripartite
  • tripartite
  • Gaid Salah
  • Attribution 15.000 logements
  • Attribution 15.000 logements
  • Attribution 15.000 logements
Monde
    • AG de l’ONU: Zuma, Mugabe et Evaristo Carvalho appellent à mettre fin à l’occupation du Sahara occidental et de la Palestine

      Les présidents de l’Afrique du Sud, du Zimbabwé et de Sao Tomé-et-Principe ont lancé à l’ONU un appel à mettre fin à l’occupation coloniale du Sahara occidental et de la Palestine, réitérant la responsabilité du Conseil de sécurité vis-à-vis des peuples sahraoui et palestinien.Devant la tribune de l’ONU, le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a affirmé que "le déni continu du droit des peuples sahraoui et palestinien à l’autodétermination (...) est immoral et constitue une question urgente pour ceux qui recherchent la paix en notre temps". 

    • La lauréate du prix Nobel de la paix piégé par le drame des Royingas

      L’Onu veut plusque les promesses de la conseillère d‘Etat birmane, Aung San Suu Kyi. Un « accès complet et sans entrave », fortement exigé par les enquêteurs sur la situation des droits de l’homme qui auront du mal à convaincre les autorités birmanes réfractaires à la mission onusienne mandatée, en mars, par une résolution adoptée par consensus par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU. 

Société
Economie
Culture
Education Nationale
    • De nouveaux enseignants abandonnent leur poste, recours aux listes d'attente

      Plusieurs enseignants, nouvellement recrutés à l’éducation nationale; n’ont pas rejoint leurs postes pour diverses raisons dont l’éloignement des postes de travail. Cette situation préjudiciable au fonctionnement des établissements scolaires a conduit  le ministère de tutelle à recourir aux inscrits sur  les  listes d'attente pour combler ces absences. 

Sports

L'agenda

Conseil de la Nation

Le Conseil de la Nation reprendra ses travaux le 25 septembre prochain, consacrés à la présentation du plan d’action du gouvernement par le Premier ministre.

 

Ministère du Tourisme et de l’Artisanat

Le ministre Tourisme et de l’Artisanat, M. Hassen Marmouri, recevra le 24 septembre à9h30, en audience au siège du ministère, l’Ambassadeur  de la République Arabe d’Egypte en Algérie, M. Omar Abou Eiche.

 

Ministère de la formation et de l’enseignement professionnel

Le ministre de la formation et de l’enseignement professionnel, M. Mohamed Mebarki , effectuera le 24 septembre ,une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Ain Defla.

 

TNA

Le théâtre national algérien, organise samedi à 18h30, la première de la pièce théâtrale « Silence….Omerta ».

 

Musée national de Moudjahid

Le Musée national de moudjahid organise le 25 septembre   à14h  simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 195e  rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate  pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

Forum DGSN

le forum DGSN organise le 24 septembre  à 09h à l’école supérieur de police Châteauneuf Alger,  une conférence de presse pour présenter le bilan des activités enregistrées durant la saison estivale 2017.

 

Editions Anep

La librairie Chaib Dzaïr de l’Anep, organise le 26 septembre à partir de 15h, la présentation du roman « Pupille »,suivie d’une vente /signature par son auteur Riadh Hadir.

 

 

Ministère de l’Energie

le ministre de l'énergie M. Mustapha Guitouni, effectuera le 24 septembre, une visite de travail et d’inspection dans la Wilaya de M’sila.

 

 

 

Musée national du Moudjahid

Le Musée national du Moudjahid, organise le 24 septembre à14h, une conférence historique à l’occasion de la célébration du 61ème anniversaire de la mort du héros de la révolution, Zighoud Youcef.

 

Salon Alger Industries

Sous le haut patronage du ministre de l’Industrie et des Mines, le 11ème salon Alger Industries aura lieu du 10 au 13 Octobre à la Safex.

 

Ambassade  du Japon

L’Ambassade du Japon en Algérie organise le 24 septembre à partir de 14h, à l’Ecole Ihssane sise à Mascara, la cérémonie d’inauguration d’un projet de don de matériel pédagogique et l’aménagement de l’Ecole.

 

Etablissement Arts et Culture

L’établissement arts et culture d’Alger organise du 07 au 23 septembre la quatorzième édition de Layali El Andalous qui se déroulera à partir de 19h, à la salle Ibn Khaldoun et à l’école de musique Cheikh Abdelkrim Dali de Kouba.

 

 

Tourism Invest

Le premier salon international de l’investissement touristique et des équipements « Tourism Invest »  se déroulera du 27 au 30 septembre au Palais des expositions-Pin Maritimes-.

 

HORIZONS, votre journal en PDF

Reportage

    • Plus de 10.000 délinquants interpellés dans les trains

      Un travailleur de  la SNTF a été, la  semaine dernière, sauvagement agressé à l’arme blanche à l’intérieur d’un train à Birtouta, dans la banlieue d’Alger. Ses collègues ont aussitôt  entamé un mouvement de protestation, pour dénoncer l’insécurité.  Selon les données de la Gendarmerie Nationale 53 plaintes liées aux agressions dont ont été victimes, des agents de la SNTF, ont été traitées, en moins de 8 mois de l’année en cours.

      Un reportage de Neila Benrahal

      Read more Plus de...

    • Au cœur de l’Akfadou, la divine surprise

      L’Akfadou recèle un site féerique. Le Lac Noir, appelé communément Agoulmim Aberkane est une  étendue d’eau qui abrite une faune et une flore très riche. Ce site découvert  récemment par le grand public est très fréquenté.  L’association écologique « Les Amis de la nature » d’Addekar, (wilaya de Béjaia)  appelle  même  les pouvoirs publics à classer la forêt d’Akfadou comme parc national  ou réserve naturelle  pour  y limiter ou carrément interdire l’activité humaine. Et lancer ensuite des recherches scientifiques sur la conservation des paysages et des écosystèmes, la gestion des ressources naturelles et l’impact des activités humaines.

      Un reportage de Karima Dehiles

      Read more Au cœur de...

Histoire

Destination Algérie

Conception/Kader Hamidi/Kdhosting . Hebergement/Kdhosting : kdconcept