Boxe-Mohamed Flissi : «Le MJS doit attribuer un statut aux athlètes»
Search
Jeudi 09 Juillet 2020
Journal Electronique

A l’instar de la boxe, la majorité écrasante des athlètes du mouvement sportif algérien souffre sur le plan financier depuis le début du confinement à cause du coronavirus. Malgré le geste très apprécié du ministre de la Jeunesse et des Sports Sid Ali Khaldi de permettre l’avancement des indemnités de 2019, les athlètes continuent de vivre à crédit, en attendant de percevoir leur argent. Pour le champion d’Afrique et capitaine de l’équipe nationale de boxe Mohamed Flissi, il est temps que la tutelle pense à attribuer un statut aux athlètes.

«J’ai été très touché par l’initiative du ministre Khaldi envers les athlètes. Ces derniers souffrent sur le plan financier.Vu le retard parfois dans le versement de leurs dus, ils sont à chaque fois obligés de vivre par crédit. Et, dès la réception de leurs arriérés, ils sont obligés de payer leurs dettes. J’espère que le nouveau MJS pourra étudier ma proposition de donner aux athlètes le statut longtemps souhaité. Cela va leur permettre de ne pas baisser les bras, sachant que la plupart ont honoré les couleurs nationales durant les compétitions régionale, africaine, mondiale et même olympique» a-t-il indiqué. Dépité par rapport aux dires qu’il est dans une aisance financière, Flissi a saisi l’occasion pour apporter des précisions. «J’attend toujours mon salaire avec mon club le GS, ainsi que la suite des indemnités du MJS. Actuellement, je n’ai qu’un revenu de 30.000 DA versé par une entreprise privée venue à mon aide. En ma qualité d’athlète d’élite, je ne vois pas comment je peux subvenir à mes besoins sportif et familial avec un tel salaire. Un athlète de haut niveau coûte au minium 20 millions de centimes par mois. Cela va me suffire au moins pour avoir un régime alimentaire pour faire face à ma préparation parfois surchargée. Pour ce qui est du sponsor, il faut que tout le monde sache que je n’ai eu qu’un an de salaire depuis longtemps. Donc, je suis toujours en train de gérer de tels problèmes, sachant que je dois me concentrer à 100% sur mon objectif, à savoir la médaille olympique.» Concernant sa part des indemnités de 2019, Flissi a révélé qu’il y a problème administratif avec la fédération. «Je n’ai pas eu d’avance par rapport à l’année 2019. Mais, j’ai eu une avance concernant l’année 2018, soit deux tranches de 20 millions de centimes. J’ai demandé à l’instance fédérale de sortir un relevé de compte bancaire pour prouver mes dires.»

«J’ai reçu
des propositions
pour embrasser
une carrière professionnelle»
Démoralisé, Flissi n’est pas néanmoins prêt à baisser sa garde en prévision des jeux Olympiques 2020. D’ailleurs, il a signalé l’intérêt de plusieurs managers pour l’intégrer dans la boxe professionnelle. «J’ai été sollicité à maintes reprises pour aller boxer aux Etats-Unis d’Amérique et au Canada. Vu que j’ai hâte de réaliser mon rêve d’une médaille olympique, j’ai demandé du temps pour répondre. Pour vous dire à quel point compte pour moi le podium olympique que l’Algérie cherche désespérément depuis les JO 2000 de Sydney.» Pour ce qui est des moyens de préparation en prévision des Olympiades, le roi de la catégorie de 52 kg a tiré la sonnette d’alarme. «Quand je vois comment se préparent les autres athlètes de ma catégorie, je reste ébahi par rapport au budget colossal investi par les fédérations d’autres pays. Malheureusement, nous sommes encore loin du haut niveau. L’expérience ou la volonté ne peuvent pas toujours suffire. Le report des joutes olympiques est tombé au bon moment. Avec au moins un an et demi de décalage, nous allons avoir le temps de réviser notre copie. Toutefois, il ne faudra pas demander l’impossible aux athlètes, tant que les conditions personnelles et les moyens de préparation n’ont pas été améliorés» a-t-il conclu.
n Adel K.

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Parlement
La session ordinaire 2019-2020 des deux chambres du Parlement sera clôturée le 09-juillet  à partir de 10h30 à l’Assemblée populaire nationale.

 

Exposition  virtuelle
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept