Sud Horizons
Search
Vendredi 15 Janvier 2021
Journal Electronique
    • Ammar Belhimer : «L’Algérie est résolue,  sous la conduite du président Tebboune, à relever les défis» 

      Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a déclaré, jeudi dernier, que l’Algérie était résolue, sous la conduite du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à «relever les défis pour faire avancer les affaires du pays», soulignant que «ce qui a été réalisé en quelques mois sous sa présidence n’a pas été réalisé par d’autres durant des années». 

    • Révision du code électoral : Les partis dans l’attente de la première mouture

      La première mouture du nouveau code électoral ne va pas tarder à «atterrir» chez les partis politiques, invités à faire leurs propositions. Certains d’entre eux estiment que le projet de révision du scrutin annoncé récemment par le président de l’Anie est le prélude à un changement profond dans l’organisation des élections et plaident pour la nécessité de bâtir des institutions élues représentatives et efficaces.

    • Coronavirus : 254 nouveaux cas, 196 guérisons et 5 décès ces dernières 24h

      Deux cent cinquante-quatre (254) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 196 guérisons et 5 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, a annoncé, vendredi à Alger, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar.

    • Pour une durée de 15 jours : Reconduction  du confinement  à domicile dans 29 wilayas

      Le gouvernement a décidé, jeudi dernier, en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, la prorogation, à partir de samedi , du confinement à domicile de 20h à 5h du matin dans 29 wilayas du pays, mesure de prévention prise au  titre du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du  coronavirus (Covid-19), a indiqué un communiqué des services du Premier Ministre.

    • Réunion de Gouvernement : La numérisation des finances s’accélère

      En plus du vaccin russe, Spoutnik V, l’Algérie va recevoir un quota supplémentaire de vaccin contre la Covid-19 en provenance de Chine, a annoncé mercredi  le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, lors de sa déclaration faite à propos de l’ordre du jour de la réunion de gouvernement.

L'édito

L’étau se resserre

La lutte contre le terrorisme se poursuit avec la détermination inébranlable de l’Armée nationale populaire de venir à bout des résidus, pourchassés sans relâche sur le territoire national. Terrés dans des casemates de fortune ou lâchés dans la nature, à la faveur de la complicité outrageuse des financiers de la terreur procédant illégalement au paiement des rançons, les semeurs de la fitna sont voués à une fin inéluctable dictée par l’issue victorieuse de l’Algérie de la résistance républicaine et l’engagement résolu de la nouvelle Algérie, forte des institutions légitimes et du haut niveau de performance de l’Armée nationale populaire. Dans une évaluation de la situation, établie lors de la rencontre avec les cadres du ministère de la Défense nationale, le chef d’état-major, Saïd Chanegriha, a plaidé pour une «vision globale» permettant la construction d’une armée «forte, moderne et développée», fière de son passé et capable de défendre un héritage à la hauteur de la confiance de la population et des attentes de la nouvelle Algérie. Rien ne saurait arrêter la marche en avant de l’Algérie du changement, soucieuse de garantir la stabilité et une vie meilleure et digne aux citoyens. A la faveur des acquis durement arrachés et d’une longue et riche expérience, érigée par la communauté internationale en modèle dans la lutte contre le terrorisme, le combat se renforce de jour en jour par les résultats réalisés sur le terrain. La neutralisation des éléments récemment libérés, en contrepartie du paiement d’une rançon, la reddition et la mise hors d’état de nuire de dangereux terroristes dans les quatre coins du pays indiquent nettement l’état de désespérance des résidus traqués et éradiqués, lors de deux opérations spectaculaires à Jijel et à Tipasa, révélatrices d’une conjuration destinée à rallumer vainement le brasier éteint. La récupération de 80.000 euros, représentant la première tranche de la rançon versée aux organisations terroristes, constitue une preuve irréfutable d’une volonté de saborder la lutte contre le terrorisme international. En bastion imprenable, l’Algérie ne faillira pas à son engagement antiterroriste marqué par les «grands résultats» accomplis l’année écoulée qui a vu l’élimination de 37 terroristes, le démantèlement de 108 groupes de soutien, la destruction de 295 casemates, la récupération d’une importante quantité d’armes, l’arrestation de plus de 1.000 narcotrafiquants, de plus de 4.000 contrebandiers et d’orpailleurs, la saisie de 700 q de kif traité, de 27 kg de cocaïne et de 36.000 comprimés psychotropes. L’étau se resserre. Il commande l’urgence d’une vigilance rendue plus accrue par le drame de Tébessa où 5 citoyens ont laissé leur vie au passage de leur véhicule utilitaire soufflé par une bombe artisanale.
Horizons

L'entretien

Stress hydrique : le dessalement, seule alternative

    • Arezki Beraki, ministre des Ressources en eau, a affirmé, jeudi dernier, que les stations de dessalement d’eau de mer sont la seule solution pour répondre à la demande, en nette augmentation, en eau potable. 

      Lors d’une visite à Blida, le ministre a rappelé que 92% de la population est concentrée sur une portion du Tell d’une largeur de 120 km. Dans leur programme d’action, les pouvoirs publics prévoient la réalisation de trois stations dans le Grand-Alger dont l’appel d’offres va incessamment être lancé. La totalité de la production  de ces stations sera destinée à la wilaya de Blida. Cette dernière, qui accuse un énorme déficit en matière d’eau potable, vient de bénéficier de nouveaux budgets et forages. Ainsi, une quantité de 100 000 m3 sera injectée à partir d’une station de dessalement d’eau qui va être bien tôt réalisée à Douaouda. Pour ce qui est du problème de la déperdition des eaux et de la vétusté du réseau qui subit des agressions, le ministre a annoncé la mise en place à travers la wilaya d’un système de télégestion du réseau de plus de 200 km. Lors de sa visite, le ministre s’est enquis des travaux de réalisation du système d’alimentation en eau potable sur le site des 10.000 logements de Safsaf (commune de Meftah) et d’un système de renforcement de l’AEP à Meftah et Djebbabra où l’on prévoit d’équiper 12 forages et 3 stations de pompage. Le projet est en phase d’achèvement et ne reste que l’intervention de loa Sonelgaz. Toutefois, le nombre de forages s’avère insuffisant, car le pôle urbain s’est agrandi et compte 14.000 habitants. Cinq à six forages supplémentaires sont nécessaires. Le ministre s’est monté ferme : «La Sonelgaz doit intervenir rapidement et aucun projet n’est accordé pour réaliser des forages supplémentaires.» Il a surtout insisté à ce que la distribution des logements soit fixée au premier trimestre de l’année et l’eau coulera sans retard des robinets. Après une halte dans la station d’épuration d’eau de Magtaâ Lazreg à Hammam Melouane qui alimentera le nouveau pôle urbain de Sidi Serhane avec deux fois 5.000 m3/j, le ministre, s’est dirigé vers la commune de Benkhelil pour inaugurer la station de traitement des eaux usées à laquelle sept communes sont connectées. La station gérée par une entreprise française jusqu’en 2022 va permettre l’irrigation des terres agricoles des environs. Avant de visiter la station de captage d’eau dans l’oued Chiffa, le ministre s’est arrêté à la station d’épuration d’eau de la commune de Béni Tamou où le plan de renforcement de l’AEP dans le Grand-Blida lui fut présenté. Tout repose sur la station de dessalement située dans la partie ouest d’Alger qui va permettre la sécurisation de l’AEP du Grand-Blida, dont les communes d’Ouled Yaïche, Maramane, Béni Tamou et Bouarfa. Le ministre a également suivi la présentation du projet des travaux de réhabilitation du système d’alimentation en eau potable de la wilaya. Le dossier d’étude a conclu à la réhabilitation de 171 km de conduite, 13 réservoirs, 49 forages et 9 stations de pompage. Dans 10 jours, une journée d’étude où seront présentés tous les projets  d’utilité publique accordés à la wilaya est prévue.

      Read more Arezki Berraki à Blida :  La solution au stress hydrique est dans le dessalement

Brèves infos

Tébessa : Elimination d'un terroriste  et récupération d'armes  et de munitions

Lire la suite

école supérieure navale de Tamentfoust : Le général Rahal installé dans ses fonctions de commandant

Lire la suite

Mondial de handball : Le président Tebboune félicite l’équipe nationale après sa première victoire

Lire la suite

Coopération minière.: Arkab évoque avec  l’ambassadrice turque  les opportunités  d’investissements

Lire la suite

Mission médicale algérienne en Mauritanie : La qualité du travail saluée à Nouakchott

Lire la suite

Forum des pays exportateurs de gaz : Le rôle  de l’Algérie salué

Lire la suite

Démantèlement de deux réseaux de trafic de drogue

Lire la suite

Décès de Mebarki Saadeddine et Gaid Aichouche Abdelhak : Goudjil présente  ses condoléances 

Lire la suite

Le moudjahid Athamna Mahmoud n'est plus

Lire la suite

Anniversaire de la mort en martyr de Cherif Boubaghla: le héro qui a unifié  les Algériens

Lire la suite

HORIZONS, VOTRE JOURNAL EN PDF

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de l’Agriculture

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdehamid Hamdani, présidera, le 16 janvier , à 10h, au siège du ministère, la cérémonie de mise en place du Haut-Conseil de la pêche et de ses richesses.

Ministère de l’Enseignement supérieur

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, présidera, 16 janvier à 9h, au siège du ministère, les travaux de la première session de la Conférence nationale des établissements publics à caractère scientifique et technique 2021.

Forum d’Echaâb

Le forum d’Echaâb recevra, 16 janvier à 11h, au siège du journal, Mustapha Zebdi, président de l’Apoce, et Ali Hamani, président de l’Apab, ainsi que le consultant en économie Mahfoud Kaoubi pour une conférence-débat sur l’augmentation des prix des produits de large consommation.

Commune d’Alger-Centre

La commune d’Alger-Centre célébrera le 18 janvier, à partir de 8h, la Journée nationale des communes.

Sports Divers

    • HANDBALL-Mondial 2021 :  groupe F - Algérie 24-Maroc 23  , Les Verts ont eu leur «remontada»

      L'équipe nationale de handball a trouvé toutes les peines du monde pour venir à bout de son homologue marocaine (victoire 24-23, mi-temps 8-15) pour le compte de la 1re journée du Championnat du monde 2021 jouée jeudi dernier au soir à la salle principale du Caire. Après une première demi-heure cauchemardesque, le Sept national a dû puiser dans ses ressources pour revenir de très loin et éviter une défaite qui aurait compromis ses chances de se qualifier au tour principal. 


      En première période, les Verts, pourtant archi-favoris pour remporter haut la main le match, ont eu un pourcentage de réussite trop bas en attaque. Les coéquipiers de Hadj Sadok ont buté sur un gardien marocain des grands jours, en l'occurrence Yacine El Idrissi. Ce dernier a eu le luxe devant la stupéfaction du banc algérien de bloquer cinq jets de sept mètres sur six en première période. Des parades qui ont donné de la confiance et de l'assurance à ses coéquipiers. De la 1re à la 9'minute, l'équipe marocaine avait pris quatre buts d'écart (6-2). Les minutes s’égrainent et El Idrissi continue à faire son show face à des joueurs algériens déboussolés. Avec une défense 6-0, puis rarement 5-1, les poulains du Français Alain Portes continuaient d’enchaîner les pertes de balles faciles, dont les passes, les mauvais tirs et les erreurs techniques de débutants comme le marché. Dans ce scénario inattendu, le septuple champion d'Afrique enchaînait ses maladresses et l'écart est passé de la 22' (10-05) à six buts à la 27' (08-14), avant que les Harchaoui et consorts ne le creusent à sept buts (15-8) avant la pause. Les plus optimistes ne s'attendaient pas à un renversement de situation. Mais, le réveil de l'équipe nationale, dont son coach Portes, a eu lieu en seconde période. Avec le changement du système de défense pour passer en 5-1 offensive, Portes a également incorporé durant la majorité de la seconde période l'arrière droit Ayoub Abdi. Ce dernier a été le baroudeur par excellence en inscrivant 7 buts sur 11 tirs. L'écart a commencé au fur et à mesure à diminuer dès la 2' de jeu (10-16), (13-18) à la 10', puis (15-19) dès la 14'. Le second souffle algérien n'allait pas être possible n'était la bonne seconde période faite par le gardien Ghedbane. Ce dernier a fait des arrêts dans les moments cruciaux du match. Surpris par le retour en force de l'équipe nationale, les joueurs marocains commençaient à douter. Ils ont d'ailleurs perdu des balles, notamment en duels face au gardien Ghedbane. Ce qui a donné du tonus aux Chahbour and Co pour continuer leur remontada jusqu'à revenir à deux buts d'écart (21-23), puis égaliser à deux minutes de la fin du match (23-23), avant de l'emporter dans la douleur (24-23). A la fin des débats, la joie fut immense dans le camp de l'équipe nationale, alors qu'il fallait voir l'état d'hystérie dans lequel était l'entraîneur marocain, Noureddine Bouhaddioui. Ce dernier ne croyait pas d'avoir raté une occasion en or de décrocher dès le premier match une qualification historique au tour principal. Qualifiés quant à eux quel que soit l'issue des autres matches, les Verts vont animer la prochaine rencontre avec un autre moral, après avoir joué avec le feu face au Maroc. Le second client de ce Mondial sera l'Islande ce soir à 20h30 heure algérienne. A la salle principale du Caire, le Sept national doit pratiquer son handball sans pression face à des Islandais en pleine reconstruction, mais les qualités intrinsèques existent au sein d'une sélection qui vise au moins les quarts, et ce, en dépit de sa défaite lors du premier match face au Portugal (25-23). Un second rendez-vous durant lequel la sélection nationale devra soigner ses maux en attaque, mais aussi en défense, où le système 6-0 est devenu très difficile à appliquer par des joueurs formés avec la défense avancée 3-3.

      L'ombre d'un entraîneur des gardiens de but
      Tous ceux ou celles qui ont suivi sur le petit écran le match Algérie-Maroc ont remarqué le rendement décevant des gardiens de but, en l'occurrence Benmenni et Ghedbane. Le premier malgré ses années d'expérience, n'a pas été le dernier rempart tant souhaité. Pour sa part, Ghedbane qui joue régulièrement avec son club espagnol Ademar Léon, notamment en Champions League d'Europe, a eu du mal à accomplir sa mission, notamment en première période. Même s'il s'est racheté en seconde mi-temps, il a montré avec Benmenni des signes que l'ombre d'un entraîneur des gardiens de but de l'équipe nationale planait au Caire. Sans un guide qui sait comment diriger les portiers et les aider à surmonter leurs pires passages dans un match, les deux goalkeeper des Verts ont vécu une soirée exténuante comme s'ils manquaient d'un spécialiste en-la matière pour les remettre totalement dans le vif de leur sujet.
      Adel K.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept