Sud Horizons
Search
Dimanche 20 Septembre 2020
Journal Electronique

L'édito

Le temps de la transparence

Finies les dénonciations anonymes, souvent calomnieuses. Voici donc venir le temps de la transparence et de la responsabilité, en rupture avec l’ère de la gestion opaque et de l’autocratie à l’origine de la corruption à large échelle qui a profité à une poignée d’oligarques au détriment du développement socio-économique et humain. Et, à l’évidence, pour ne pas dévier, comme l’espèrent les prêcheurs du chaos de tout acabit et, en alliés objectifs, les tenants de l’argent sale, de la centralité de la lutte contre la corruption désormais irréversible, il est de la plus haute importance de mettre fin aux pratiques condamnables et attentatoires à la dignité et à l’intégrité des gestionnaires victimes, en pleine décennie sanglante, d’une purge par ceux-là même qui sont poursuivis pour des affaires de corruption. Cette expérience malheureuse mérite d’être méditée. Elle donne toute sa signification à la démarche qui vise à préserver les compétences nationales et l’équilibre des entreprises économiques des méfaits des dénonciations anonymes apparentées dans bien des cas à des règlements de compte. Les lettres anonymes n’ont plus cours dans la nouvelle Algérie de l’Etat de droit et de la citoyenneté. Il appartient aux auteurs, préservés de toute forme de représailles, de se rapprocher des médias nationaux ou des autorités habilitées à mener des investigations fructueuses. La cote d’alerte, encore une fois, signifiée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, privilégie le sens de l’équité et d’une plus grande justice rendue aux gestionnaires libérés du syndrome de la suspicion affectant la bonne marche des entreprises. Si la règle d’or de la dépénalisation de l’acte de gestion est largement admise, la ligne de démarcation réside dans la différenciation des actes relevant de l’incompétence ou de la mauvaise gestion, régis par la sanction administrative, de ceux de nature à provoquer des pertes économiques et financières dans le but d’accorder des privilèges à des tiers. Il est impératif, à l’heure de la mobilisation de toutes les énergies créatrices, de libérer les gestionnaires de toute forme de pression, voire de marchandage. Autour de la nouvelle Algérie, l’engagement patriotique doit prévaloir pour mettre en échec les tentatives de déstabilisation alimentées par les forces de l’inertie.
 Horizons

Installation de la Commission de révision de la loi électorale : Les orientations du président

    • Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a installé, samedi , les membres de la Commission nationale chargée d’élaborer le projet de révision de la loi organique relative au régime électorale. La Commission est composée d’un représentant du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement urbain et de sept professeurs en droit issus des Universités d’Alger, Tizi Ouzou, Sétif, Oran, Tlemcen, Sidi Bel-Abbès et du Centre universitaire de Tipasa. Cette instance est présidée par Ahmed Laraba, professeur universitaire et membre de la Commission du droit international à l’ONU, tandis que Walid Lagoune occupera le poste de rapporteur. La cérémonie d’installation s’est déroulée au siège de la Présidence en présence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, du directeur de cabinet à la Présidence de la République, Noureddine Baghdad Daidj, du ministre de l’Intérieur, Kamel Beldjoud, du ministre conseiller à la communication, porte-parole officiel de la Présidence de la République, Belaïd Mohand Oussaïd, du conseiller près le président de la République, chargé des affaires juridiques et judiciaires, Boualem Boualem.
      Dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie d’installation, le président de la Commission, Ahmed Laraba, a réitéré, en son nom et au nom de la Commission, ses remerciements au président Tebboune pour «la confiance placée en sa personne».

      Read more Installation de la Commission de révision de la loi électorale : Les orientations du président Tebboune

Economie

Monde

Brèves infos

M. Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako

Lire la suite

Méditerranée : Erdogan prêt à rencontrer le Premier ministre grec

Lire la suite

Pérou : Le président Vizcarra échappe à la destitution

Lire la suite

Burundi : Les rebelles de RED-Tabara revendiquent une série d’attaques

Lire la suite

Nigeria : 7 morts dans deux attaques dans le nord du pays

Lire la suite

Diplomatie :Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur d’Allemagne en Algérie

Lire la suite

Liban : Consultations pour la formation d’un gouvernement

Lire la suite

ANP  : Installation du commandant de l’Ecole d’application de la reconnaissance

Lire la suite

Bélarus : Rencontre entre Tikhanovskaïa   et des diplomates de l’UE

Lire la suite

Nucléaire iranien : Téhéran dénonce les pratiques américaines

Lire la suite

HORIZONS, VOTRE JOURNAL EN PDF

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • Projets touristiques : L’étude de la ZET d’Aïn Ajroud achevée

      Pour promouvoir le tourisme balnéaire dans la wilaya de Tlemcen qui compte de nombreuses plages tout le long d’une façade maritime de 72 km, l’étude de la zone d’extension touristique (ZET) d’Aïn Ajroud a été achevée et adressée au ministère pour validation. Selon Ababsa Yacine, directeur du tourisme de Tlemcen, cette zone s’étend sur une superficie de 105 ha tout le long de trois km de littoral. Elle regroupe trois plages. Il s’agit d’Aïn Ajroud, Bider et Bider 2. Nous avons lancé un plan d’aménagement de cette zone et l’étude a été approuvée et validée par l’APW et l’APC de Tlemcen.

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

 Ministère de la Santé

 *Le ministère de la Santé organise, en collaboration avec Algerian Network of Youth, jusqu’au 7 novembre prochain, une caravane sanitaire au profit de plusieurs wilayas. 

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

Afic

Le Forum africain sur l’investissement et le commerce Afic 2020 aura lieu les 10 et 11 octobre à l’hôtel Sheraton d’Alger sous le thème «Transformation énergétique, l’économie alternative».

Safex

A l’occasion de la 1re Foire nationale de l’agriculture et de l’agroalimentaire, la Safex animera le 20 septembre , à 10h30, au Palais des expositions d’Alger, une conférence de presse.

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Hebergement/Kdhosting : kdconcept