Handball (Mondial 2021)  : Les gardiens de but de l’EN sans entraîneur «Inconcevable !» , selon l’ex-coach Daoud Amirouche
Search
Dimanche 07 Mars 2021
Journal Electronique

L’équipe nationale seniors hommes de handball qui prendra part au mondial 2021 en Egypte aura un staff technique sans un entraîneur des gardiens de but.

 

Avec les exigences du handball moderne depuis plus de deux décennies, le poste de coach des portiers est devenu inévitable. Dans les bois, un gardien joue parfois un rôle déterminant pour basculer le score en faveur de son team. Ce qui a poussé toutes les fédérations au monde à consacrer tout ce qui est nécessaire pour former les entraineurs, ainsi que d’inciter les clubs à engager obligatoirement un entraineur pour les gardiens dans toutes les catégories. Mais, la réalité est totalement différente dans notre petite balle, surtout en sélection fanion qui s’apprête à revenir sur la scène mondiale dès le 14 du mois en cours face au Maroc. Un constat a été fait par l’ex-coach des gardiens des Verts et ancien international Daoud Amirouche. Ce dernier s’est dit étonné de voir un mondialiste comme l’Algérie se déplacer sans un technicien chargé des derniers remparts. «Ce qui le plus étonnant est comment un entraineur français comme Alain Portes ne réclame pas un spécialiste dans son staff pour prendre en charge l’entrainement des gardiens. Pourtant, il a travaillé pendant des années avec la Tunisie. Il a vu à quel point la fédération tunisienne a tourné depuis très longtemps la page de l’amateurisme. Je me mets à la place de nos gardiens de but qui vont aborder une compétition durant laquelle ils seront mis à rude épreuve face à plusieurs équipes venues en conquérantes» a-t-il estimé. Précurseur du poste en équipe nationale en 2007, l’ex-portier du Nadit Alger a souligné qu’il n’y a pas un suivi. «Je me souviens que Samir Hellal avait pris le relais. Mais, nous n’avons pas encore une élite d’entraineurs aptes à former des gardiens de haut niveau à partir des jeunes catégories. En toute modestie, j’ai eu l’honneur de former un gardien champion d’Europe, à savoir Khelifa Ghedbane. Ce dernier est actuellement numéro un en sélection A, alors qu’il était auparavant 3e gardien de but au Groupement sportif des pétroliers. Mais, il a persévéré depuis que je l’ai pris sous ma coupe comme minimes.» Au sujet de ses dires interprétés comme moyen de pression sur la fédération, Daoud a rappelé qu’il n’est pas demandeur. «J’ai quitté mon poste car je n’avais pas été payé. Le poste d’entraineur des gardiens est toujours inoccupé. La FAHB aurait dû penser à un coach étranger des deux meilleures écoles au monde, en l’occurrence serbe ou danoise. Au moins, nos portiers auraient eu un membre du staff qui sait leur inculquer la bonne méthode pour stopper un maximum de tirs.» Interrogé ce que va perdre un gardien de but sans entraineurs, Daoud a indiqué qu’il s’agit d’être sans un guide avant, pendant et après les matches. «Le gardien est actuellement 70% d’une équipe de handball. Quand il se sent tel un orphelin sans son entraineur, il n’a pas à ses côtés la personne qui le corrige et qui le booste dans les moments de relâchement.
L’absence de Slahdji, l’autre grosse erreur
En matière de son remplacement, la seule personne habilitée à le faire n’est autre que l’entraineur spécialisé. L’entraineur en chef, ou même son adjoint, ne pourront pas, par complexe, jouer ce rôle, car ils n’ont pas les qualités pour le faire.» Concernant le choix des gardiens qui vont suppléer à Ghedbane, notre interlocuteur a regretté l’absence de Abdelmalek Slahdji. «Ghedbane est actuellement le seul gardien qui connaît le haut niveau, notamment après avoir signé au club espagnol Adémar Léon. La présence d’un chevronné comme Slahdji lui aurait beaucoup servi que ce soit pour la concurrence ou l’entrainement. Mais, d’aucuns ont tout fait pour que Slahdji étincelant avec son club Al Duhail ne revienne pas en sélection.» Appelé à donner d’énièmes conseils à son ex-élève, Daoud a appelé Ghedbane à mettre tout ce qu’il a appris depuis qu’il était jeune au service de l’équipe nationale. «Je sais que l’année 2020 n’était facile pour lui, après la mort de son père. Je lui demande de jouer pour sa mémoire et pour le pays.
Comme je le connais depuis ses débuts, je sais qu’il est capable de nous sortir un grand mondial à commencer par le premier match face au Maroc. D’ailleurs, je pense qu’il ne faut pas donner plus de valeur au Maroc, sachant qu’il y aura d’autres adversaires nettement plus coriaces.» Au sujet de l’objectif des Verts de passer au tour principal, Daoud a qualifié cela de mascarade. «Il ne faut pas tromper l’opinion publique. Ce mondial va réunir pour la première fois 32 équipes. Donc, l’idéal sera de penser d’aller le plus loin possible. De ma part, je pense que le tirage au sort a été clément en mettant notre équipe nationale dans le groupe du Maroc, du Portugal et de l’Islande. Une fois la qualification acquise, le vrai niveau de notre sept sera visible lors du tour principal. Si nous voulons que notre retour soit le meilleur possible, il faudra gagner des matches lors du second tour pour espérer jouer à un classement honorable » a-t-il expliqué.
 Adel K.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Destination Algérie

L'agenda


Médiation  de la République

Le ministre d’Etat, médiateur de la République, Karim Younès, rencontrera, le 06 mars  à 11h, au siège de la wilaya d’Ouargla, les délégués locaux des wilayas du Sud.


Palais de la culture
Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme, le Palais de la culture, Moufdi-Zakaria organisera, le 6 mars à 13h, deux expositions, l’une artisanale et, l’autre, de beaux-arts féminins.


Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh lance des ateliers d’initiation au chant ouverts dans les répertoires traditionnels et universels. Les inscriptions auront lieu jusqu’au 15 mars 2021.


Ministère  de la Solidarité 

La ministre de la Solidarité nationale,  de la Famille et de la Condition de la femme,  Mme Kaoutar Krikou, effectuera le 06 mars  une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Khenchela.

HCA

Le Haut-Commissariat à l’amazighité organise, le 8 mars, dans la wilaya de Tipasa, une table ronde suivie d’une présentation exclusive des actes du Colloque international «La résistance de la femme dans l’Afrique du Nord de l’Antiquité au XIXe siècle».

DGF

La Direction générale des forêts organise, les 7 et 8 mars, au Centre international des conférences, Alger, un atelier d’élaboration du plan d’action pour la promotion des produits forestiers non ligneux en Algérie.


Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept