Débit Internet : L’amélioration tant attendue
Search
Dimanche 28 Février 2021
Journal Electronique

L’augmentation du débit Internet aura pour effet de réduire les coupures, d’avoir une meilleure qualité de connexion. Les pages web vont s’afficher vite
et les images ne se figeront plus.

Dans un entretien accordé, mardi dernier à l’APS, le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a annoncé que le débit Internet minimum sera augmenté. Selon lui, l’objectif à court terme sera d’arriver à un débit de 4 à 8 mégas (2 mégas actuellement). Pour le ministre, cette augmentation permettra un accès aisé à la vidéo haute définition et autres contenus à valeur ajoutée.Expert consultant dans le domaine des TIC, Younès Grar ne dit pas le contraire et qualifie l’annonce du ministre de «très bonne nouvelle». Toutefois, il estime que l’amélioration du débit Internet dépend d’au moins trois éléments et non des moindres. Il s’agit d’abord de la consolidation de la bande passante internationale avec notamment la mise en service du câble sous-marin en fibre optique Oran-Valence qui traînait depuis des années. A cela s’ajoute le renforcement du backbone national pour pouvoir supporter les services à très haut débit. Selon lui, des régions et agglomérations ne sont toujours pas ou mal raccordées en fibre optique. Il a insisté sur la révision du réseau national pour permettre un accès public et facile à un tel haut débit. Le ministre a fait savoir que le backbone national a été renforcé par 7.047 km de fibre optique en 2020, et évoqué la modernisation de la partie accès en remplaçant progressivement le système TDM (technologie utilisant le câble en cuivre), par la technologie de pointe en fibre optique FTTX (fibre jusqu’au domicile). Le ministre des TIC est formel. «Nous avons fait basculer vers le FTTX, jusqu’au 31 décembre 2020, plus de 203.600 abonnés et nous allons accélérer la cadence en 2021 pour connecter les 700.00 abonnés restants vers la nouvelle technologie».

 

Avantages
L’augmentation du débit Internet aura pour effet de réduire les coupures, d’avoir une meilleure qualité de connexion. Les pages web vont s’afficher vite et les images ne se figeront plus.
Mais l’objectif est plus ambitieux et beaucoup plus large. L’Algérie est à pied d’œuvre pour préparer sa transition numérique que les hautes autorités s’emploient à traduire sur le terrain dans les meilleurs délais pour s’adapter à un monde en voie de numérisation rapide.
Des actions sont actuellement menées dans plusieurs secteurs stratégiques (éducation, enseignement supérieur, finances, justice et collectivités locales). Pour Younès Grar, la réussite et l’exécution sans faille de la stratégie numérique dépendent de la qualité du débit Internet. Evoquant le développement de l’enseignement à distance devenu une nécessité, notamment depuis l’apparition de la pandémie liée au coronavirus, il explique qu’il ne serait pas possible d’assurer des cours à distance avec des coupures régulières d’internet, des vidéos et des audio médiocres et des câbles défectueux. Il en est de même pour le développement de la télémédecine qui nécessite un débit important et des vidéos de très bonne qualité à même de permettre d’établir «le bon diagnostic médical». Notre interlocuteur soutient que l’augmentation du haut débit permettra, également, à notre pays de se mettre au diapason des nouvelles technologies, notamment les techniques liées à l’intelligence artificielle qui se développe très rapidement et gagne du terrain dans plusieurs secteurs. L’expert s’attardera sur l’introduction de la voiture intelligente qui nécessite aussi «une meilleure connexion Internet parce qu’une perte de données aboutira à une perte de contrôle de la voiture».
En un mot, selon lui, l’augmentation du haut débit permettra d’accéder à plusieurs services avec moins de tracas liés à la qualité des images et des vidéos en passant par l’élimination des lenteurs de la navigation. En attendant, Younès Grar ne s’emballe pas. «C’est bien d’annoncer l’augmentation du débit Internet. C’est encore mieux de savoir quand et comment va-t-elle se réaliser», s’exclame-t-il. «Ce n’est pas en procédant à l’augmentation du débit dans une région ou deux que le problème sera résolu», fait-il remarquer. «Et puis, concernera-t-elle tous les usagers ou seulement les abonnées ?», s’interroge-t-il. «Le ministre doit s’expliquer davantage», lance-t-il.
 Amokrane H

 

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Saga des entreprises

Santé

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda


UGCAA
L’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) organise le 3 mars à 9h30 au siège de l’Union, une conférence de presse qui sera animée par la présidente de la Fédération des crèches et maternelles, Mme Nouara Ben Kharouf,  sur l’impact de la Covid-19 sur ces établissements.


Ministère de la Culture

La Palais de la culture d’Alger organisera, le 27 février à 14h, la cérémonie de récompense des lauréats des concours de calligraphie arabe et de mosaïque.


Musée du moudjahid
Dans le cadre de la célébration des manifestations du 27 février 1962 survenues à Ouargla, le Musée national du moudjahid organisera, le  25 février , à 14h, une conférence intitulée «Le Sahara algérien dans la stratégie coloniale française».

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept