Secteur des finances : Pour une numérisation qui va à la base
Search
Vendredi 05 Mars 2021
Journal Electronique

Le gouvernement veut donner un coup d’accélérateur au processus de numérisation du secteur des finances. Il en fait même un axe majeur de son plan d’action. Pourquoi celle-ci est  plus importante que jamais ? Quel sera son effet ? Selon l’analyste financier, Souhil Meddah, nombreux sont les avantages de la numérisation. Il citera, notamment, la limitation de l’usage incontrôlé de la monnaie, la gestion sécurisée et contrôlée des transactions financières, la détection facile des impositions attachées aux plus-values et aux richesses créées et la garantie de la parfaite traçabilité de sécurité. «C’est-à-dire, demain, en cas d’investigation ou dans le cadre d’une enquête quelconque, toutes les transactions sont détectées. Le consommateur et l’opérateur ainsi que tous les agents économiques sont protégés», a-t-il soutenu. Concernant les étapes de la numérisation, notre interlocuteur a souligné qu’avant de parler de numérisation du secteur financier, il se doit de penser à numériser d’abord et impérativement la sphère commerciale, entre autres, les centres de transaction et d’échange, la grande distribution, les ventes au détail et en gros. Et ce n’est pas pour rien. Il a estimé qu’on doit commencer à numériser les espaces où il y a le plus grand nombre de petits porteurs : les centres de distribution, les stations-service, la billetterie d’avion, les assurances et les services de location. «Il s’agit de tous les secteurs en priorité attachés au petit porteur qui est le premier consommateur de base. Ce n’est qu’une première étape avant une restructuration bien plus profonde de tout le réseau et l’organisation de toutes les transactions qui sont entre opérateurs économiques», a-t-il dit.
Craintes
Il dira que les principales craintes qui se posent avec acuité sont liées à la protection de la signature et aux aspects juridique et technique. S’agissant de la ressource humaine à même d’accompagner le processus de numérisation, notre interlocuteur a souligné que les législateurs sont là pour anticiper sur tous les mouvements, les besoins, la signature, la sécurité et la gestion des transactions. A cela s’ajoutent les techniciens qui doivent veiller à ce que le système fonctionne normalement et à tout moment. «L’intérêt est de pouvoir garantir zéro dysfonctionnement», a-t-il indiqué. Enfin, il y a les banquiers qui détectent les opérations TPE et veillent à ce que le réseau soit ouvert tout le temps. Expert international en économie, Abderrahmane Mebtoul a soutenu que la numérisation est une «nécessité vitale» pour pouvoir asseoir la transparence dans les transactions et, par ricochet, la bonne gouvernance dans le secteur des finances. Il a regretté que celui-ci accuse toujours un retard en matière de numérisation. «Parmi tous les ministres qui se sont succédé ces 10 ou 15 dernières années, aucun n’a fait la réforme de la numérisation du système financier», a-t-il regretté. Pour lui, les obstacles ne sont pas d’ordre technique puisque les Algériens maîtrisent les nouvelles technologies, notamment l’informatique. «Des groupes d’intérêt ne veulent pas de la transparence et s’opposent farouchement à toute numérisation», a-t-il indiqué. Et d’ajouter : «Il faut qu’il y ait une volonté politique d’aller vers une réforme du système financier, condition sine qua non pour le développement économique». Souhil Meddah a estimé que les groupes d’intérêt sont un phénomène qui existe et qu’il faudrait contourner à travers la régulation du marché. «Les centres d’intérêt sont et seront, bien sûr, contre, mais ils ne vont pas tenir éternellement», a-t-il conclu.
Amokrane H.

 

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de la Santé
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Pr Abderrahmane Benbouzid, présidera, le 04 mars à partir de 8h30, à l’hôtel Sofitel, la célébration de la Journée mondiale contre l’obésité qui aura pour thème «L’obésité, un facteur de risque redoutable, notamment avec la Covid-19».

Radio DGSN
L’émission Li Amnikoum de l’espace radio de la Sûreté nationale, diffusée sur les ondes de la Chaîne 1 à 15h, sera consacrée le 04 mars au «danger de l’angle mort et l’importance de l’usage des rétroviseurs externes».

Palais de la culture
Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme, le Palais de la culture, Moufdi-Zakaria organisera, le 6 mars à 13h, deux expositions, l’une artisanale et, l’autre, de beaux-arts féminins.


Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh lance des ateliers d’initiation au chant ouverts dans les répertoires traditionnels et universels. Les inscriptions auront lieu jusqu’au 15 mars 2021.


DGF
La Direction générale des forêts célébrera, le 3 mars à 9h30, à la réserve de chasse de Zéralda, la Journée mondiale de la vie sauvage.

UGCAA
L’UGCAA organisera, le 3 mars à 9h30, au siège de l’Union, une conférence sur l’impact de la Covid-19 sur les crèches et les maternelles.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept