Importation de véhicules :Critiqué, Aït Ali Braham contre-attaque
Search
Mardi 02 Mars 2021
Journal Electronique

Le dossier de l’importation de véhicules a été le plus controversé, lors de la séance plénière, jeudi dernier, consacrée aux questions orales destinées à de nombreux ministres. 

Le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali Braham, a dû, lui, faire face à un «déluge de critiques» exprimées par les sénateurs, qui dénoncent le gel de l’importation de voitures d’occasion (moins de 3 ans). Sujet sur lequel le ministre a eu à s’expliquer à maintes reprises, au cours de ces derniers mois. Devant l’insistance du sénateur Abdelouahab Benzaïm, qui a appelé à l’application de l’article 110 de la loi de finances 2020, Ferhat Aït Ali n’a pu contenir sa colère, allant jusqu’à accuser certains membres du Conseil de la nation de «servir les intérêts de lobbies automobiles». «Certains sénateurs s’agitent par peur de perdre leurs intérêts avec des parties étrangères, et ce, au détriment de l’intérêt de leur pays», dénonce le ministre, jugeant que «des parties extérieures essayent de faire pression pour influencer nos décisions». Le ministre révèle que «ces pratiques antérieures avaient coûté au Trésor public pas moins de 12 milliards de dollars, sans avantages en retour, au vu et au su de tous». De son avis, «les deux milliards de dollars alloués à l’importation vont engendrer des bénéfices considérables, en dépit des prévisions négatives de certains».
En ce qui concerne l’importation de véhicules neufs, le ministre a déclaré que «cette activité commerciale ne sera pas de l’apanage des 4 concessionnaires ayant reçu leurs autorisations provisoires dernièrement, car, ajoute-t-il, «le comité technique chargé de l’examen et du suivi des dossiers relatifs à l’exercice de l’activité de concessionnaire de véhicules neufs continuera à étudier les requêtes soumises, pour sélectionner ceux qui répondent aux conditions spécifiées, notamment celle relative à l’obligation pour l’importateur de détenir un capital 100% algérien», rassure le ministre, notant que les disqualifiés peuvent toujours soumissionner, en veillant à pallier les lacunes enregistrées. Le ministre a souligné, par ailleurs, que toutes les marques commerciales pouvaient avoir leur place sur le marché national, à condition de répondre aux exigences et règles juridiques imposées. «Une exigence mise en place pour défendre les droits du consommateur», selon le ministre.
Abordant le volet relatif au gel de l’importation de véhicules d’occasion, le ministre a réitéré les contraintes bloquant cette activité, laquelle se heurte, dit-il, «à des obstacles et contraintes d’ordre juridique et technique». Pour étayer ses propos, l’orateur a souligné que cette mesure prévue par la loi de finances 2020, «exige la modification et révision des dispositions de la loi, ainsi que la réglementation bancaire, laquelle ne permet pas le transfert de fonds des transactions par la voie légale». Il a renchéri dans le même sillage que le montant autorisé par les services des Douanes (5.000 euros) reste insuffisant pour l’acquisition de véhicules pour les particuliers. Par ailleurs, il a noté que «l’application de cet article impacterait négativement l’économie nationale et encouragerait en conséquence l’informel aux dépens du Trésor public». Mettant l’accent sur l’expérience de l’Algérie dans les années 1990 dans le domaine, le ministre a noté que «les voitures de moins de 3 ans du marché européen sont au même prix que les neuves».

«3.000 assiettes foncières industrielles restituées»
Ferhat Aït Ali Braham a, en outre, évoqué la restitution de pas moins de 3.000 assiettes foncières industrielles. Une mesure légale d’envergure entreprise pour booster l’économie nationale, et ce, dans le cadre de la révision de la loi 08-04 de 2008 relative au foncier industriel. «Cette loi vise justement la récupération du foncier industriel non exploité par les opérateurs ayant bénéficié d’actes de concession», explique le ministre. Il sera, ainsi, question, précise l’intervenant, de mettre en place un comité national chargé de la gestion du foncier industriel sur la base de la transparence, afin de s’orienter vers une économie étudiée et efficace. Aït Ali Braham n’a pas manqué de rappeler que «l’octroi du foncier industriel relève des prérogatives des walis», ajoutant que son département ministériel est appelé à intervenir dans des cas bien précis, à savoir l’accompagnement, l’aménagement extérieur et le raccordement aux réseaux d’électricité, d’eau et de gaz. Il a été recensé, poursuit le ministre, «plus de 1.250 hectares de foncier industriel non exploités par les bénéficiaires, dont certains ont même vendu illégalement ces terrains»,
regrette-t-il. «Des biens qui seront restitués par les voies les plus légales», promet Ferhat Aït Ali Braham.
Samira Azzegag

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Saga des entreprises

Santé

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Mustapha Kamel Mihoubi, effectuera, le 02 mars , une visite de travail dans la wilaya de Skikda

Ministère de la Santé
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, effectuera le 02 mars  une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Blida.



Ministère de l’Enseignement supérieur
Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, présidera, aujourd’hui à 9h, au siège du ministère, l’ouverture des travaux de la journée d’étude pour la présentation de la vision stratégique nationale de la recherche et de l’innovation dans le domaine des transports et de la sécurité
énergétique.

Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh lance des ateliers d’initiation au chant ouverts dans les répertoires traditionnels et universels. Les inscriptions auront lieu jusqu’au 15 mars 2021.


DGF
La Direction générale des forêts célébrera, le 3 mars à 9h30, à la réserve de chasse de Zéralda, la Journée mondiale de la vie sauvage.

UGCAA
L’UGCAA organisera, le 3 mars à 9h30, au siège de l’Union, une conférence sur l’impact de la Covid-19 sur les crèches et les maternelles.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept