Mohamed Bounaama (archiviste-historien) à propos des de la grève des étudiants et lycéens le 19 mai 1956 : «Un tournant stratégique pour la révolution»
Search
Mercredi 13 Novembre 2019
Journal Electronique

Professeur à l’université d’Alger, Mohamed Bounaama évoque, dans cet entretien, le contexte de la grève des étudiants et lycéens du 19 Mai 1956. Il rappelle le rôle des étudiants, hier et aujourd’hui.

Qui était derrière la grève des étudiants le 19 mai 1956?

Affirmer que la grève était spontanée, c’est faux. Notre révolution est considérée comme un prototype que beaucoup de peuples doivent prendre pour exemple. Sa force réside dans sa capacité à mobiliser les différentes couches de la société. Les jeunes avaient décidé de quitter les bancs des lycées et de l’université pour investir la scène de la lutte, mais la plupart étaient sensibles quand ils n’étaient pas adhérents au FLN. Cela revient surtout à l’intelligence et à la conscience de ce parti dont le grand organisateur était alors Abane Ramdane qui, après les commerçants et les travailleurs, s’est tourné vers les étudiants. L’union générale des étudiants musulmans algériens (UGEMA) avait également joué un rôle considérable en Algérie et en France. Elle a su mobiliser ses adhérents. Son appel fut un grand coup porté au colonisateur et un message destiné à l’opinion internationale pour qu’elle sache que toutes les franges de la société soutenaient un seul mot d’ordre, l’indépendance de l’Algérie. La grève du 19 mai est considérée comme un tournant stratégique et qualitatif dans la stratégie du FLN.

Parlez-nous des conditions dans lesquelles s’est déroulé ce mouvement

Il faut tenir compte de la situation qui prévalait à l’époque. Sur le plan interne, il y avait une dynamique politique particulière. L’indépendance de l’Algérie était une revendication partagée par tous les courants qui ont rejoint le FLN. La grève a vite permis au FLN de se renforcer en personnel qualifié. Beaucoup d’étudiants, surtout les médecins comme Lamine Khene et Laliam, ont rejoint les maquis. La révolution connut un saut qualitatif.  

Aujourd’hui, le mouvement de protestation est mené par des étudiants…

Actuellement, il y a une prise de conscience dans le cadre du hirak. Mais j’estime que cela ne doit pas se faire au détriment de l’avenir des étudiants. L’étudiant revendique à juste titre la citoyenneté. Il doit se montrer surtout comme éclaireur pour les futures générations. Moi, je suis contre les grèves illimitées et les années blanches. J’estime que cela est néfaste pour l’université et la société.

Pourquoi la France refuse-t-elle de restituer nos archives?

La France s’appuie sur des institutions et fonctionne avec des textes législatifs et réglementaires. A nous d’adopter la même démarche. Un génocide doit certes être étayé par documents et archives. On a violé notre mémoire. Quelqu’un qui a perdu celle-ci se retrouve désaxé, désarticulé et ne sait plus où il va. Le transfert massif des archives a débuté depuis 1832. Or, celles-ci revêtent une importance stratégique pour l’établissement et la confirmation de crimes coloniaux. Au delà de la nécessité de récupérer nos archives, on doit surtout ériger une école historiographique nationale pour éviter de s’appuyer sur les témoignages de Français pour écrire notre histoire. Il faut récupérer les originaux et non pas les copies. La loi sur les archives nationales de 1988 est désuète. Il faut absolument la revoir. Il faut insister et rappeler surtout que les archives sont insaisissables. Elles reviennent fatalement à l’État algérien.

Entretien réalisé par Karima Alloun Kordjani

Santé

Environnement

    • 15 ans d'émissions de gaz à effet de serre, 20 cm de montée des eaux

      Comme un paquebot lancé à toute vitesse ne peut s'arrêter d'un coup, le niveau des océans va monter dramatiquement même si l'on réduisait à zéro les émissions de gaz à effet de serre en 2030, mettent en garde des chercheurs dans une étude publiée lundi. Rien que les gaz à effet de serre rejetés entre la signature de l'accord de Paris, en 2015, et l'année 2030 contribueront à élever le niveau des mers de 8 centimètres d'ici 2100 et 20 cm d'ici 2300, par rapport à la période de référence 1986-2005, rapportent des chercheurs en science du climat basés en Allemagne dans les comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (la revue PNAS).

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Assemblée populaire nationale

L’Assemblée populaire nationale reprendra, le 12 novembre  à 9h30, ses travaux en séance plénière consacrés au débat de l’amendement de la loi organique 
relative à la loi de finances.

 

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, effectuera, le 17 novembre, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès.

Ministère de l’Education nationale
Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, prendra part aux travaux de la 40e session de la Conférence générale de l’Unesco, qui aura lieu du 12 au 27 novembre à Paris (France).

Ministère de la Santé

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui, participera, à partir de 12 novembre  jusqu’à jeudi, au Sommet mondial de la population et du développement de Nairobi.

Ministère du Travail
Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam, présidera le 12 novembre   à partir du 8h30, au siège du ministère, la cérémonie d’installation et de lancement des travaux du groupe de travail chargé de l’élaboration de la stratégie du secteur en matière d’emploi dans les wilayas du Sud.

Musée du moudjahid
Dans le cadre de l’émission «Rendez-vous avec l’histoire», le Musée national du moudjahid organisera, le 14 novembre à 10h, à l’ITFC, la 224e édition intitulée «La participation de tous dans l’enrichissement et la préservation de la mémoire nationale».

Forum d’El Moudjahid

Le forum d’El Moudjahid recevra,  le 12 novembre , à l’occasion de la Journée mondiale du diabète, le président de l’Association des diabétiques de la wilaya d’Alger, Fayçal Ouhadda.

 

 

CACI
La Chambre algérienne de commerce et d’industrie, en collaboration avec l’ambassade du Portugal en Algérie, organise, aujourd’hui à 9h, à l’Ecole supérieure algérienne des affaires, un forum algéro-roumain.

 

CNAS

La caisse nationale de sécurité sociale, agence d’Alger lance jusqu’au 21 novembre au niveau des universités d’Alger une campagne d’information et de sensibilisation au profit des étudiants.

 

Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire don de sang.

 

Hôtel Sofitel

Un marché du Mawled Ennabawi, auquel prendra part une trentaine d’artisans, se tiendra jusqu’ au 16 novembre à l’hôtel Sofitel d’Alger.

 

Cash Assurances

La compagnie d’assurance des hydrocarbures Cash organise le 18 novembre partir de 8h30, au CIC Abdellatif Rahal ,un séminaire au profit des dirigeants d’entreprises et leurs collaborateurs de la région centre ,portant le thème « L’assurance entre Innovation et Accompagnement »

 

Ambassade du Japon

L’ambassade du Japon à Alger organise à partir du 14 novembre à17h, l’ouverture de la semaine culturelle japonaise au Musée des Beaux-arts d’Alger.

 

 

 

Salle Ibn Zeydoun
A l’occasion de la sortie de son nouvel album «Wlidy», le chanteur Youss donnera, le 21 novembre à la salle Ibn Zeydoun de l’Office Riadh El Feth, à Alger, un concert de musique.

 

 

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept